Suite à notre 1er article sur les mamans solos qui amènent leur progéniture au bout du monde, je vous avais dit que d’autres suivraient! Alors voilà l’avis et les impressions d’Anne qui a fait un voyage au long cours an Asie du Sud Est avec ses jumeaux de 11 ans!

Pouvez-vous vous présenter, nous donner l’âge de vos enfants durant ces voyage en parent solo ?

Bonjour, nous sommes Anne, Benjamin et Matthieu. Nous vivons dans le Beaujolais, à quelques encablures de Lyon. Ben & Mat avaient 11 ans lors de notre départ et venaient d’entrer au collège.

 

Vietnam-ParadiseCave

TrocTonSelfieBagan

Quelles étaient vos craintes quant à ce voyage en position de parent-célibataire ?

Ma principale crainte était finalement la même que celle que je ressens tous les jours en vivant ici en France. Elle était liée à la santé. Mais en partant en Asie du SE, cette crainte était nécessairement exacerbée étant donné que notre itinéraire traversait des pays comme le Laos ou la Birmanie où le paludisme est fortement présent ainsi que l’encéphalite japonaise. Et que toute l’Asie du SE est concernée par la dengue. Et puis il y a toujours le risque de déclencher une appendicite aiguë au fin fond du Cambodge, ou d’un accident de tuktuk.

Je me suis rendue compte pendant le voyage que j’avais surtout pensé à ces risques pour mes enfants, alors qu’eux craignaient qu’ils ne m’arrivent quelque chose et qu’ils se retrouvent seuls. Ce qui est également à prendre en compte et à anticiper !

Après, les interrogations liées à l’isolement, la scolarisation, l’intérêt des enfants pour le voyage… ont globalement été très vite dépassées.

Je crois que si on réfléchit à tout ce qui nous inquiète ou nous fait peur, on ne part pas. Et encore moins dans des pays aux conditions de vie et sanitaires aussi éloignées des nôtres.

Birmanie-LacInle (2)

Cambodge-Angkor2

Comment vous êtes-vous organisés pour ce voyage (seul, avec une agence, …) ?

Je me suis organisée totalement seule. Mais j’ai déjà une belle expérience du voyage et j’avais déjà été en Asie. De toute façon, il y avait dans ce voyage un besoin de ressentir une forme de liberté qui aurait été totalement altérée par le fait de recourir à une agence ou tout type de voyage organisé.

S’organiser seul(e) demande un peu de temps mais se fait très bien en Asie où voyager est facile. On trouve toujours un hôtel, une restaurant, un bus, un train…

Mais bien sûr, nous avons parfois atterri dans des hôtels ou guesthouses miteux, des restaurants peu engageants, ou des bus aux horaires incroyablement folkloriques ! Mais c’est le charme du voyage c’est également l’occasion de très belles surprises et surtout de pouvoir changer son parcours au gré des envies du moment et des échos et récits des voyageurs rencontrés.

Thailande-Sukhothai

Cambodge-Angkor

Comment réagissent vos proches à l’annonce d’un voyage en solo avec enfants ? Et l’autre parent, est-ce difficile d’avoir son accord (même si cela dépend beaucoup des relations entre vous) ?

Il y a bien sûr eu deux types d’accueil.

Toutes les personnes de notre entourage qui voyagent beaucoup et connaissent l’Asie ont été très enthousiastes !

En revanche, les proches (parents, grands-parents, père de Benjamin et Matthieu…) l’ont été beaucoup moins ! Ce que j’ai parfaitement compris. Il y a eu un sentiment de peur face au danger éventuel qui est totalement naturel. C’était finalement un sentiment d’amour.

Et je ressentais avant de partir, certainement les mêmes peurs. Mais maîtrisant mon voyage, étant plongée dans notre projet, et connaissant déjà bien l’Asie, ces peurs ont été plus faciles à dépasser pour nous que pour nos proches.

Au delà de la santé et de la sécurité, la seconde préoccupation majeure a été la scolarité de Benjamin et Matthieu. Tous craignaient qu’ils ne soient pas en mesure de reprendre le cours de leur 6ème et qu’ils redoublent.

Afin que cela se passe pour le mieux, j’ai souscrit aux cours du CNED. Les suivre et surtout rendre les devoirs n’a pas toujours été facile mais maintenant que nous sommes rentrés, je peux dire que Ben et Mat ont repris le cours de leur année scolaire sans problème.

Le père des garçons et moi avons de bonnes relations. Il ne s’est pas opposé au voyage car je pense qu’il a senti que ce projet me tenait réellement à cœur. Il faisait partie des projets structurant de ma vie et de celle que je construis avec et pour Benjamin et Matthieu.

En revanche, il m’a clairement exprimé qu’il y était défavorable.

Vietnam-BaieHalong

Laos-VangVieng

Comment s’est passé le voyage avec vos enfants ?

Le voyage s’est très bien passé. Et même mieux que ce que j’imaginais. Nous avons eu la chance de ne traverser aucune difficulté, aucun réel problème de santé (à part deux petites sessions gastro inévitables en 6 mois en Asie 😉 ! ), de sécurité.

Nous avons vécu de beaux moments de découverte, de rencontre et de partage.

Benjamin et Matthieu ont adoré être nomades et vivre une année de découverte et un peu particulière en terme de rythme et de contenu. Même s’ils apprécient tout autant d’être rentrés, de retrouver le repos d’une vie plus sédentaire et entourée de leurs amis et de la famille. Je ne pensais pas qu’ils s’adapteraient à ce point et qu’ils apprécieraient autant la découverte. Mais ils ont 11 ans, c’est un âge génial : ils sont encore curieux de tout et pas atteints par la « blasitude » de l’adolescence !

Laos-PlateauDesBolovens

Quels ont été les moments difficiles du voyage en tant que parent solo ?

Pour moi, la seule difficulté à été de tout gérer seule. Cela demande du temps et de l’énergie. Tout comme être parent solo au quotidien, au cœur d’une vie sédentaire, demande plus de temps et d’énergie que de le partager au cœur d’un couple.

Etre 24h/24 ensemble ne nous a pas posé de problèmes car nous sommes très proches tous les 3 et Benjamin et Matthieu étant jumeaux, ils ont une très belle entente. Mais nous avons rencontré quelques familles pour lesquelles c’était plus difficile car il est bien connu que les frères et sœurs se bagarrent. Vivre plusieurs mois les uns sur les autres est forcément générateur de conflits. On a à un moment besoin d’air !

Birmanie-LacInle

Quels ont été les moments inoubliables que vous avez partagé seul avec vos/votre enfant ?

Les moments qui resteront gravés en nous sont : le trek de 3 jours entre Kalaw et le Lac Inlé dans la campagne Birmane, le coucher de soleil sur les temples de Bagan, la découverte du plateau des Bolovens en moto au Laos, les temples de Thaïlande et du Laos, Angkor au Cambodge, le trek au sein de la Paradise Cave au Phong Nha Ke Bang National Park au Vietnam, déambuler sous la chaleur torride de Hoi An (Vietnam), la Baie d’Halong, le Bund à Shanghai, et bien sûr la Grande Muraille de Chine !

 

Avez-vous des conseils particuliers à donner aux autres parents célibataires ?

De partir ! Bien sûr en bordant le voyage (vaccins, trousse à pharmacie complète, équipement adéquate, assurance), mais l’aspect organisationnel qui peut paraître lourd quand on est seul ne doit pas prendre le pas sur l’envie, et les rêves véhiculer par un voyage ! Il faut les réaliser !!

Birmanie-TrekKalawInle

Y a-t-il des destinations qui semblent plus faciles que d’autres pour voyager en tant que parents solo ?

Je trouve que globalement l’Asie est le continent le plus facile pour voyage avec des enfants. La vie y est peu chère ce qui permet même avec un petit budget, de se loger facilement et convenablement. Les transports sont très développés. Et surtout les asiatiques sont globalement très accueillant et adorent les enfants ! Presque trop!

Ce sont aussi des pays où il fait chaud. Ce qui permet de voyager light. Quand je suis partie en Amérique latine, mon sac à dos était bien plus gros. Là nous sommes partis tous les 3 avec des 40 litres qui n’étaient pas remplis.

Mon pays préféré en Asie est l’Inde mais je n’y ai pas emmené les enfants car je préfère attendre qu’ils grandissent un peu. C’est le pays où j’ai voyagé qui m’a semblé le plus dur pour un enfant.

Lors de ce voyage précisément, nous avons eu un réel coup de cœur pour la Birmanie et le Laos. Mais le pays le plus facile pour voyager avec des enfants nous a semblé être la Thaïlande (que nous avons aussi adorée).

Chine-Grandeuraille

Chine-Shanghai

Et si c’était à refaire ?

Nous repartirions bien sûr !!

 

En conclusion, je dirais que lors d’un projet de voyage au long cours avec des enfants, on a tendance à être obnubiler (ou du moins notre entourage nous obnubile) par les problèmes que cela peut engendrer.

Mais il ne faut surtout penser qu’on réalise souvent là une envie voir un rêve, que adultes comme enfants, nous reviendront riches de découverte, de connaissance, de rencontre, de capacités à s’adapter, à se débrouiller, à se dépasser. C’est une autre forme d’école mais elle a autant de valeur et complète celle de notre vie sédentaire. Pour les grands comme pour les petits !

 

Un grand merci à Anne d’avoir répondu à cette interview et bravo pour cette magnifique expérience que tu as amené jusqu’au bout! Vous pouvez retrouver une partie de son voyage sur son blog Des routes et des mots!

Alors , encore une wonder-maman, n’hésitez pas à nous raconter vous aussi vos voyages en parent solo, les papas sont les bienvenus 😉 !

 

 

Print Friendly

5 Réponses

  1. Sandrine

    Bravo Anne, Je suis très heureuse d’avoir eu ton témoignage et bravo d’avoir eu le cran de vivre ton rêve avec tes 2 grands garçons! Des souvenirs pour la vie entière rien qu’à vous 3!

    Répondre
    • Marg

      Bonjour Sandrine !
      Serait-il possible d’avoir les coordonnées de Anne ? Son site est inactif et j’aurais besoin de la contacter car je prépare actuellement le même projet !

      Merci !

      Répondre
  2. immobilier barcelone

    Je vous envie, tres sincèrement! quel aventure, bonne chance et bonne continuation par la suite et apporter nous régulièrement des récits de vos aventures, c’est très stimulants

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.