Ça y est, vous avez décidé de partir avec vos enfants. La première étape que redoutent la plupart des parents est de prendre l’avion. Pourtant, un peu d’organisation, suivez ces 10 astuces et cela se passera à merveille:

 Arrivez tôt à l’aéroport: avec un ou plusieurs petits, vous ne pourrez pas traverser le terminal en courant, portant vos affaires, les enfants, etc. Prenez donc votre temps pour prendre un charriot pour y mettre vos bagages, et bien sûr en faire un nouveau moyen de locomotion pour les enfants.

 L’enregistrement: au moment de présenter vos billets d’avion, vous allez savoir si vous pouvez avoir des places restantes libres pour y installer votre enfant de moins de 2 ans (qui normalement doit rester sur vos genoux). Idem pour la poussette: selon sa taille elle devra aller en soute (attention à bien l’emballer pour la protéger et y mettre une étiquette avec toutes vos coordonnées) ou elle pourra être rangée dans l’avion par les hôtesses de l’air(idem, pensez à l’étiquette).

 Les bagages à main: que chaque enfant ait son propre petit sac avec tout le matériel qui lui sera nécessaire pendant le vol (jeux, livre, iPod, crayons de couleur, etc.). Le vôtre doit contenir les petits encas qui aideront à passer le temps, les petits gilets et, dans le cas d’un tout petit, renseignez vous ce qui pourra passer la sécurité (pas de bouteille d’eau même pour faire le biberon, etc.). Ces sacs doivent être faciles à transporter, à ouvrir et vous permettre d’avoir les mains libres pour récupérer toute votre petite famille.

 Le passage des contrôles de sécurité: vérifiez très attentivement que vous n’avez aucun produit liquide, crème ou autre, absolument indispensable à votre enfant. Ils seront confisqués sans remords. Faites passer vos enfants en premier en gardant tous leurs objets métalliques dans votre panier et envoyez-les au bout du contrôle, ils peuvent souvent voir les images de ce qui se passe. Si vous le pouvez, demandez à passer en priorité s’il y a trop de monde, c’est souvent accepté.

 L’embarquement: pensez à faire courir vos enfants et à les défouler avant de prendre place dans l’avion. De nombreuses aires de jeux sont maintenant prévues pour eux dans les aéroports. Bien sûr un tour au petit coin, pour les plus grands et pour les petits, où l’on peut les langer plus facilement que dans l’avion. Si vous avez besoin de boissons pour votre nourrisson, c’est le moment d’y penser avant d’embarquer dans l’avion. Les familles avec enfants sont souvent appelées en premier, je ne sais pas si c’est vraiment bien puisque les enfants devront déjà s’asseoir et patienter. A vous de voir!

 Décollage et atterrissage: c’est le moment délicat pour vos enfants qui ne savent pas gérer la pression et risquent d’avoir mal aux oreilles. Pour les plus grands, donnez-leur un chewing-gum, pour les bébés, une sucette ou le biberon à boire.

 Dans l’avion: au tout début du voyage, faites-en sorte que vos enfants fassent connaissance avec vos voisins alors qu’ils sont encore calmes.  Vos voisins seront beaucoup plus tolérants par la suite si vous aviez des anges en début de vol! Attendez que vos enfants vous demandent de les occuper pour sortir les premiers jeux, livres, etc.; et ne les sortez que les uns après les autres pour qu’il y ait de la nouveauté le plus longtemps possible. Et c’est, dans ces moments-là, que nous bénissons les consoles de jeux dont nos enfants sont accros!

 L’atterrissage: attention de nouveau au problème de pression pour les oreilles de vos enfants. Soyez les derniers à sortir de l’avion en laissant jouer vos enfants, ce sera plus simple pour regrouper tous les jeux qui seront éparpillés autour de vos sièges.

 L’aéroport d’arrivée: ayez tout ce dont vous allez avoir besoin sous la main (argent, adresse de votre futur hôtel ou de votre prochaine étape) ou partagez-vous les tache: un qui va réserver (négocier) un taxi, un bus, tranquillement sans avoir à se préoccuper de savoir où coure petit n°1

 Achetez le cadeau que vous avez promis à vos enfants pour qu’ils se tiennent calmes (ah non, ce n’est pas comme ça que ça marche; pourtant ça aide parfois 😉 !)

 

Et voilà, le voyage est fini. Maintenant, vous pouvez souffler et profiter de vos vacances et restez zen jusqu’au vol de retour en avion.

 

Donnez-moi des exemples de vols un peu agités avec vos enfants: que chacun puisse se dire: je ne suis pas tout seul!

 

Et, pour des astuces d’autres mamans voyageuses pour prendre un vol long-courrier avec bébé et enfant , cliquez ici.

Print Friendly

6 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.