Après le Chili et une traversée rapide du Sud de la Bolivie, nous voilà au Parc National de Toro Toro, connu pour ses paysages fantastiques et ses traces de dinosaure. Cette région se rejoint depuis Cochabamba, immense ville, où nous avons passé quelques jours mais sans y faire de réelles visites.

 

Voir la statue du Christ rédempteur à Cochabamba

Cette énorme ville nous a servi de base pendant 3 nuits car nous avions besoin de changer pneus et amortisseurs de notre Toyota HDJ100. Du retard dans la livraison des pneus et nous voilà en train de monter en téléphérique au Christ rédempteur.

Il serait 40 cm plus grand que son frère le Christ Rédempteur de Copacabana au Brésil. Cela vous permet d’avoir une vue sur la ville.

Au bas du téléphérique, se trouve un petit parc avec aire de jeu où Mini voyageur a pu se défouler en jouant avec une petite bolivienne.

Notre hébergement à Cochabamba était les cabanas Las Lilas, proposant aussi un camping, avec une piscine dont les enfants n’ont pas profité ; les orages ont empêché les températures de monter. On a même eu droit à une évacuation de nuit, à cause d’un risque d’inondation du quartier. Les enfants ont encore bien joué avec les 2 filles du propriétaires : leur progrès en espagnol sont impressionnants.

 

La région de Toro Toro en famille et en 4×4

Comment se rendre à Toro toro?

Là encore, une sacrée route qui nous paraissait insurmontable ! Mais en 4×4 magie ! Le trajet s’est réduit à 3h, au lieu des 6h annoncés par les collectivos ou camping-caristes !

La route est pavée sur une partie du chemin, il y a beaucoup de travaux, avec des parties de piste assez bonne à l’époque où nous sommes passés. Le plus dur est la partie dans le lit de la rivière qui secoue plus selon votre type de véhicule. La nouvelle route devrait être finie en 2020 !

Retrouvez notre boutique pour voyager léger avec bébé et enfants… Tous nos produits sont testés et approuvés pour votre confort et celui de bébé.  J’y vais

Que faire en famille dans la parc national de Toro Toro?

Toute la région se situe dans le parc national, il est nécessaire d’avoir un guide pour faire les différentes activités ; prenez d’abord le temps de vous renseigner au bureau du parc, où le ticket s’achètent pour 5 jours. Ensuite allez voir le bureau des guides pour voir les disponibilités de visite.

Pour payer moins, cher, nous avons pris le guide dans notre 4×4, cela faisait une belle économie.

Circuit jour 1 : les Itas et Caverna de Umajalanta

Notre guide est venu nous chercher tôt à 7h au camping, pour partir vers les Itas. On part dans la montagne et on grimpe jusqu’à 4000m environ pour ensuite partir pour une balade à pied de 2h, sur les sommets du parc.

Hélas, c’était assez couvert et n’avons pas pu apprécier la vue à sa juste valeur. Le guide a bien plu aux enfants, nous faisant prendre des pauses pour les photos, mais je trouve qu’il avait en fait assez peu de connaissance. Il faut surtout le considérer comme un guide pour savoir où passer. On passe par des endroits très étroites, escarpés… bref une randonnée comme les aiment mes loulous. Les Itas sont des formations rocheuses, créées par le vent et l’eau , véritables sculptures naturelles.

 

Grotte de Umajalanta

Après de nouveau, presque une heure de route, jusqu’au restaurant du parc (le repas est le double des prix locaux, sans apporter un plus ; mais il est optionnel), nous reprenons la route vers les grottes de Umajalanta.

Cette visite a plu à toute la famille, mais attention, elle est assez dangereuse, ne respectant aucun critère de sécurité comme chez nous. Normalement, ils prennent les enfants à partir de 12 ans, et ont accepter Mini Voyageur sans souci !

Pourtant après quelques instants de descente, dans le noir, à la lumière de nos frontales, nous nous apercevons que cette visite de grotte serait unique ! Il faut, par moment, se hisser à la force des bras sur 2 mètres, à l’aide d’une corde ; Se tenir à un autre corde pour ne pas glisser sur la roche, sans voir ce qu’il ya en dessous !

Soyez donc hyper vigilants ! Pour nous tout s’est bien passé, même si j’aurai préféré être avertis qu’on serait obligé de ramper dans la terre dans un boyau ou j’ai bien failli y laisser ma cellulite (c’était ce jour là mon dernier pantalon propre pour les 3 jours suivants!). Si Mini Voyageur s’est fait un peu peur, il a quand même vraiment aimé cette sortie. Par contre, la grotte n’a vraiment rien d’extraordinaire par rapport à toutes les grottes que nous avons visitées en France : Grottes de la Madeleine en Ardèche, Grotte de Choranche…

 

Circuit 2ème jour : visite du canyon Vergel et des traces de dinosaures

Cette visite était très attendu par notre paléontologue en herbe : son rêve étant de trouver des os de dinosaures, en grattant la terre avec ses petite main. Le site principal se trouve à la sortie de la ville, même s’il y en a sur toute la région, et aperçues la veille en allant à la grotte.

Les dinosaures ont seulement traversé la région et ont laissé leurs traces pour des millions d’années dans les sédiments de la région. On voit des traces de téraupodes (famille des T-Rex), sauropodes (famille des diplodocus), les unes suivant les autres , chasseur après les herbivores.

Les traces sont sur des plans inclinés et c’est l’érosion qui a fait apparaitre ces traces. Il y en a des milliers… et toutes ne sont pas encore apparues.

Après la découverte des empreintes, direction le canyon de Vergel… Là aussi, une belle balade, le long d’un cours d’eau presque à sec, mais qui doit devenir furieux avec les pluies torrentielles de la région.

Nous ne descendons pas dans le grand canyon, aucun courage sous le soleil de midi. Mais la vue depuis le mirador puis en haut de la falaise est déjà bien impressionant !

 

Infos pratiques pour visiter la région de Toro Toro
  • Tarifs : entrée du parc : 100 Bs par personne de plus de 12 ans, Mini Voyageur gratuit
  • Tarif des circuits : circuits 1 : 270 Bs avec notre voiture, 100 Bs le 2ème circuit
  • Equipements : prévoyez avec des tous -petits un porte bébé ; attention, pour le 1er circuit, on mont de 1000M en 1h de route, pour faire la promenade à 4000m environ
  • Si vous visitez la grotte, habillez vous avec de vieux habits pour pouvoir ramper à votre aise !
  • A quel âge : dès 4/( ans pour le circuit 2, au moins 8 ans, pour le circuit 1 avec la grotte, en sachant que c’est normalement 12 ans !
  • Pour plus d’infos :

Notre hébergement à Toro Toro : très joli site, plutôt à prendre en cabanas, qu’en camping, puisque avec notre 4×4 , nous étions logés dans la cour de l’établissement.

Toro Toro en famille, ca se mérite, il faut y passer comme nous au moins 3 nuits pour se remettre de la route, plus ou moins fatiguante selon votre véhicule.

Mais ce furent 3 jours bien remplis que nous avons beaucoup appréciés.

Et vous connaissez vous le parc National de Toro Toro en Bolivie ? Envie de la visiter en famille ?

D'autres idées de circuits en famille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager avec un ami