Trajetvoiture enfant: conseils astuces pour les familles accuper enfant mal des transportsLes longs trajets en voiture, avec les enfants, on connait! Cette année nous avons fait plusieurs grands trajets en voiture: pour aller au Pays Basque, pour aller à Paris, pour aller à Milan, pour un week-end en Alsace, parce que le moindre petit trajet pour aller voir notre famille prend 1h de plus à cause du col du Lautaret fermé à la circulation depuis mai (et donc 3h)!

Mes enfants savent donc gérer très facilement 3h de trajet sans broncher! Nous ne faisons d’ailleurs de pause qu’à partir de 3h de route au lieu des 2h recommandées! Pour tous les trajets au-dessus, nous avons roulé entre 6h et 8h de route, et sans aucun lecteur DVD, les enfants sont habitués depuis tout petits, à gérer le temps qui passe.

Je leur dit souvent de profiter de ces moments pour rêver en regardant les nuages… Ce que je faisait enfant avec mes parents kayakistes qui m’emmenaient sur les routes tous les week-ends.

 

Alors voici quelques petits conseils pour mieux gérer les longs voyage en voiture quand vous avez des enfants. Bien sûr tous les enfants sont différents mais je pense sincèrement qu’on peut les habituer très tôt à être tranquille en voiture.

>> Tous nos accessoires qui facilitent les voyages en voiture

>> Nos autres conseils pour prendre la voiture avec des enfants

 

1 – Leur dire clairement le temps de voyage

Comment voulez-vous que vos enfants ne soient pas impatients quand après avoir posé la fameuse question « Quand est-ce qu’on arrive », on leur répond « bientôt »! forcément, ils savent ce qu’est bientôt et donc vous le demandent toutes les 5 min, car « bientôt » ça peut-être 5 min.

En leur disant: « on va faire 6h de route, ça va être long, il va falloir être patient et s’occuper tranquillement », les enfants prennent conscience de ce qui les attend, et peuvent ainsi prendre sur eux.

Dès ses 18 mois, Mini Voyageuse faisait 3 / 4 h de route, 2 fois par week-end, quand j’allais voir ma mère malade! Et elle comprenait très bien la notion de longue durée

 

2 – Partir au moment où les enfants dormiront le plus longtemps

Pour quasiment tous nos trajets, nous partons pendant que les enfants ont une chance de s’endormir!

Pour 6 à 8h de route, nous nous levons à 4h /5h du matin pour rouler 3 à 4h pendant que les enfants dorment. jusqu’à la pause du petit déjeuner. Attention M.Papa a une longue expérience de la conduite, ayant été moniteur de conduite sur glace et ayant fait des raids automobiles.

Pour les trajets moins longs, nous partons souvent tard le soir quand on rentre de chez les grands parents, pour qu’ils commencent leur nuit en voiture en ayant pris soin de les mettre en pyjama avant de partir. Mais aussi départ à l’heure de la sieste en journée pour avoir la paix 1h ou 2.

Mais ça, c’est valable pour les plus jeunes! A 10 ans, Miss Voyageuse ne dort plus en voiture, contrairement à moi! Elle s’occupe du coup pendant la sieste avec 1h de DS par trajet!

 

Voyage voiture location enfant

Depuis cette photo, nous avons investi dans des tours de cou: celui de Trunki pour MiniVoyageur, celui de Cuties pour Miss Voyageuse. leur petites têtes bougent moins dans nos virages de montagnes!

 

3 – Préparer un sac surprise pour les occuper

Comme pour l’avion, il faut prévoir de quoi occuper les enfants! En général, je choisis des objets qui étaient rangés dans les placards depuis quelques temps pour attiser à nouveau leur curiosité.

Livre voitureDes livres:  Je prends 3 à 4 livres pour enfant, pas vraiment des histoires mais plutôt des livres documentaires, avec plein de pages à regarder, sans qu’il y ait besoin de lire l’histoire pour les comprendre. On prend aussi les livres en lien avec notre future destination: Pour Paris nous avions plusieurs de ces livres, et également pour Colmar et le Pays Basque!

Des petits jeux d’imagination: Des petits personnages, sans les petits accessoires qui tombe partout type « Dup.o », des animaux en plastique dinosaures, ou Little Pet Sh.p… des petites voitures… pour que les enfants s’inventent leur propre histoire. Tous ces petits accessoires sont mis dans notre Travel Pal, une petite caisse de rangement au milieu de 2 sièges

Si vos enfants sont trop impatients, il faut gérer la découverte de chaque jeu pour qu’ils ne sortent pas tout d’un coup!

Les écrans: pour notre part nous sommes assez réticents aux écrans. Je trouve que ça énerve mes enfants, plutôt que les calmer et les empêchent de s’endormir, trop hypnotisé par ce qu’il se passe sur l’écran! Aucun lecteur DVD et on n’est pas prêt d’en avoir.

La console de jeu est pour Miss Voyageuse, et on réduit le temps à 1h maximum d’utilisation, quelque soit la longueur du trajet. Mini Voyageur vient tout juste d’essayer à presque 4 ans, mais ce n’est pas fameux: trop concentré, il nous fait un caprice quand on arrête donc on évite encore!

 

4 – Prévoir un sac avec des petits encas!

Là aussi, quand on fait un long trajet, on n’oublie la bouteille d’eau pour désaltérer tout le monde. mini Voyageur a lui sa gourde avec un embout qui empêche de se renverser l’eau de partout! Mais il s’améliore!

On prend des petites friandises ou même des fruits qui ne risquent pas de partir en miette. J’aime bien les Mms, qui ne fondent pas, quelques petits bonbons, ou habitant près de l’Italie des gressins, bien plus sains que toutes les sucreries!

Le sac doit être au pied du passager avant pour gérer la distribution et bien l’étaler jusqu’à la fin du voyage moment le plus difficile avec les enfants!

 

5 – Organiser correctement la voiture

Autre astuce dont je vous avais déjà parlé ici, en vous faisant découvrir tout ce qui est pratique en voiture.

Nous avons toujours les rangement accrochés au dossier du siège avant. On y met les livres, Miss Voyageuse peut se débrouiller seule et aider son frère, et je peux également donner les livres et autres jouets à Mini Voyageur.

Une bonne organisation passe aussi par anticiper les problèmes que vous pouvez avoir en voiture avec des petits: un enfant malade ou qui a du mal à être propre. Si vous avez prévu du change, cela vous contrariera beaucoup moins.

J’ai d’ailleurs testé lors de l’un de nos nombreux passage de col, les sacs pour Vomir Orgakiddy avec Mini Voyageur: Le pauvre, 3 fois malade en 3h de route, c’est pour vous dire comme ça tourne! Et vraiment c’est top! Je vous invite d’ailleurs à relire mon article sur les enfants malades en voiture, où je vous donne quelques idées pour diminuer les risques, mais malheureusement quand on a un enfant qui craint c’ets vraiment dur!

Organisateur de voiture Stown'Go et Candide

 

6 – Jouer à des petits jeux en famille

Pour contenir les enfants à la fin du long voyage en voiture, je mets en place les jeux quand la patience commence à leur faire défaut! Vous trouverez ici quelques idées.

Mais on fait des jeux où il n’y a besoin que de parler et regarder, réfléchir etc…

 

7 – Avoir une playlist pour les enfants

 

Mais ce qui marche le mieux chez moi, c’est écouter des histoires! On a plusieurs histoires racontées par Marlène Jaubert sur l’Inde, le Pérou, la Chine etc.., un spectacle que l’on a vu au Festival Potes de Marmots enregistré, les fables de la Fontaine, le Soldat rose, Emilie Jolie etc…

Et là les enfants restent vraiment tranquille pour écouter les récits.

Depuis quelques temps nous avons mélangé la playlist enfant à celle des parents. Maintenant les enfants sont incollables sur les musiques des années 80 et nous commençons à connaitre les stars de Miss Voyageuse! Un bon moment d’échange!

 

8 –  Et les longs trajets avec les bébés?

Je m’aperçois que je parle de moins en moins de bébé, au fur et à mesure que mes enfants grandissent! Mais en fait je suis les même astuces depuis que mes enfants sont très petits!

Comme je le dis, il faut leur donner l’habitude de rester calme à s’ennuyer un peu dès tout petit! Tant que les miens ne disaient rien, je les laissais juste profiter de la vue, de s’occuper eux-même. C’était d’autant plus important quand je faisais les trajets seule.

Ne surtout pas les solliciter sans arrêt! Et s’ils râlent, vérifier s’il y a quelque chose qui les gène (couche sale, faim, habit mal positionné ou trop chaud!) ensuite leur expliquer que vous ne pouvez pas vous occuper d’eux, même dès les premiers mois…

Je suis persuadée qu’un enfant comprend beaucoup de choses dès ses premiers jours. Je ne vous dit pas que ça marchera à chaque fois mais petit à petit ils apprennent à regarder passer le temps quand c’est nécessaire.

 

Long tajet voiture voyages et enfants

La différence majeure est la gestion du lait, des couches etc…

Les biberons doivent être préparés en avance (au moins l’eau chaude ou tiède) que vous maintenez à température dans un biberon isotherme ou que vous faites chauffer grâce à un chauffe-biberon de voiture. Attention cela prend un peu de temps!

Le sac à langer doit être dans l’habitacle de la voiture pour tout avoir sous la main si nécessaire. On change bébé sur la plage arrière de la voiture ou sur le siège mais en mettant bien le tapis à langer pour éviter une fuite sur votre siège.

Votre petit bout doit être habillé confortablement, pour qu’il n’ait ni trop chaud ni trop froid! Attention, ils ont souvent plus chaud que nous car plus serré dans leur siège auto. prévoir plutôt une couverture à mettre ou enlever en fonction des températures.

 

Voici donc pour nos petites astuces! Bien sûr, je ne vous ai pas parlé sécurité mais elle est indispensable! Les enfants sont toujours attachés, avec interdiction de bouger les ceintures une fois qu’elles sont attachés! Si on est fatigué, on s’arrête (comme nous l’avions fait au retour de Turquie, où M.Papa avait fait un somme de 1h sur l’aire d’autoroute…) etc…

>>Pour aller plus loin: tous nos articles sur la voiture avec enfant

 

Et vous quelles petites astuces pour mieux gérer les longs trajets en voiture avec vos enfants?

 

Print Friendly

13 Réponses

  1. Caroline, les parents voyageurs

    Article tres complet. Je ne vois rien à ajouter. Mais je confirme : chez nous aussi, les histoires c’est ce qui marchent le mieux. Même en boucle! Et pour éviter cela et permettre à papa maman d’écouter autre chose à l’avant, on fait des enregistrements sur nos smartphone des histoires du soir, que les enfants peuvent écouter en voiture. Et avec le livre comme support si ils ne sont pas malades en voiture. Je partage des enregistrements sur le blog. Je ne suis pas une grande conteuse et je vous conseille de le faire vous même. Ils adorent quand c’est votre voix. Bonne route.

    Répondre
  2. Happy Virginie

    très complet ! Mes enfants sont aussi habitués depuis leur naissance à faire de très looooongs voyages en voiture ! c’est ça de vivre dans le Nord quand on est une fille du Sud … nous faisons au minimum 9h de route Aller presque toutes les vacances … Je pratique une bonne partie de tes conseils, ma seule différence avec toi c’est que nous avons des lecteurs DVD ou une tablette avec leurs dessins animés préférés, surtout quand on ne peut faire autrement que de voyager de jour ! mais ils se plaignent très peu et savent que l’arrivée c’est rarement pour bientôt !

    Répondre
    • Sandrine

      9 h cela fait long en effet! Pour les tablettes et DVD je suis certaine que c’est la tranquillité assurée! Mais nous serons peut les derniers irréductibles ;)! Après mes enfants ayant 6 ans d’écart c’est peut être plus simple de les gérer!

      Répondre
  3. Alice

    Je prends de sérieuses notes…
    Sandrine, tu aurais dû publier ça bien avant !

    L’été dernier 4 heures de route dans le Péloponnèse, j’ai retrouvé les gars recouverts de tatouages au feutre faits par leur soin, dont un merveilleux « trou du c** » tatoué sur l’avant bras de Mini-Lui n°2 par son frère !
    Je trouvais ça bizarre aussi qu’on ne les entende pas !! 😀

    Du coup, il y a 10 jours pour nos 6 heures de route, j’ai opté pour la musique (façon blind test ou karaoké pour alterner) et la tablette ! Efficacité redoutable 😉

    Répondre
    • Sandrine

      Coucou Alice, cela fait un moment que je ne t’ai pas vu par ici! C’est cool cette créativité 😉 ! Les tatouages sont très tendances et cela est devenu un art (voir l’expo au quai branly!) 😀 !
      Ah oui le blind test est un très bon moyen pour occuper les plus grands et cela cultive toute la famille, si on sort de ses musiques habituelles! Bonne idée je vais me faire une play list de musiques que nous connaissons moins pour la prochaine fois!

      Faudra que tu nous raconte le Péloponèse!

      Répondre
      • Alice

        Je fais des va-et-viens sur le site, et je te suis grace à FB 😉

        Le Pélopponnèse (Magne) … et la Crète (occidentale) !
        J’y pensais tout à l’heure, il faut que je te fasse un compte-rendu !
        Je te concocte ça d’ici… 2 à 3 semaines, nous repartons en voyage ce samedi, mais sans enfant cette fois.

  4. sabrina

    Ici, depuis tout petit, ils sont habitués à faire de la route, et sont relativement sages. Ils regardent le paysage qu’ils commencent à commenter. Nous sommes partis en bus également 4h allée, 4h retour et même une fois coincé dans les bouchons 7h de bus. Ils ont été très calme, on avait tout de même prévu la tablette avec leurs dessins animées préférés. Sinon on joue à quelques jeux comme « tu dis quand tu vois une voiture orange », « cherche les animaux » ect.

    Répondre
  5. cecha

    Bonjour,
    L’article est très bien, mais de mon côté ce n’est pas si simple.
    Ma fille de 20 mois pleure souvent en voiture. On essaie de partir après manger pour qu’elle fasse la sieste en voiture, mais parfois avant même 2h de trajet, elle se réveille et se met à hurler, pleurer. En gros il n’y a que quand elle mange ou qu’elle dort, qu’elle ne dit rien.
    Si on fait une pause (même longue) il arrive qu’elle ne veuille plus retourner dans le siège auto, et c’est la galère pour repartir……j’en viens à ne plus vouloir faire de long trajet avec elle tellement c’est dur et stressant…! HELP….

    Répondre
  6. Sonia

    Bonjour,

    Merci pour ces bonnes astuces. Par chance notre grand a toujours été assez sage en voiture, il naviguait entre dessin, musique, lecture … Dernier grand périple compliqué : Paris Annecy, bloqués par la neige, on n’avançait pas … le grand saturait, angoissé de ne pas avoir son matériel de ski …
    Avec le petit il a plus de mal, a tendance à résister au sommeil et il a 18 mois. Alors nous nous arrêtons lorsque c’est possible pour couper la route en 2.
    Prochain périple : Paris-Annecy de nouveau, nous allons essayer de partir de nuit et il y a la tablette pour gérer les moments de tension mais pas plus de 30 mn. Pour le coup nous sommes anti-DS LOL. Le grand a un lecteur MP3 avec sa playlist et a 8 ans il aime bien écouter notre musique aussi. On joue, on chante et comme il n’est pas malade en voiture il lit.

    Ah oui pour les petits malades en voiture, petite ma maman me mettait un bouquet de persil frais autour du cou.

    Répondre
    • Sandrine

      Bonjour Sonia, Merci pour l’astuce pour le persil, je vais tenter avec Mini Voyageur, mais il va raler il a l’odorat fin! Ah ces trajets en voiture, toujours un bon moment en famille ahahaha!

      Répondre
  7. lucioledu69

    GÉNIALE!!! Mes parents auraient pu écrire cette article! j’ai l’impression d’avoir lu un condensé de tous les voyages que nous avons fait étant petites ma soeur et moi! Et en tant que futur maman, je compte bien appliquer les même recettes. Je garde d’excellent souvenir des longs trajets qu’on a fait. Pire! Ma sœur et moi étions déçut quand les parents disaient qu’on allait pas loi. Le sac à surprise qui ne se vidait que lentement, et dont les petits jouets, et les magazines de jeux ressemblait à des trésor, la BD que maman, nous disait de lire doucement pour en « garder » pour plus tard. Le sac à petites douceur, avec les chips que les parents nous laissaient mangé uniquement lors de ces trajets. les histoires conté chez nous c’était les « histoires incroyable de pierre Bellemare » et les musiques c’était celle de Ray ventura. Et effectivement le dernier recours pour les parents quand vraiment on s’ennuyait, c’était les devinettes essentiellement… Bref vous m’avez fait remonter de bons et beau souvenir, merci, et je confirme qu’avec toutes ces astuces les enfants finissent par adorer les longs trajets, ça fait fête! Quand au fait de ne pas hésiter à faire faire de long trajet même au bébé, pour ma part j’avais un mois quand mes parents m’ont emmené jusqu’en Autriche, puis au retour détours par l’Alsace avant de revenir sur Lyon. Un bébé supporte très bien les kilomètres pour peu qu’on soit aussi bien organisé que ce que vous expliquer dans l’article. Bref Merci encore, je le partage sur facebook.

    Répondre
    • Sandrine

      Merci pour ce témoignage! Et je confirme mes enfants, sans dire dire qu’ils adorent comme vous, assurent comme des malades en voiture. Encore prouvé pendant notre voyage dans l’ouets Canadien ou 4 joursont été consacré aux trajets 2 et 2 avec 6 et 9h de trajet pour chacun des 2 jours et qu’1/2h de DS chacun (une DS pour 2 seulement!) Discussion, petit jeu, rêverie…

      Répondre
  8. Giacomo

    Bonjour,
    Très bel article et bien écrit! Bravo!
    J’ai écris un article similaire dans mon blog il y a quelques jours avant de tomber sur le votre. Du coup, j’ai rajouté un lien qui pointe sur votre article car je le trouve vraiment très bien! :-)

    Cordialement,
    Giacomo
    desparentsautop.com

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.