Choisir une destination pour bébé, c’est aussi se poser la question: Comment vais-je nourrir bébé en voyage? J’avoue que cela m’a beaucoup inquiété pour notre voyage en Turquie avec Mini Voyageur, pour lequel je dois surveiller son alimentation suite à une intolérance aux protéines de lait de vache.

Mais en fait, à part dans le cas d’allergies graves, tout se passe pour le mieux pour nourrir bébé! Voici quelques astuces pour moins stresser!

 

Nourrir bébé en voyage: si vous allaitez bébé …

 

Dans ce cas là, je vous dis bravo! Là, c’est l’idéal pour profiter d’un voyage à l’étranger. Idéal pour voyager léger (enfin sans compter les couches, les bodies, turbulettes….) !

star_yellow petiteBuvez beaucoup, surtout si votre destination de vacances est chaude! Votre lait peut en effet influencé par les conditions météo.

 

star_yellow petiteNe vous fatiguez pas trop! On évite les excursions trop difficiles et prendre un rythme plus lent pour ces vacances (avec ballades faciles) – avec beaucoup de siestes et des pauses. Votre niveau d’énergie (et de votre production de lait) vous en seront reconnaissants.

 

star_yellow petiteMangez correctement et suffisamment! Si votre destination exige que vous soyez prudentes avec les aliments alors appliquez la règle essentiel en voyage : tout ce que vous ne pouvez pas peler ou le chauffer, vous ne le mangez pas.

 

star_yellow petitePrévoyez une petite couverture ou châle d’allaitement pour être à l’abri des regards. Certains pays ne sont pas vraiment tolérants vis à vis de l’allaitement.

 

 

Nourrir bébé en voyage: si votre bébé prend des biberons

 


Stérilisation des biberons
:

star_yellow petite Si vous stérilisez vos biberons, choisissez plutôt de prendre un location où vous aurez à votre disposition tout le matériel nécessaire pour stériliser les accessoires (bouilloire, micro-onde si vous avez un stérilisateur).

 

star_yellow petite Si vous allez à l’hôtel  prévoyez juste un contenant et servez-vous pendant quelques jours des cachets stérilisateurs à froid, cela ne prend pas de place dans les bagages.
Un gros débat existe sur la stérilisation, inutile à votre domicile, utile en collectivité. En Europe dans les pays voisins de la France, je m’en suis passée dès que Mini Voyageuse a eu deux mois, mais je ne suis pas obnubilée par les microbes. Dans un pays moins sur sanitaire ment  il vaut mieux le faire jusqu’au 6 mois de l’enfant!
Biberon bébé

 

Chauffer les biberons:

 

star_yellow petite Vous trouverez toujours un restaurant ou un hôtel qui sera ravi de vous aider à réchauffer ce biberon au micro onde ou au bain marie.

 

star_yellow petite

 Pensez aussi à prendre un biberon écologique en verre (qui devra être réchauffer) ou en inox isotherme. On chauffe le lait avant l’escapade et bébé retrouve son lait à la bonne température.
star_yellow petite Bien sûr, la solution la plus simple est de donner depuis toujours des biberons à température ambiante, que  vous pouvez préparer au dernier moment grâce à la bouteille d’eau minéral qui vous suivra partout.

 

star_yellow petiteUn autre moyen est de prendre un chauffe biberon nomade qui se branche sur une prise (attention de vérifier s’il vous faut un adaptateur dans le pays visité) ou même un chauffe biberon non électrique mais attention cependant il vous faudra beaucoup de patience pour arriver à faire patienter bébé.

 

Trouver du lait bébé à destination:

 

star_yellow petite Demander de l’aide à votre pharmacie qui peut contacter la laboratoire pour savoir si tel ou telle marque de lait est distribué dans votre pays de destination.
star_yellow petite Si votre bébé n’est pas trop exigeant et a déjà eu l’habitude de changer de lait et si vous faites un long voyage, vous pouvez lui changer ses habitudes pour quelques semaines. Attention toutefois qu’il n’apprécie pas trop la nouveauté et refuse le lait de la maison!
star_yellow petite Si votre bébé est exigeant ou allergique comme le mien, vous serez obligé d’amener ses boites de lait infantiles avec vous! Et là fini le voyage léger! Calculez bien combien de boite de lait vous aurez besoin et prenez en une de plus (on n’est pas à l’abri d’un maladresse qui renverserait une boite!). Dispatchez les boites de lait dans différents bagages pour être sur d’en avoir d’avance en cas de perte d’un bagage.
star_yellow petite Une fois à destination ne partez pas avec toutes votre boite de lait, pensez aux boites doseuses pour le lait et prévoyez ce qu’il faut pour votre escapade du jour.

 

star_yellow petite Prévoyez d’amener les accessoires nécessaires au nettoyage des biberons: petit flacon de produit vaisselle pour les premiers jours, goupillon. Faites sécher sur une serviette réquisitionnée que pour cela.

 

star_yellow petite Si vous tirez votre lait, vérifiez également l’adaptabilité des prises électriques pour brancher votre appareil.

 

>> Tous les accessoires nomades pour les repas de votre enfant

 

Nourrir bébé en voyage, quand bébé commence la diversification…

 

star_yellow petiteAu début de la diversification, les quantités données à bébé ne sont pas importantes, vous pouvez donc emporter vos propres petits pots si vous le souhaitez.

 

Voyage bébé alimentation

 

star_yellow petite Ensuite quand bébé mange beaucoup plus, achetez les petits pots sur place. Attention, certains pays n’ont pas beaucoup de choix comme en Turquie où Mini Voyageur s’est contenté de 3 ou 4 saveurs. La consistance peut également beaucoup changer.

Vous pouvez bien sur préparer vous même les purées si vous êtes en location. Par contre je ferais attention aux hôtels qui vous propose de préparer eux même une purée à bébé: quelle eau vont-ils utilisez, quel teneur en sel… Pour conserver cette purée à la bonne température, il y a des boites repas isothermes qui servent à bébé mais aussi pour les plus grands.

 

star_yellow petite

Pour le moment du repas, au restaurant, en pique-nique, veillez à ce que votre enfant soit bien installé et à être sereine. Pour cela, pensez à maintenir votre enfant sur une chaise haute ou un siège nomade en tissu. Ainsi vous serez plus disponible pour prendre le temps de bien le nourrir

 

star_yellow petite Pour les compotes ou les yaourts, une fois surplace, achetez un gros pot et remplissez des gourdes réutilisables, vous paierez moins cher et ce sera plus écologique, avec moins de déchets.

 

star_yellow petite Dès que bébé mange des morceaux, ça y est vous êtes sauvé! Bien sûr, ne profitez pas de votre voyage pour lui faire goûter des nouvelles saveurs très prononcés ou des aliments pouvant provoqués des allergies. Attendez d’être chez vous à proximité de  votre docteur.

 

star_yellow petite Pour les encas sur la route avec des petits baroudeurs, pensez aux petits bol à encas, qui permettent de mettre des céréales dedans sans aucun risque de voir toutes les céréales roulées par-terre.

  

Pour aller plus loin, retrouvez:

>> nos conseils sur comment bien faire boire bébé en voyage

>> nos conseils pour bien choisir votre siège nomade

>> et tous nos autres conseils

 
Je ne parlerais pas dans cette article, des bébés très allergiques. N’étant pas médecin, je vous conseillerai de consulter celui-ci pour qu’il vous conseille au mieux. Sachez toutefois qu’il existe des bracelets qui indiquent, grâce à des pictogrammes compréhensibles dans de nombreuses langues,  ce à quoi votre enfant est allergique. Cela peut être très utile pour les plus grands quand on leur propose toutes sortes de mets en voyage et que l’on ne sait pas très bien expliquer notre refus d’y goûter!

 

Et vous, comment gérez-vous les repas avec bébé lors de vos nombreux voyages?

 

 

 

 

 

Print Friendly

8 Réponses

  1. Tiphanya

    Ma fille ayant été hospitalisé avec obligation de boire un lait au goût horrible, je suis sûre d’une chose : un bébé ne se laisse pas mourir de faim. Donc même si au début il rechigne à prendre un lait nouveau, si les parents sont surs d’eux, rapidement bébé boira ce nouveau lait.
    Du coup pour nous, c’est lait local, petits pots locaux et découverte des mets locaux. Pour les petits pots, on prévoit de quoi tenir deux jours afin de ne pas devoir commencer le séjour par des courses. On choisit en priorité des goûts déjà connu et une nouvelle « saveur » par jour. Et sur le bout de notre fourchette/cuillère, elle a le droit de goûter à tout.
    Et pourtant avec tous les soucis médicaux liés à son système digestif, on fait super attention. Résultat, une petite fille qui mange de tout et même qui adore le macha et la mangue (pas du tout pratique une fois rentrée en france).
    J’ai écris tout un bilan sur le sujet plus spécifique pour la Japon. Car en réalité le vrai problème devient vite « où acheter des petits pots? » et je ne peux que recommander un mortier.

    Répondre
    • Sandrine

      Bonjour Tiphanya,

      Effectivement le problème quand ils sont aux petits pots (purée), le problème est de savoir où les trouver. C’est pour cela que ce blog existe pour partager ces infos entre parents voyageurs, comme je l’ai fait sur les produits bébé en Turquie!

      Répondre
  2. Xtinette

    C’est toujours un peu la surprise ce qu’on va trouver sur place mais en tout cas on trouve ! Ici, nus avons opté pour tout donner à température amiante, ce qui facilite les choses !

    Répondre
    • Sandrine

      Bonjour Xtinette, c’est vrai qu’à l’étranger les bébés ne meurent pas de faim 😉 Nous aussi on les a éduqué au lait à température ambiante! Par contre on a tenté pour les petits aussi pour Mini Voyageur, mais je crois qu’il n’aime vraiment pas. En Turquie on finissait pas mélanger le petit pot dans le biberon! Et maintenant à la maison quand le pot n’est pas à la bonne température, il me montre le micro onde :)

      Répondre
  3. Lesanimauxdumercredi

    Eh bien je découvre votre site aujourd’hui, j’essaie de tout lire car c’est très bien fait !
    Et du coup j’ai envie de tout commenter ! faut dire qu’on a pas mal voyagé avec des bébés (enfin, pas de notre point de vue, mais de celui de notre entourage;.. la relativité, tout ça tout ça)…
    Mes petites expériences :

    Concernant l’allaitement, je recommanderai de faire un tour sur le site de LLL (La Leche League), pour trouver les coordonnées d’une animatrice : il y en a partout dans le monde, souvent des mamans expat’ qui parlent anglais d’ailleurs. c’est le meilleur moyen de savoir si l’allaitement en public est bien vu ou pas (et donc de ne pas céder aux préjugés : il est normal d’allaiter son bébé en public dans un village musulman en Thaïlande ou à Singapour, contrairement à ce qu’on m’avait dit ici et même par nos amis sur place, par exemple, bien plus que dans certains cafés français. Et en cas de soucis sur place, cela fait un contact (en cas de douleur, baisse de lactation, etc…). pour un premier allaitement, c’est moins stressant par exemple, surtout si bébé est petit.

    Concernant le lait artificiel – eh oui, 3 enfants, pas un allaitement identique, je ne suis pas dogmatique 😉 : j’aime voyager léger… mais j’ai quand même prix ma boîte de lait (plus un surplus au cas où. Plus une autre en cabine au cas où). Et j’ai bien fait : New-York City, je dis ton nom : pas évident de trouver un lait premier âge ! (j’ai cherché même si je n’avais pas besoin : curiosité…). Par contre, dans un pays sanitairement équivalent à la France, je ne stérilise pas : pour un bébé né à terme sans problème de santé, cela n’est plus recommandé.

    Concernant la diversification : à NYC, en tout cas dans notre petit quartier bobo de Brooklyn, très facile de trouver des légumes bio, déjà coupés et pelés (le bonheur). Par contre des pots tout fait… Ca n’existe pas, ça n’existe pas ! A Lisbonne, on a trouvé toutes les marques vendues en France ! Super pour un week-end où je n’ai pas emmené de quoi préparer moi-même. En Thaïlande, j’ai reculé le début de la diversification pour faire ça tranquille à la maison. Et pour numéro 3, j’ai emmené une première fois le babycook.. Et finalement Mister a rien becqueté car malade +++. Donc cet été, on part sans rien, on s’adaptera(mais bon la Suède… quelque chose me dit que ça va être pas trop compliqué quand même) !

    Je trouve que la question est plus compliqué pour un 2/3 ans qui a déjà son petit caractère, qui n’aime rien, qui est intolérant voir allergique. Mais bon, les enfants sont plein de ressources insoupçonnées parfois :)

    Répondre
    • Sandrine

      Bonjour les animaux du mercredi! Et ravie d’avoir découvert votre site qui va m’aider à occuper ma fille! Et bienvenu parmi nous! Merci de votre retour d’expérience!
      Je ne savais pas que la lecche league existait dans plusieurs pays, cela peut être une bonne aide en effet en cas de problème en voyage!
      Et en effet en plein 2/3 ans avec Mini Voyageur, et bien en voyage on oublie les repas équilibrés: frites, pates etc… tout ce qui ressemble de près ou de loin à un légume disparait de son menu au restaurant ;-(

      Répondre
  4. Sophie Sferlazza

    Pour des city trip, des petits weekends, à l’hôtel, ou lorsque qu’on a pas envie d’emporter le babycook de bébé, je vous conseille les purées et compotes « Good Goût » – http://www.goodgout.fr – c’est super pratique, emballé dans des sachets souples, sans Bisphénol A ni phtalates – parfait pour la valise! Recettes simples, sans ajouts, avec un maximum de légumes. On a testé, et on approuve vraiment ! On peut trouver les points de vente sur le site web.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.