Tour du monde en voilier en famille | VOYAGES ET ENFANTS |Blog

SOLDES EN COURS Timbre Equipezvous_compressed

Un tour du monde sur un voilier, ça vous dit? Et quand je vous dit avec 2 enfants, pendant 4 ans, avec une grossesse à gérer et un petit troisième nouveau né!

Toujours partants? Oui et bien vous avez raison! Lisez le récit de Vanessa, fondatrice des éditions Zanzibook qui crée de supers applis pour les enfants voyageurs dont je vous ai parlé ici.

Et vous découvrirez que c’est possible et que c’est une expérience unique pour des parents et des enfants voyageurs!

 

Pouvez-vous présenter, nous donner l’âge des enfants durant ce voyage en famille et l’année du voyage en voilier et sa durée ?

 

Bonjour la blogosphère,

Je suis Vanessa Pol, fondatrice des Editions Zanzibook. Je fais voyager les enfants de 3 à 10 ans avec des livres numériques, interactifs et éducatifs et très largement inspiré de mes propres voyages. De 2005 à 2010 avec mon mari nous avons navigué à la voile sur un catamaran, de Toulon à la Nouvelle Calédonie, et nos enfants à bord : Paul, 13 ans, Lola 6 ans, Gabrielle 6 semaines, née à Carthagène de India en Colombie, pendant le voyage.

 

SONY DSC

 

Comment avez-vous préparé ce voyage avec vos enfants?

Préparez votre voyage au meilleur prix

Le grand était très excité de découvrir le monde. Pour Lola, cela a été plus difficile parce que nous sortions de la normalité, à 6 ans on n’aime pas ça! Le tri des jouets n’a pas non plus été la bienvenue par la plus jeune. Conclusion, nous avons acheté beaucoup de livres et de films pour eux, des accessoires pour faire des travaux manuels et réduit les jouets au strict minimum en optimisant ceux qui vont permettre à l’enfant de se créer un monde, type Lego et Playmobil.

 


SONY DSC

 

 

Comment organise –t-on un tour du monde en bateau quand on a des enfants ?

On les inscrit au CNED, ils travaillent tous les matins et on fait en sorte de naviguer régulièrement avec d’autres familles afin que les enfants aient des amis. On achète beaucoup de maillots de bain. On pense qu’il va falloir poster les évaluations au CNED vers la France, donc planifier les envois. A part l’école qui est très spécifique à ce type de voyage il n’y a pas d’organisation particulière à prévoir.

 

SONY DSC

 

 

Et comment fait-on pour nourrir ces enfants quand on est en mer longtemps ?

On devient chef cuisinier, boulanger et pêcheur. Fabrication du pain au quotidien, brioches, biscuits, gâteaux, pizzas…. Les mains dans la pâte au moins 30 minutes par jour.

J’ai usé et abusé du wok, très pratique et facile pour faire des plats équilibrés.

L’avantage d’un voyage à la voile, c’est la pêche. Je suis une fan absolue. C’est une immense jouissance que de servir du poisson frais à sa famille alors que nous sommes au milieu de nulle part. Mon préféré : la dorade coryphène, en carpaccio avec un filet de citron vert et des graines de sésame, miam! Le thon aussi c’est formidable, Lola s’est spécialisée dans le sushi à partir de ses 8 ans.

 

SONY DSC

 

 

 

Quelles précautions avez-vous prises pour faire ce grand voyage avec des enfants (sécurité, santé, protection solaire, qu’avez-vous mis dans la trousse à pharmacie.)?

Nous avons, avec mon mari, fait un stage d’Apprentissage aux Techniques Médicales en Situation d’Isolement. Nous avons appris à suturer, à plâtrer, à comprendre la posologie  des médicaments et dans quel cas les utiliser. Nous n’avons jamais eu besoin de mettre en pratique cette formation. Nous avions une véritable pharmacie à bord avec TOUT, de la morphine au kit de soin dentaire en passant par les fils de suture, les soins pour les yeux, les oreilles et toutes les crèmes possibles et imaginables.

 

 SONY DSC

 

Comment occupiez-vous les enfants? Comment faisiez- vous pour l’école ? Quelle sorte de jouet ont-ils pris pour ce voyage?

Les occuper c’est surtout pendant les traversées que la question se pose. Selon l’état de la mer, activité manuelle, lecture, jeu de cartes, films... Ils participent beaucoup à la vie à bord, font le ménage, cuisinent… Pour l’école le grand était autonome, pour la plus jeune je lui ai appris à lire et à écrire selon la méthode du CNED, on travaillait 3h par jour! Un élève seul travaille extrêmement vite et mémorise très bien. Avec le bébé on tourne en rond pendant les traversés, on le baigne tous les jours lorsqu’on est au mouillage.

 

SONY DSC

 

 

Avez-vous utilisé des accessoires de voyage ou du matériel spécial pour les plus jeunes ? (poussette, sac à dos de portage, autres…)

Sur un bateau on se bat toujours contre la surcharge de poids. Parce que trop de poids fait ralentir le navire et pendant les longues traversées on est bien heureux d’avancer assez vite. Donc très peu de chose mais ce que je retiens et ce qui nous a bien été utile ce sont:

–     Un harnais sauteur, génial pour que le bébé se défoule en toute sécurité.

–     Un sac à dos porte-bébé extra-plat Lafuma, indispensable pour les balades.

–     Un baby relax Bjorn, on pose le bébé partout partout.

–     Un lit nomade couffin pliable.

 

SONY DSC

 couche lavable

 

Qu’avez-vous visité pendant ce voyage en bateau ? Comment organisiez-vous les journées avec vos enfants ?

Matin école et après-midi visites, jeux, baignades. Si le lieu était exceptionnel nous ne faisions pas école, d’où l’intérêt d’être en avance sur le programme scolaire.

 

SONY DSC

 

Quel est votre meilleur souvenir de ce voyage en famille autour du monde?

La solidarité, nous étions extrêmement unis, ce qui est encore le cas aujourd’hui! Un pépin sur le bateau toute la famille cherchait une solution, réveiller son pré-ado pour faire un quart de nuit, c’est lui donner confiance et le responsabiliser comme on ne le fait jamais à terre. Cuisiner et pêcher avec sa fille, c’est être ensemble. Voir bébé Gabrielle grandir à chaque seconde, c’est génial. D’être toujours ensemble.

 

Quels sites recommandez-vous de voir ou quelles activités sont à faire absolument avec les enfants?

Les Galapagos !!!!! Emerveillement pour tous, parfaitement adapté à la famille, magique!

 

Qu’est-ce qui vous a déplu (visite, façon de voyager, ambiance…)?

Nous avons un beau bateau, ou une jolie caravane diront certains, nous étions autonome sur la fabrication d’eau et d’électricité. Une vraie maison confortable et mobile. Cela a un prix, celui de l’entretien quotidien, ou réparation non stop, fatiguant!

 

 forcement-lenfant-grandit-diff+®remment-#richesse

 

Avez-vous eu quelques « galères » et si oui lesquelles?

Oui nous avons eu des galères mais ce qui est intéressant sur un bateau et en mer, c’est que nous sommes maitres. La solution de vos galères dépend de vous, alors que dans la vie sociale les galères vous arrivent et vous échappent. Sur le bateau on fini toujours pas s’en sortir et là, après la galère, ce sont des moments de bonheur.

 

Avez-vous des conseils pour d’autres voyageurs concernant un voyage en famille en voilier (vêtements , astuce de voyage etc…).

Ne pas faire de longues traversées avec un bébé de 7 à 13 mois, quelle galère, à part tourner en rond, il n’y a rien à faire, le temps devient très très long, affreusement long…

 

Pouvez-vous nous décrire votre itinéraire/ programme pour votre voyage ?

 

Année 1 : De Hyères à Bélem en Amazonie du Brésil

Année 2 : Le tour de l’Atlantique de Trinidad à Saint Martin en passant par la Colombie, le Panama, le Guatemala, le Bélize, les iles Caimans, la république Dominicaine

Année 3 : De St Martin dans les Caraïbes aux Marquises en passant par le canal de Panama.

Année 4 : Des marquises à la Nouvelle-Calédonie en passant par les Tuamotu, les Ïles de la société, les Cooks, les Samoa, les Fidji

 

SONY DSC

 

 

 

Je ne connais rien de plus intéressant et enrichissant dans la vie que le voyage ! Je ne peux qu’inviter chaque famille dont le désir est là, de passer le cap! Vous aiderez ainsi vos enfants à bien grandir, vous leur apporterez une ouverture d’esprit exceptionnelle, vous les verrez, ils vous verront, vous vous connaitrez !!!

 

 

Merci à Vanessa pour le récit de cette incroyable aventure familiale! J’en reste toute chamboulée: découvrir le courage de cette famille de tout lacher pour partir 4 ans seuls au monde. C’est pour moi un monde vraiment inconnu que celui de la voile!

 

Et vous, cela vous fait-il rêver de partir autour du monde en voilier et en famille?

 

 

 

 

 

19 Réponses

  1. Paul

    Bonjour,

    il n’y a pas de blog relatant ce voyage ! Tellement d’expériences à partager !

    Merci !

    Répondre
  2. Carole de Bougerenfamille

    Super intéressant, merci ! Nous avons le même transat et le même couffin pliable 🙂

    Je me pose une question côté sécurité : j’imagine que les plus grands savaient nager, et pour Gabrielle, portait-elle un gilet de sauvetage / était-elle attachée ?

    Répondre
  3. Xtinette

    Superbe ! Ici on est vraiment petits joueurs car nous n’avons fait que le tour de l’Ile D’Elbe en voilier avec enfant 🙂

    Répondre
  4. Emilie

    Waouh, je suis scotchée ! C’est une aventure exceptionnelle.
    Comme Carole, je me demande comment gérer des tout petits sur un bateau pour toujours assurer leur sécurité (sans devenir fou ;))

    Répondre
  5. Sandrine

    J’ai demandé à Vanessa de nous en dire plus et de venir répondre à vos questions car je vois que tout comme moi vous avez été impressionnées!

    Répondre
  6. Maguelone

    Je trouve ça génial, impressionnant, et j’admire le courage que cette famille à eu pour sauter le pas !
    Quelle aventure, que de souvenirs, ça a du être vraiment chouette, même si j’imagine que tout n’as pas tjrs été rose 🙂
    Et j’admire aussi le fait qu’un petit bébé est né durant le voyage, c’est vraiment super !
    J’espère lire leur aventure plus précisément un jour !
    (y a t il eu un carnet de bord ? )
    @ bientôt j’espère !!

    Répondre
  7. Vanessa

    Bonjour à tous,

    Je suis ravie que ce bref récit de mon voyage en famille ait crée autant d’intérêt.
    Oui j’ai un site sur un p’tit bout du voyage, avec des pages dédiées aux enfants : http://www.lebamako.com

    Concernant la sécurité, il n’existe pas de gilet de sauvetage pour les tout-petits, il n’existe absolument rien pour leur garantir de flotter. Nous vivions sur un catamaran ce qui change énormément la donne par rapport à un monocoque. Si l’enfant reste dans le cockpit, il n’y a aucun danger pour lui. Chacun de mes enfants avaient des consignes très précises. Lorsque Gabrielle a commencé à marcher, elle a suivi ces consignes, à savoir ne pas sortir du cockpit. J’ai découvert à quel point les enfants avaient un instant de survie très développé, ils ne sont pas inconscients, ils sentent, voient et comprennent le danger. Cela va sûrement vous étonner mais je suis très parano et mal à l’aise avec un bébé au bord d’une piscine, en revanche sur un catamaran, je n’ai pas de crainte !!! Et un bateau ce n’est pas très grand il y avait toujours quelqu’un pour surveiller Gabrielle.
    Il est tout de même vrai que lorsque nous étions accrochés à un ponton, là! Oui, il y avait vigilance maximale de la part de nous tous car un petit enfant est capable de se pencher, de vouloir aller à terre tout seul, il ne sent pas en danger dans ce cas-ci… Mais ça ne m’a pas traumatisé, dans tous les cas moins que les couches lavables 😉

    Un grand merci pour votre enthousiasme.
    Bon vent à tous 😉
    Vanessa Pol

    Répondre
    • Sandrine

      Merci Vanessa de ces éclaircissements! Les couches lavables sur un bateau, super la corvée ménagère! C’est pour cela que j’aime bien les hotels et les laveries 😉

      Répondre
    • Emilie

      Merci Vanessa. Bien contente de savoir que même les plus petits sont munis d’un instinct de survie sur un bateau (enfin ça ne retire rien à votre exploit !) 😉

      Répondre
    • Borca Elena

      Bonjour Vanessa,
      c’est avec un grand plaisir que j’ai lu et regarde’ les photos de cette superbe expérience. Je t’écrit comme on pourrais s’adresser à une amie, si tu le permet.. Je voyage depuis 20 ans, seule, avec mon mari ou avec mes filles. Une rêve ancien c’est réveillé en moi depuis une petite expérience sur un voilier, cet été ou je suis partie avec mes fille et mon mari (qui n’est pas leur père). Le projet de partir 3 mois sur un voilier à fait surface et mon problème principale est de convaincre mon ex conjoint de laisser partir mes filles avec moi. Elles ont 14 et 17 ans, la petite nous suivrait depuis le début du voyage et la grande nous rejoindrais après son bac de français pour passer le dernier mois avec nous. Leur père pour le moment il ne voit que son côté et son organisation chamboule’
      Il suffit de lire ton récit pour savoir que tu est une battante, et tes conseils serons précieux. J’aimerais tant que tu puisse prendre quelque minute pour me répondre. Merci
      Elena

      Répondre
    • GRANIER

      Bonjour Vanessa,
      Merci pour le partage de cette magnifique expérience! Je suis une jeune médecin généraliste qui réalise sa thèse sur les « enfants navigateurs ». J’aimerai effectuer un aperçu des maladies que peut rencontrer un enfant en mer, et pour cela, j’ai étudié les téléconsultations du centre de consultations médicales maritimes de Toulouse de 2016. Je souhaiterais compléter certaines informations auprès de famille comme la votre, ayant navigué avec des enfants. Serait-il possible de vous adresser un petit questionnaire ? Ce message s’adressant également aux autres familles passant par là… Je vous remercie beaucoup, Delphine

      Répondre
  8. Ondine

    Bonjour, votre recit me fait rêver. .. nous venons d’avoir notre premier enfabt et nous rêvons depuis toujours d’un tour du monde en voilier et avec enfants, plutôt âgés entre 6 et 8 ans. Nius avons vecu en Nouvelle Cal et ce serzitt la destination de notre voyage.
    Auriez vous un livre a me conseiller pour vpreparer un tel voyage? Dstinations, sécurité, organisation, etc.
    Merci!!!
    Ondine

    Répondre
  9. Apache

    Bonjour,
    un bel article pour une belle aventure!
    En réponse à certains messages, je me permets de vous indiquez le site http://www.clu7.fr, blog de notre propre aventure familiale à la voile autour de l’atlantique avec nos 5 enfants de 6 mois à 11 ans.
    Un site pour partager cette expérience avec les futurs candidats au grand voyage, car ce sont de tels témoignages qui nous ont aidé à préparer le nôtre. Poussés par les visiteurs, nous avons rédigés « Un an à bord d’Apache », en vente sur le site.

    Répondre
  10. cruchon Philippe

    j’aimerai en partant de la Belgique faire une excursion en mer de chine je suis légèrement handicapé des muscle je sais nager le 250m ou plutôt le 100m j ai déjà fait des n’eus pour l’exercice de alpiniste il y a 20ans je sais me servir du compas et un peut du sextants naviguer synodale mais je n’est expérience de la fréquences avec le vent. Ma question est combien ça coûte je suis seul je peux partager avec une autre famille j’ai 46ans. libellule. Ph

    Répondre
  11. Guillaume

    « Ne pas faire de longues traversées avec un bébé de 7 à 13 mois, quelle galère, à part tourner en rond, il n’y a rien à faire, le temps devient très très long, affreusement long… »

    Merci pour ce récit qui nous a inspiré. Nous venons à présent de traverser l’Atlantique avec un bébé de 10 mois et une petite fille de 2 ans sur notre voilier de 10m « OLEO ». C’est vrai, c’est dur, mais nous avons eu beaucoup de bons moments et rétrospectivement on ne regrette pas, notre expérience fut plutôt bonne. Si nous devions partir une nouvelle fois, on blinderais davantage le bateau pour que bébé puisse s’amuser avec un peu moins de surveillance. Avoir beaucoup d’imagination pour faire découvrir à bébé des tas de choses dans un espace réduit, c’est vraiment utile ! Vous trouverez plein de témoignage sur notre blog au besoin. Bon courage à tous les parents qui voyagent avec bébé en attendant !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager avec un ami