Ca y est, je vais enfin vous raconter notre séjour en famille en Bavière! Et pour commencer, pour bien vous dire que tout compte fait, on est bien, là tous au boulot, et que les vacances et les voyages, c’est pas si top que cela, je vous raconte la petite galère de ce voyage!

Rien de méchant! Mais c’est juste pour vous remonter le moral après 3 semaines de rentrée effrénée!

Du coup, je vous demande aux mamans blogueuses, de France métropolitaine et Canada, de rejoindre Christine de Maman Voyage et moi-même, pour nous raconter la petite aventure problématique de vos vacances 2014, en voyage ou non d’ailleurs!

Le principe: écrire et publier un article d’ici dimanche prochain en mettant que vous participez à « nos p’tites galères de vacances » avec les liens de nos blogs « Voyages et enfants » et « Le Journal de Maman » et de notifier votre participation en commentaires de nos articles. Le lien sera ensuite rajouté dans notre article. Bien sûr, celles qui n’ont pas de blogs peuvent aussi participer dans les commentaires! Et il y a une petite surprise à la fin de l’article!

 

Allez, je me lance…

Pour ce voyage en Bavière avec nos enfants, nous sommes partis en camping-car avec les vélos dans la soute! A chaque fois que nous visitions une grande ville, nous sortions les vélos et comme dit Mini Voyageur « c’est parti mon Kiki! »

Un matin à Nuremberg, alors que nous attendions à un feu, je vois une punaise dans le pneu du vélo de M.Papa! A peine, lui ais-je dit, qu’il l’arrache! A ne surtout pas faire! Et d’un coup, le pneu se retrouve à plat! On descend Mini Voyageur, on pose les vélos, on évite que Mini Voyageur ne courre partout (nous sommes à côté d’une grande rue à 3 voies ;)! Bon pas de photo de cette scène-
là, Maman geek se serait fait engueulé si j’avais pris des photos au lieu d’aider 😉

Heureusement les vélos sont à beau-papa et comme il est super organisé, nous avons tout le kit de réparation, la bombe anti-crevaison etc… en 20 min. la roue est réparée et nous repartons avec un arrêt au magasin de cycles pour compléter à nouveau notre kit de secours!

Retrouvez notre boutique pour voyager léger avec bébé et enfants… Tous nos produits sont testés et approuvés pour votre confort et celui de bébé.  J’y vais

Fin de la première partie!

 

Une semaine après, nous arrivons à Rothenburg Ob der Tauber. Comme toujours, nous nous garons au 1er camping qui se trouve à seulement 3kms de cette superbe ville! Ni une ni deux nous prenons nos vélos pour une dizaine de minute de vélo! Trop facile selon Mini Voyageuse!

2014.08.12 Bavière Rothernburg voyage en famille à vélo!

Sauf que nous sommes en dessous de Rothenburg, qui est une ville fortifiée surplombant la vallée.

 

Les 3 kms se transforme en une belle montée, où nous devons pousser les vélos! Le petit chemin emprunté est tellement raide que j’ai l’impression de m’allonger pour avoir la force de pousser mon vélo!

Les 3 petits kms sont effectués en 45 min au lieu des 10 min prévues. Nous arrivons tout de même en haut, épuisés avec Mini Voyageuse qui rale, fatiguée par cette ascension abrupte! Mini Voyageur a lui aussi marché, car trop lourd pour que M.Papa pousse le vélo tout le long!

2014.08.12 Bavière Rothrnburg vélo en famille voyages et enfants

2014.08.12 Bavière Rothernburg voyage en famille à vélo avec enfant!

Heureusement la ville vaut vraiment le détour. Après avoir soufflé un moment nous accrochons les vélos tous ensemble près de la porte de la citadelle! Une belle visite de la ville, un bon resto nous repartons vers 20h pour éviter la nuit car nous n’avons pas de lampe de poche (oubliée dans le camping-car!)

2014.08.12 Bavière en famille Rothernburg (69)

2014.08.12 Bavière Rothernburg voyage avec des enfants

Hop, nous montons sur nos montures, M.Papa fait quelques mètres et là de nouveau complètement à plat! M. Papa cherche la fuite, tourne la roue, l’enlève mais là, impossible de réparer c’est la valve qui a laché suite à la première crevaison qui était assez proche!

Le temps de faire tout cela, la nuit est bien sûr tombée! Mini Voyageur doit marcher à nouveau! Nous tâchons de nous éclairer avec mon vieux téléphone, pas suffisamment puissant et descendons notre côte encore une fois à pied!

Et nous mettons encore un long moment au lieu des 5 mins prévues initialement!

 

Comme nous sommes dans le noir, M.Papa ne trouve rien d’autre que de plaisanter sur les loups et autres bestioles nocturnes et nos gamins se mettent à avoir peur et sont collés à nous! Au bout d’un moment, nous avons quand même pu pris le temps d’apprécier le hululement des chouettes.

2014.08.12 Bavière Rothernburg (155)

Au point où nous en étions mieux vaut prendre les choses avec philosophie, écouter la nuit et faire de belles photos!!

 

 

Alors maintenant c’est à vous de nous raconter votre anecdote de l’été 2014 avant dimanche 5 Octobre minuit. Et dès sa publication, Christine du Journal de Maman et moi-même ajouteront le lien sur nos articles!

 

voyager-enfants

 

 

Et avec une surprise à la clé, on organisera un tirage au sort pour offrir 2 livres « Voyager avec ses enfants » de Lonely Planet pour les participantes dont je vous avais parlé ici!

 

 

 

 

Alors à vous la #TeamParentsVoyageurs, faites-suivre cet article et participez!

 

Vos petites galères :

Triple galère pour Le Journal de Maman

Petites galères et conseils pour les éviter pour Les aventures d’Arthur et Thibaut

Envie de traire un vache en avion de La Grande déroute

Annulation de voyage, crevaison et oubli de biberon chez Une Bordelaise à Paris

A vous de partir

Oubli du permis de conduire chez Balades Réunion et ailleurs

Grosse crevaison chez Madame Parle !

***

 Edit du 6 octobre : Les deux personnes qui remportent le guide Voyager avec ses enfants sont : 

Carole M et Virginie (d’Arthur et Thibault)

 

24 Réponses

  1. Virginie

    C’est une bonne idée! C’est vrai que tout n’est pas parfait dans un voyage 😉 Je réfléchis a tout ça pour la semaine prochaine!

    Répondre
  2. Groc Pauline

    Super idée !! Ce sont des galères sur le coup mais qu’est-ce qu’on peut en rire après à notre retour !! Je participe donc à ce concours avec un petit panel de petites galères made in Thailand lors de notre dernier voyage en février dernier avec nos loulous : 5 ans et demi et 15 mois au moment du voyage. 1ère galère : nous avons passés les 3 premiers jours de notre voyage à Bangkok dans un hotel que nous avons ensuite quittés pour prendre l’avion direction Chiang Mai. Une fois que l’avion venait de se poser, mon mari me dit : « tu as bien pris ma sacoche dans le coffre à l’hôtel ????!!!  » « non mon chéri j’ai déjà assez à penser et à m’occuper des affaires des enfants et des miennes, je n’ai pas pris ta sacoche et en plus nous avons laissé le coffre-fort ouvert !!  » Heureusement que c’est moi qui garde TOUS les passeports dans mon sac sinon nous n’aurions même pas pu prendre l’avion !! et vas y que maman, qui se débrouille bcp mieux en anglais que papa, appelle l’hôtel à Bangkok pour expliquer tout ça en priant que les femmes de ménage ne se soient pas servies au passage !! Ouf la sacoche est bien là, ils la gardent jusqu’à la fin de notre voyage, nous serons obligés de refaire un passage par l’hôtel pour la récupérer, rien ne manquait ouf !
    2ème galère sur koh Lanta : afin d’être plus autonomes sur l’île nous avons décidé de louer une voiture, une Suzuki swift rouge!! Mes parents et leur amis nous ont rejoints sur place, lors d’une balade à Old Lanta Town nous nous arrêtons boire un verre face à la mer au bar Le Caoutchouc (super adresse au passage!) Tout à coup, des passants crient « Fire, Fire, fire !!! » Le temps que nous réagissions un cocotier s’était embrasé, le feu avait pris au pied de l’arbre dans une poubelle en pneu recyclé (si si ça se fait beaucoup là-bas !) Imaginez-nous tous en train de faire la chaîne avec des seaux d’eau pour essayer d’éteindre le feu! (J’ai des photos!! prises pour expliquer au loueur comment cela avait bien pu arriver !) et bien sûr, notre belle voiture de location s’est retrouvé avec tout le pare-choc arrière fondu !! C’était la fin du voyage et nous n’étions pas fiers du tout, le porte monnaie étant plutôt à moitié vide qu’à moitié plein ! Heureusement notre assurance en était bien une (dixit les forums de voyage où bon nombre de touristes ce sont fait avoir car les assurances étaient inexistantes) le loueur ne nous a délesté que de quelques bath environ 100€ pour la franchise !ouf !!
    3ème galère avec le petit dernier ! Marceau n’est pas parti en forme pour ce voyage, une semaine avant le départ il était hospitalisé pour une grosse gastro ! Il est sorti la veille de notre départ avec un régime strict anti diarrhéique… Mais ce ne l’a pas empêché d’avoir encore de grosses diarrhées la bas et notamment lorsque nous avons atterris à Bangkok depuis Krabi à la fin du voyage (justement au moment où nous faisions la queue à l’aéroport pour avoir un ticket pour un taxi pour le centre pour aller récupérer la sacoche de papa!)
    Nous attendions un peu fatigués dans la file, Marceau était dans sa poussette derrière nous. Une femme m’interpelle en me montrant mon fils du doigt, il était en train de mettre les doigts dans son « caca » mou qui avait au passage débordé sur la poussette, ses jambes et sur ses cheveux !! Vision d’horreur !! Obligés de laisser notre place dans la file d’attente pour vite aller entièrement doucher le Loulou dans les lavabos des toilettes de l’aéroport, pendant que papa essayait tant bien que mal de trouver une serviette, du change au fond des valises et de quoi nettoyer la poussette ! Les mamans savent ce que sait, les papas ont horreur du caca, par contre nous on a droit à notre dose dans notre vie de maman !!
    Comme quoi chaque voyage à son lot de galères mais ce n’est pas ce qu’on retient le plus heureusement !! 😉

    Répondre
    • Sandrine

      Merci beaucoup Pauline pour ces galères très imagées! La dernière particulièrement horrifiante 😉 mais qui arrive en général au moins une fois les premières années de nos petits globetrotteurs! Bonne chance!

      Répondre
    • Sandrine

      Bonjour Caroline, désolée pour nos lectrices canadiennes mais c’est compliqué pour l’envoi des lots par notre partenaire! Il faudra qu’on fasse quelquechose pour vous! Bises

      Répondre
    • Sandrine

      Coucou les « canadiennes » Bianca et Caroline, Lonely Planet accepte d’envoyerle livre au Canada! Un grand merci à eux! Vous pouvez donc participer! Caroline, on attend un récit qui nous fasse rire! Bises!

      Répondre
  3. Anna

    Déjà raconté mais je crois qu’il n’y a rien pu nous arriver de pire qu’oublier de renouveler le passeport de notre fiston pour notre départ en Thailande … et donc d’arriver à l’aéroport de Bangkok à l’immigration les papiers pas en règle (passeport périmé de 3 mois !!!)…. et bref, la perspective horrible de retourner direct en France … Après quelques heures dans les sous-sols glauques de l’aéroport et bien des larmes, on a pu sortir sous caution (plus de 25000 baths pris en charge par la compagnie aérienne). Appel en urgence à la Mairie en France pour obtenir l’extrait d’acte de naissance (qu’ils n’ont pas voulu faxer à l’ambassade, ô désespoir), puis dodo dans un état second et direction l’ambassade et là, on est tombé sur des gens extras qui nous ont fait le passeport d’urgence en nous disant que nous avons été bien chanceux car en général les thais ne transigent pas avec les histoires de papier. Autant dire qu’on a été sous le choc les premiers jours de notre séjour ! Mon mari a été malade du coup 2 fois pendant notre séjour d’1 mois, lui qui n’a jamais rien d’habitude !!!! Obligés d’aller à l’hôpital. Et pour finir, on a perdu notre fils sur une plage de Ko Phangan après un retour d’excursion … Nous étions persuadés qu’il était avec sa soeur avec d’autres enfants, et puis, non … avec la nuit qui tombait, on ne voyait plus grand-chose. Cela a duré quelques minutes, mais j’ai eu l’impression que le temps s’étirait … J’en ai encore le coeur qui se serre. Depuis, la Thailande, je dois dire que nos vacances à l’étranger ont été très cools …. OUF !

    Répondre
  4. Emilie A

    Ha ha ! Quelles histoires ! 😀
    Ma préférence va à l’horrible débordement de caca (que nous avons testé à la maison, mais – heureusement – pas en vacances) !

    Mais de notre coté, là où nous sommes très très forts, c’est en « crash tests de chaises hautes » dans les restaurants ! Notre petite fille n’a qu’un an, donc nous n’avons pas non plus fait des millions de restau, mais quasiment à chaque fois, c’est la galère avec la chaise haute (au point qu’on fini par hésiter à prendre la notre quand on part en week-end).

    Petits morceaux choisis :
    La chaise haute « minimaliste », sans attache, ni plateau. Avec un bébé qui tenait à peine assis. Nous avons tenté de caler la chaise contre la table pour éviter une chute mais c’était franchement limite. Alors je me suis levée pour demander au serveur (qui récupérait un plat en sortie de cuisine) si par hasard il n’y aurait pas une autre chaise de disponible, qui soit un peu plus sécurisée. Résultat, le mec, surpris, a sursauté et collé son plat par terre. Et bien sur, non, pas d’autre chaise. Bébé a fini littéralement ficelé à la sienne avec les pulls de papa et maman, pendant que nous tentions de nous faire oublier dans le fond de la salle, sous les regards lourds du serveur.

    Il y a aussi eu cette vieille chaise avec un plateau amovible, qu’on pouvait soulever, mais pas bloquer. Résultat, notre petit monstre jouait constamment avec, réussissant à le soulever de quelques centimètres. Et ce qui devait arriver arriva : elle a fini par se coincer un doigt SOUS le plateau. Hurlement de douleur, panique, repas interrompu pour prise en charge urgente de doigt blessé (bon, rien de grave au final)… et la joie des autres clients et des restaurateurs qui assistent à ce délire soudain.

    Et puis il y a eu la chaise avec la ceinture cassée qui laisse le bébé filer par en-dessous, celle qui bouge et menace de basculer quand bébé se trémousse, sans parler de toutes les chaises à la propreté franchement douteuse qui collent aux mains quand on les prend…!

    Répondre
  5. Anna

    Oui, le caca qui déborde est je crois un grand classique qui fait bien plaisir quand cela arrive aussi aux autres !!!! Cela nous est arrivé dans un magasin H&M en Suède où cela avait débordé jusque sur le sol mais comme les suédois sont cools, ils sont allés chercher tranquillement la serpillère …. et ils ont nettoyé avec le sourire !!!! La honte !!!

    Répondre
  6. dgidgil

    Oui, il y a le caca qui déborde… ou aussi le vomi dans la voiture en allant à l’aéroport, alors qu’il pleut des trombes d’eau et qui empêche d’ouvrir les fenêtres! Très sympa avant un vol long courrier et la peur que ça se reproduise tout au long du vol. Au final, il avait juste trop manger, on a nettoyé le siège auto sous la pluie, qui était du coup bien pratique. Notre ami a ensuite ramené notre voiture avec la douce odeur de vomi à la maison et nos vacances se sont très bien passées. Ouf!
    Sinon, ce que je raconte ici, c’est une autre petit galère, mais gentille avec l’oubli du permis de conduire alors qu’on a loué une voiture!
    C’est par ici:
    http://baladesreunionetailleurs.eklablog.com/oubli-du-permis-de-conduire-que-faire-a112663522

    Répondre
  7. Agnes Fanc

    Bonjour !

    Notre grosse galère de vacances, loulou apprenant la propreté cet été, a été de pouvoir s’arrêter à temps ou trouver un endroit pour qu’il fasse pipi avant qu’il n’y ait « pipi culotte » mais finalement nous nous en sommes plutôt bien sorti !

    Bonne journée

    Répondre
  8. Karine

    Alors voici une de nos petites galères:
    Premier voyage avec notre bonhomme de 8 mois à l’époque, l’Islande. Intrépides, nous voilà partis pour le Landmanalaugar, avec sa traversée des gués, déjà assez épique en elle même, avec surtout aucune âme qui vive sur des kilomètres. Après des heures, le dernier gué franchi, et la récompense: les somptueux paysages du Landmanalaugar. Une balade plus tard, nous voilà repartis en sens inverse, l’heure de manger est dépassée, nous décidons de nous arrêter au milieu de nulle part, et cherchons désespérément dans le coffre de la voiture le sac spécial bébé préparé le matin même. Je croyais que mon mari l’avait pris, il pensait que c’était moi…Au final, nous n’avons rien pour notre petit bonhomme affamé. J’avoue qu’à ce moment là j’en ai pleuré, nous avons repris la route, traversé les gués à toute vitesse, rejoint une route sur laquelle nous avons fini par trouver une sorte de relais routier. L’heure du repas était dépassée, il restait tout de même des pommes de terre que nous avons écrasé avec un yaourt, un peu de salade de fruits, et notre bonhomme s’est rattrapé le soir… Aujourd’hui il a 7 ans et aime bien lorsque on lui raconte cette histoire, que sur le moment je m’étais juré de taire à tout jamais tellement je m’étais sentie coupable…

    Répondre
  9. Jourdain

    Pour nous cet été, c était la seule semaine de vacances depuis un an, nous devions faire du vélo dans la vallée du buech avec mr bigoudi de 14 mois, car on avait annoncé a mr papa une déchirure méniscale du coup on ne devait pas trop crapahuter! Résultat juste avant de partir le porte velo qui a cassé et la fourche du vélo de papou hs, bref nous n avons pas pris les VTT mais nous avons découvert sur place de jolis lacs et gorges dont nous avons bien profité! Et bien sur c est super mamounette qui portait bigoudi dans le super porte bébé!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager avec un ami