Voyager en famille c’est facile, surtout si vous lisez ce blog 😉 ! Mais à condition d’être prêt à faire des concessions pour continuer à faire ce que vous aimez: découvrir le monde et les autres! Et c’est là, que je suis toujours étonnée du nombre d’amis qui ne sont pas prêt à faire ces quelques changements!

Alors pour vous rassurer, je commence par le bon côté: ce qui ne change pas quand on voyage avec des enfants et je finis par tout ce qui va devoir nécessairement changer si vous voulez que tout le monde fasse un beau voyage!
 

Ce qui ne change pas avec les voyages avec enfants

 

– Les voyages, nous continuons:

Ayant la chance d’être saisonnier pendant quelques années, nous avons eu la chance de voyager en dehors des saisons touristiques et l’on pouvait partir en semaine, quand on voulait en dehors de nos saisons! A l’arrivée de Mini Voyageuse, M.Papa a continué un temps le travail en saison et nous avons continué à partir aussi souvent que possible, en week-end, pour une semaine etc…

Maintenant, nous profitons à fond de nos 5 semaines de congés pour toujours être en vadrouille, en France ou à l’étranger selon le budget.

 

– Les galères, toujours nous avons:

Ce point-là, ne change pas trop! Pourtant, on a tendance à mieux préparer ses voyages avec les enfants! Mais impossible de tout anticiper et de tout éviter! Mais tant que ce n’est pas grave, la galère fait partie des souvenirs inoubliables des voyages!

 

– Visiter ce que nous voulons, nous pouvons

Là, je modère un peu mon propos; vous avez à définir des priorités de visite! Difficile de faire ingurgiter aux enfants 5h de bus, 3 h de visites et encore 2h de bus avant la guesthouse! Ou alors, pour les accros des voyages à la roots, on alterne une journée cool et une journée difficile! Mais attention car au final ce sont nous les parents qui nous en mordons les doigts!

Deuxième bémol: très facile de choisir vos visites pour vos enfants de 0 à 7/8 ans! A 9 ans, Mini Voyageuse commence à juger, critiquer ou vraiment approuver nos choix! Et je n’ose pas imaginer dans 3/4 ans, quand ados, on aura droit aux soupirs « trop nul » toutes les 5 mins! J’espère que d’ici là, on aura appris à faire avec!

 

– Des rencontres, toujours nous faisons

Pas de problème: on n’est pas coupé de la population! Au contraire même, mais les rapports changent, ce sont vos enfants qui attirent les foules, ce n’est plus vous et votre carte quand vous êtes perdus! Et si vous avez des blondinets, on vous arrête toutes les 5 mins pour les photographies (dans les pays de sud!)

De même les lieux de rencontre changent; ce n’est pas trop autour d’un verre que vous faites des connaissances, mais plutôt dans les parcs où les mamans locales, profitent du soleil! Et là on parle chiffons, âge des enfants… on découvre une culture à travers les façons de faire autour de la puériculture!

2012.08.03 TURQUIE1 (30) Ferry retour Iles des princes

Ce qui change lors des voyages en famille: en bien ou en mal tout dépend de votre état d’esprit!

 

-Nos hébergement, nous réservons:

Lors de notre première sortie avec ma Mini Voyageuse, âgée de 3 semaines en camping car, nous n’avions pas réservé le camping! Et là, nous avons dû galérer pour pouvoir trouver un autre lieu pour se poser alors que c’était le moment du repas. Mini voyageuse pleurait, puis hurlait en attendant que je lui donne le sein!

Après 5 min à aider M.Papa sur la carte, on a décidé (et là c’était l’avantage d’être en camping-car!) de se poser pour la pause « miam-miam » de notre mini voyageuse!

Je n’ose pas imaginer si c’était un hôtel ou la guesthouse qu’on était en train de chercher!

Donc depuis nous réservons toujours les hébergements! et on s’y adapte! Pas grave s’ils n’ont pas tout ce qu’on espérait c’est aussi l’attrait du voyage: sortir de ces repères de confort!

 

Voyager léger, nous ne pouvons plus

Même si je suis adepte du voyager léger (6 mois en Asie/Océanie en couple avec un sac à dos de 8 et 9 kgs seulement), l’arrivée de Mini Voyageuse nous a fait prendre du poids dans nos sacs!

En effet on emporte toujours quelques petits pots, couche, lait infantile pour les premiers jours à destination. Ensuite Mini Voyageuse s’adaptait très bien aux nouveaux produits trouvé sur place!

Par contre, pour notre voyage en Turquie, nous avons du amené tous les pots de lait infantile pour Mini Voyageur, allergique au lait de vache et faisant de grosses crises d’eczéma! Là, notre moral en a pris un coup!

Mais pas le choix pour le confort de bébé!

sac voyage

Des visites sans attente, des pros nous devenons

Vous vous plaignez que bébé ne veut pas faire de grasses matinées! Alors soyez toujours les premiers sur les sites qui demandent 2 à 3 h de queue!

Quand vos enfants se lèvent à 6h30 quelque soit le jour, vous avez le temps de déjeuner tous seuls à la guesthouse, puis de prendre les premiers bus avec les locaux et attendre devant les grilles du Colisée ou des châteaux de Neuchwanstein…

 

Des couche tôts, sommes devenus

Ca, c’est le revers de la médaille de l’avantage ci-dessus! Lever à 6h30, visite, baignade, petite sieste, revisite, transport etc… Ca vous démonte une petite famille!

Les premiers temps, nous les parents, nous tentons de garder contenance! On prend des livres, on regarde la télé mais comme pour alléger le budget, on ne prends qu’une seule chambre familiale, les enfants ne s’endorment pas très bien! Très vite vous éteignez et hop tout le monde dort à 21h!

Et cela se complique quand vous êtes dans un pays, comme en Italie, où on a tendance à manger tard le soir! Mini Voyageur a quelquefois piqué du nez dans son assiette!

 

Des Mac Gyver du voyage, nous tentons d’être

Sur vous, vous avez toujours la crème solaire, les pansements, les petits sacs poubelles pour les couches, du coton, des lingettes. Vous êtes devenus les Mac Giver du voyage. Vous avez presque tout l’indispensable pour le confort et le bonheur de vos enfants mais en format pocket: doudou, livre, petite voiture, protection solaire, porte bébé, petite couverture, serviette de plage, lingette, shampoing doux qui pique pas les yeux etc…

On choisit nos accessoires de voyage en fonction de leur multiple fonctionnalité, une pour le bébé, une pour la grande et une pour nous (par exemple l’écharpe de portage, des 6ers mois, qui sert d’écharpe de portage, de couverture ou de petit table de pique-nique!

 

 

Les idoles des jeunes couples voyageurs, nous sommes

Vos enfants armés de leur petits sac à dos font craquer les backpackers!

Et ils se disent « plus tard nous aussi nous partirons avec nos enfants ». C’est ce qui nous est arrivé quand nous étions jeunes, amoureux et dans une auberge de jeunesse en Nouvelle Zélande! Un petit allemand,de 3/4 ans jouait avec son sac à dos et ses petites voitures dans la salle commune de l’auberge de jeunesse! Et tout seul, il nous répondait en anglais quand on lui demandait son nom!

Ce fut là notre déclic!

 

La traduction de petite cuillère et sucette dans tous les langues, nous connaissons

La petite cuillère et la sucette c’est la croix et la bannière en voyage.

Si vous emmenez celle de bébé, vous perdrez sa petite petite cuillère dès le 2ème resto et ensuite, il faudra en redemander pendant vos trois semaines de voyage, que ce soit au resto ou à l’arrêt de bus où votre petit bout ne veut bien sûr que le petit pot banane et pas le biberon!

Pour la sucette, si vous avez perdu les 2 pendant les 3ers jours c’est normal! Et là pour trouver dans une veille pharmacie sans rayon accessible aux clients comment on dit sucette en Turc, russe ou autre … bonjour la patience! Sinon ensuite, vous attachez toujours doudou et sucette autour de bébé (en travers du torse!)

 

Voilà! Sinon c’est cool de voyager avec des enfants! Si, si je vous jure! Pour vous remotiver, lisez cet ancien article vous rappelant toutes les bonnes raisons de voyager avec des enfants!

 

Et pour vous, qu’ont changé les enfants à votre façon de voyager?

Print Friendly

14 Réponses

  1. Corinne (Couleur Café)

    C’est à peu près tout ce que tu as énuméré pour nous aussi. Sauf que nos enfants sont maintenant grands (7 et 4 ans), du coup, plus de biberons ni de couches, mais nous sommes toujours par la force des choses des couche-tôt, les visites ou sorties nocturnes sont rares, les sorties en tête-à-tête et le soir carrément mises de côté. Super article !

    Répondre
    • Sandrine

      Merci Corinne, moi aussi les enfants grandissent mais les soirées sont toujours compromises! A part trouver un hôtel dont la chambre donne sur un balcon, un jardin, en général nous sommes cloîtrés dans la chambre! (je n’aime pas les y laisser seuls!)

      Répondre
  2. Xtinette

    J’ai un billet de ce genre dans mes drafts mais pas avec les mêmes points (positifs ou négatifs) – un jour je le finirai 😉 Bises !

    Répondre
  3. perntte

    très sympa cet article :-) on prépare des vacances balnéaire donc tranquille… avec deux enfants 5-7ans en repensant avec nostalgie a des circuits fait en couple. A cet âge on sait que nourriture, et couche c’est ok… piscine et sable les occuperont. Mais pour visiter des monuments ou faire du bus, bof bof. D’ailleurs c’est à quel âge que c’est bien ? il faut essayer pour le savoir, j’imagine!!

    Répondre
    • Sandrine

      Bonjour Pernette, Je pense qu’il faut leur donner l’habitude petit à petit pour qu’ils apprécient! Ma grande arrive à 9 ans à s’occuper pendant 5 à6h de trajet sans problème! On va faire 7h de train au sri lanka en mode local, et il va bien falloir s’occuper avec rien!
      Sinon pour moi le meilleur âge pour voyager 3 à 7/8 ans! Là ils te suivent au bout du monde sans rechigner , un rien les intéresse! Depuis 1 an ma Miss voyageuse nous fait part de ses humeurs de pré-ado et c’est moins marrant par moment!

      Répondre
  4. Maud a GZ

    Ouh la la, comme je nous reconnais, surtout avec mes blondinets qui se font toucher les cheveux et photographier souvent.
    Nous (les parents), nous attendons les vacances en famille pour faire des cures de sommeil en etant au lit avec les enfants vers 20h et interdiction d’acceder au web ni a la television.
    Maintenant que les enfants sont plus grands (4 ans, 6 ans et 9 ans), nous voyageons beaucoup plus legers: finis les couches, bibs et lait en poudre 😉 Voyageant depuis leur plus jeune age, ils sont habitues a avoir plusieurs heures dans differents types de transports et de n’avoir avec eux que quelques jouets/livres, jeux de cartes ou cahier de coloriage.
    Pour le programme, je prepare les itineraires et visites pour varier entre des visites culturelles, des visites ludiques, des randonnees, de la plage/farniente… pour alterner et satisfaire tout le monde.
    Sur place, nous laissons aussi la chance a l’imprevu et aux occasions de dernieres minutes.
    Ce que mes enfants preferent: les lieux insolites, eu touristiques et les rencontres avec les enfants locaux.
    Alors oui, voyager avec des enfants change peut etre le but et le sens de son voyage, mais quel bonheur de voir la curiosite et l’interet dans les yeux de ses petits.
    Merci pour cet article qui fait sourire.

    Répondre
    • Sandrine

      Merci Maud pour ce retour! Effectivement, c’est une question d’habitude pour apprendre à s’occuper sans trop d’écran! Nous en général nous avons une DS avec nous mais qu’on ne sortira pas au Sri Lanka sauf à l’hotel le soir!

      Répondre
  5. Mariane

    Je vais vous raconter mon histoire. Nous sommes allés à Vienne l’année passée, 3 familles avec 5 enfants au total. Ça a été impossible de passer un seul jour sans les mener au Prater. Chaque jour tous étaient debout à 7 heures pour aller au Prater. C’est pour ça que cette année nous nous sommes dites, moi et mon mari, qu’on va aller avec notre fille dans une excursion organisée. Nous avons pensé à Malte. Quelqu’un a eu des expériences avec l’agence desti-nations.com ou marmara,com ? Ou qu’est-ce que serait mieux? d’aller quelque part organisé? qu’est-ce que vous en pensez?

    Répondre
  6. Mariane

    Je vais vous raconter mon histoire. Nous sommes allés à Vienne l’année passée, 3 familles avec 5 enfants au total. Ça a été impossible de passer un seul jour sans les mener au Prater. Chaque jour tous étaient debout à 7 heures pour aller au Prater. C’est pour ça que cette année nous nous sommes dites, moi et mon mari, qu’on va aller avec notre fille dans une excursion organisée. Nous avons pensé à Malte. Quelqu’un a eu des expériences avec l’agence desti-nations.com ou marmara,com ? Ou qu’est-ce que serait mieux? d’aller quelque part organisé? qu’est-ce que vous en pensez? (pout un voyage en Turquie)

    Répondre
  7. caroline

    Oui oui et re-oui Sandrine, c’est chouette de voyager avec des enfants et ce n’est pas dur !!! C’est simplement de l’organisation et du bon-sens !

    Je vois les choses différemment, sous un autre angle avec mon p’tit voyageur …
    Même les galères peuvent se transformer en grands moments pour lui … Je pense à notre mini-bus au retour de la baie d’Halong qui avait crevé. Nous avons du attendre 1h30 qu’une femme Viet vienne nous changer le pneu avec des outils archaïques !
    Et ben, le môme, lui, il a trouvé ça extra « cette dame, maman, elle est trop forte avec ses outils vieux et moches » … Effet optimiste de contagion immédiat sur les 12 personnes du bus !
    Voyager avec les yeux de son enfant, c’est prendre encore plus de recul sur les populations locales, c’est voir des détails invisibles pour nos yeux d’adultes, faire des rencontres impossibles à faire sans eux, bref, … J’adorais voyager avant d’être parent et maintenant, j’adore encore plus !!!!!
    Alors pour les sceptiques, j’ai envie de dire : réfléchissez moins et essayez … Le seul risque, c’est d’y prendre goût !!!
    Caroline (VietNam et Afrique du Sud à mon actif sur ce blog)

    Répondre
  8. stephane

    Trés bel article. Voyager à plusieurs demande des concessions c’est sûr mais c’est aussi très agréable de pouvoir partager ses découvertes !

    Répondre
  9. Lesanimauxdumercredi

    Je découvre cet article et que de bons souvenirs.. Nous aussi nous avons rencontré une famille avec 4 enfants lors d’un voyage en Thaïlande quand nous étions « jeunes » et backpackers ! Et malgré la distance, nous restons en contact aujourd’hui, 10 ans et 3 enfants après. Nous les admirions de faire de tels voyages en famille, et souhaitons faire de même.
    Un grand changement : quand nous voyagions entre étudiantes (principalement en Amérique du Sud), la grande question des habitants étaient « Mais vous n’avez pas d’enfants ? ??? » Impensable pour eux… Famille nombreuse oblige, maintenant je rentre mieux dans leurs critères de normalité !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.