SOLDES EN COURS Timbre Equipezvous_compressed

Suite de l'interview d'Anne, maman voyageuse en solo, qui a vaincu ses craintes pour partir à Bali avec son fils de 6 ans. N'hésitez pas à faire comme Anne, qui nous a déjà transmis de nombreuses interview pour partager avec vous, ses bons plans, ses astuces… devenez vous aussi parents voyageurs!

Pouvez-vous nous décrire votre itinéraire/ programme pour votre voyage ?

 

29 juillet            : départ de Genève

30 juillet           : arrivée à Bali, petite promenade à Sanur puis dodo

31 juillet            : plage de sanur pour récupérer

1 août                  : visite de 2 temples en taxi (Tanah Lot et Taman Ayun), plage de sanur puis visite et souper au marché de nuit de Denpasar

2 aout                 : départ pour Jimbaran au Aahh Bali, homestay magnifique avec piscine. On ne bouge pas de là

3 août                 : plage de Jimbaran et souper sur la plage

 

4 août                : visite d’un marché/magasin local. Acheté plein de choses complètement kitch, mais Rowan et moi, seuls touristes là-dedans…, plage à Jimbaran et souper sur la plage

 

5 août                 : Départ pour la région d’Ubud. il pleut des énormes gouttes ! Zut, j’avais décidé d’offrir à Rowan un tour en éléphant,  pour son anniversaire. Bon, on ne change rien au programme. Chauffeur super sympa, cornac (qui vient de Sumatra et qui a réussi à me donner envie d’y aller juste pour qq minutes de causette). C’est cher et on est complétement trempé, mais Rowan est heureux 

Le soir, Isa et Maë nous rejoignent à Keliki. Nous logeons chez l’habitant. Chambre meublée à l’occidentale avec une salle de bain (sans eau chaude). C’est très sommaire et  j’ai peur qu’Isa et Maë ne « supportent » pas comme 1er contact asiatique. Mais tout s’est bien passé. Un moment unique dans notre voyage. Rowan a adoré. Il a rencontré plein de copains et il s’est super bien amusé.
Bali Java

 

6 août                                : bon anniversaire Rowan !!! 6 ans aujourd’hui !

Comme il a beaucoup plu hier, il n’est pas possible de faire le grand tour prévu dans les  rizières. On nous propose d’aller visiter un musée de marionnettes balinaises et une visite de différents temples dans la région.  Nous passons par Ubud en rentrant et profitons de faire un tour dans la forêt des singes, juste parce que c’est l’anniversaire de Rowan… Le soir, d’entente avec notre logeuse, une fête d’anniversaire est prévue avec un gâteau. Super moment avec tous les enfants du village et grosse surprise pour  Rowan !

 

7 août                                : Dolit, notre hôte nous convie à une cérémonie funéraire, une crémation. Pour résumer, les hindouistes brûlent leurs morts et une crémation coûte cher. Là (c’est peut-être différent ailleurs), chaque 3 ans, ils déterrent leurs morts et les placent dans des moulages/sculptures de vaches ou de poissons, ça dépend de la caste.

Ensuite, ils font une joyeuse procession jusqu’à une grande prairie où des bûchers accueillent chaque vaches ou poissons et ensuite tout est brûlé.

C’est une longue journée avec beaucoup d’attente. Finalement, nous n’avons pas vu la crémation, car nous sommes partis juste avant. Pour y assister, il faut être vêtu du traditionnel sarong et même Rowan a dû s’y plier. Ce qu’il a fait avec joie et élégance,  d’ailleurs !

En fin d’après-midi, nous sommes partis vers Ubud pour une visite de la ville et un excellent souper. Retour de nuit dans notre balé.

 

8 août                                :  notre dernier jour à Ubud et visite d’un des plus beaux temples. Je ne me rappelle plus son nom (le temple des eaux, il me semble), mais il faut descendre (et remonter ensuite !) une impressionnante volée de marches d’où on a une vue magnifique sur les rizières. J’ai vraiment beaucoup aimé !

Ensuite, direction les bains sacrés où nous pensions nous rafraîchir. Mais vu la quantité de gens immergés là-dedans, nous renoncons. Sauf Rowan, évidemment ! qui plonge allègrement dans le bassin pendant quelques minutes…

Ensuite, direction le Mont-Batur. Changement de température et vue exceptionnelle.

Retour au balé, nous sommes très fatigués. Après 4 jours de visites de temples, nous décidons que nous n’avons plus l’envie d’en visiter. Nous voulons faire autre chose…

 

Bali Java 10

 

9 août                : départ de Keliki. Rowan est malheureux, il s’est fait plein de copains…

Nous avons négocié un taxi pour nous emmener au nord de Bali, à Pemuteran. 4 heures de route tranquilles avec un chauffeur prudent, d’après Isa qui est devant. Arrivés sur place, nous n’avons rien réservé. Nous mettons quand même quelque temps avant de dénicher LA homestay ! Tout est plein. Notre chauffeur nous a bien aidé et c’est grâce à lui que nous avons trouvé…

La homestay est toute neuve et nouvelle, elle est tenue par des français férus de plongée. On prend une superbe chambre familiale et il y a une piscine ! Maë et Rowan mettent direct leur maillot de bain et sautent à l’eau. Le bonheur !!!

Et là… paf ! je m’aperçois que j’ai oublié mes passeports au balé !!! Je suis anéantie !  Le chauffeur est d’accord de me ramener mes passeports, mais seulement demain. Finalement, il roulera toute la nuit (8 heures aller-retour !) et me donnera à 6 heures du matin mes précieux sésames.  J’ai de la chance !

 

Pemuteran, les plages de sable noir.  Magnifique !!!

 

10 aout              : on va faire une excursion sur l’ile de Menjangan. Paraît-il que c’est un aquarium géant et qu’on verra toutes sortes de poissons.

Journée exceptionnelle. Avec l’aide de Maëlys, qui est un vrai poisson, Rowan a nagé avec son masque, tuba, palmes… et manchons !!

Les enfants ne veulent plus partir d’ici, mais pourtant. Pour respecter notre timing, pas le choix.

 

Bali Java 6

 

11 août : on a décidé de faire l’ascension du Kawa Ijen, célèbre volcan de soufre. 2 voyageuses de l’hôtel se joignent à nous et font ainsi baisser le prix de l’excursion.

Un guide passe nous chercher tôt le matin. Nous prenons le ferry pour Java avec nos bagages. Ce soir, nous ne resterons sur Java pour continuer notre route.

Mais maintenant, place à la montée infernale ! 3 km de montée. Pas toute douce comme on a l’habitude de voir chez nous avec des routes pleines de contours. Non ! là, on monte au plus droit ! direct au but ! Le guide m’informe qu’il faut compter 1h30 de marche. J’estime tout de suite au double avec Rowan.

Ce fut rude ! mais il y est arrivé en 2h !!! Trop fière de mon poussin !

Il y a même un travailleur du soufre qui m’a demandé si je voulais qu’il le porte. J’aurais eu honte ! Ils font déjà un boulot de fou, portent une cinquantaine de kilos de soufre sur leurs épaules, certains même à pieds nus…

Journée magnifique aussi !

On redescend péniblement… notre chauffeur nous amène à la gare. Aucun billet de train n’est disponible, tout le monde est en vacances puisque c’est la fin du Ramadan. Nous nous rabattons sur le bus. Un seul bus part, pas de négociations possibles, et c’est parti pour 10 heures de bus hyper bondé, hyper froid. On arrive à Surabaya à 2h du matin et nous n’avons pas d’hôtel…

 

12 août :  on arrive au terminal des bus à 2h du matin. Heureusement, c’est une gare vivante avec plein de petits commerces ouverts. On est affamé et c’est avec plaisir qu’on mange une soupe. Personne ne parle anglais. Finalement, un monsieur arrive vers nous. Il parle anglais et explique à notre chauffeur que nous voulons chercher un hôtel. Surabaya est une grande ville. Si on ne trouve pas de guesthouse, nous irons dans un hôtel international. Par chance, le veilleur de nuit de la guesthouse s’est réveillé à notre arrivée. Il a une chambre familiale pour nous. Avec de l’eau chaude.

Pendant qu’Isa, Maë et Rowan prennent une douche, je vais vite à la réception, seul endroit où le wi-fi passe, essayer d’envoyer des messages à nos proches. C’est alors que je croise… un gros rat… qui s’enfile justement dans la réception !!! Bon. Le wi-fi attendra demain…

 

13 août : on se lève tard. Et là, on décide d’aller directement à la gare pour essayer de réserver un billet de train pour notre prochaine destination. Et on a réussi ! Personne ne se sentait d’humeur à faire de nouveau 7h de bus… Promenade à pieds dans Surabaya, puis on se décide à prendre un pousse-pousse. Grosse frayeur pour Isa et Maë car le pousse-pousse roule à contre-sens dans les rues !

Ensuite, on décide de s’offrir un massage dans un institut, même Rowan y aura droit.

 

14 août : départ pour Yogjyakarta en train. La gare est très animée. Il y a du karaoké (les indonésiens en sont fans) pour distraire les voyageurs. Les gens s’intéressent à nous. Ils nous demandent où sont nos maris, pourquoi nous sommes seules. Et oui, on est en terre musulmane. Nous répondons que nos maris travaillent et qu’ils vont nous rejoindre dans 2 jours.

Trajet tranquille jusqu’à Yogjykarta. Nous prenons un chauffeur de taxi qui va aussi nous aider à trouver une guesthouse, même s’il ne parle pas un mot d’anglais… et nous trouvons 2 chambres et une piscine !

Les enfants sautent dans la piscine, puis nous partons croquer un morceau, c’est que nous n’avons rien mangé de la journée. Après le souper, on marche un peu dans la rue et c’est là que se fait ma 2ème rencontre avec un rat… que je shoote sans vouloir en marchant et qui me griffe la jambe ! Raaaaahhhhh ! on est tous affolé et on crie. Retour à l’hôtel où je désinfecte ma jambe juste égratignée… Plus de peur que de mal…

 

15 août               : nous décidons de faire un tour de ville de Yogjakarta en pousse-pousse. Excellente idée, tous le monde a apprécié. Ce sera aussi notre jour emplette cadeaux. Nous allons voir un petit marché, une école de batik, le palais du sultan (avec une guide qui parle un français particulier : on n’a absolument rien compris…), les bains du harem, le marché aux oiseaux… Le soir, nous nous offrons un super souper dans une ruelle toute proche.

J’aurais bien mis des bottes, mais à défaut de ça, je regarde bien où je pose mes pieds…

 

16 août               : visite des temples de Borobudur et de Prambanan. Chaleur épouvantable, un monde fou, presque 3 heures de route pour faire 30 kilomètres. Les temples sont magnifiques, mais c’est une journée très, très longue. A refaire, nous ne ferions qu’un seul temple : celui de Borobudur.

 

Bali Java 7

17 août : j’ai passé une nuit épouvantable. J’ai fait de la fièvre, j’ai eu soif à en réveiller Isabelle pour qu’elle me passe sa bouteille d’eau. J’ai tellement eu froid que je me suis enroulée dans le linge de plage… Je n’arrive pas à me lever le matin pour aller au marché avec Isa. Les enfants vont à la piscine et l’après-midi nous avons décidé de nous promener dans les ruelles de Yogjakarta en attendant de prendre l’avion pour Jakarta. On nous a proposé un vol à 68 euros par adultes à la place de faire 15 à 16 heures de bus. Nous n’avons pas hésité !

Je suis malade, je pense que j’ai fait une insolation ou que j’ai eu trop froid dans le bus ou aussi, que le rat m’a infectée… tout y passe ! J’écris des messages à ma sœur qui est infirmière et qui s’affole devant la description de mes symptômes. Elle m’encourage à aller voir un médecin… Pas facile à  Java !

On prend une calèche pour faire plaisir à Rowan puis on se promène dans l’artère marchande de Yogjakarta. Nous sommes pratiquement les seuls touristes. Puis on part à l’aéroport où l’avion aura du retard. Je suis toujours malade et je n’ai plus de médicaments. Isabelle me donne les siens, de l’Aspégic 1000 que je n’aurais pas dû prendre si j’avais su que je souffrais de la dengue.

Nous arrivons assez tard à Jakarta. Jolies chambres avec salle de bain et eau chaude. J’apprécie.

 

18 août               : je ne peux pas me lever. Etre à Jakarta et ne pas pouvoir visiter la ville. En plus, c’est la fête nationale ce jour-là ! et dès le matin, il y a des animations dans les rues. J’envoie Isabelle et Maëlys me chercher des médicaments dans une pharmacie, mais rien n’est ouvert ! Epuisée, je ne sais plus que faire. Il reste un fond d’antibiotiques à large spectre d’action que Rowan a dû prendre avant le voyage et que j’avais emporté au cas où. Je le bois et je pense que ça m’a aidée. La fièvre baisse un peu. Le soir, nous disons au revoir à Isa et Maë et partons pour le retour en Suisse.

Retour sans fin, mais fait ! heureusement…

 

Du 19 au 23 août : Isa et Maë sont parties tout à l’ouest de Java là où, paraît-il, on trouve les plages pour les riches javanais. Elles en sont revenues toutes déçues. Endroit sale, impossible de se ballader, car trop dévisagées. Chauffeur de bus arnaqueur qui les a laissées au bord de la route parce qu’Isabelle refusait de payer le prix démesuré qu’il demandait… Bref, Carita, un endroit à fuir… Mais elles ont quand même vu ça, dans l’enceinte de leur hôtel :

 
Bali Java 12


Un dragon du Komodo sur Java !!! de quoi avoir peur, non ???

 

 

Un très très grand merci à Anne pour avoir pris le temps de nous écrire ce grand récit. Je pense que tous les lecteurs trouveront une foule d'infos pour un voyage à Bali avec des enfants.

Et pour plus d’informations sur Bali avec des enfants: retrouvez tous nos articles sur cette destination familiale ici

 

Cale vous a-t-il donné envie d'aller à Bali en famille?

 

 

D'autres idées de circuits en famille

2 Réponses

Laisser une réponse à Xtinette Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager avec un ami