La Martinique pour une grande fête de famille, en voilà une bonne idée! Voilà le récit d’Alice et ses précieux conseils pour de formidables vacances sur cette belle île.

 

Quand la grisaille arrive, nous avons souvent des envies de soleil, mais cette année, peut-être plus qu’une autre, nous avions enfin un prétexte pour mettre à mal notre compte bancaire sans (trop !) culpabiliser : chéri et moi fêtons nos 40 ans à 3 mois d’intervalle, il fallait se faire plaisir.

La Guadeloupe nous avait fait grand effet, et nous avions très envie de revenir dans les Caraïbes.

Et croyez-le ou non, au moment où nous hésitions encore à mener ce projet jusqu’au bout, faute de tarif aérien raisonnable, une newsletter arrive dans ma boîte mails et m’annonce un tarif imbattable sur les Caraïbes !

Pouvez-vous présenter, nous donner l’âge des enfants durant ce voyage en famille et sa durée ?

Nous sommes partis en novembre 2018 pour 10 jours en Martinique, chéri, moi-même et notre petit bonhomme de 23 mois.

Comment avez-vous préparé ce voyage avec vos enfants?

Difficile à cet âge de l’impliquer réellement dans la préparation mais comme il aime beaucoup la musique, je lui ai acheté un petit livre sonore de comptines antillaises en créole.

Les illustrations des comptines ont également permis d’aborder la faune et la flore caribéennes.

 

Quel moyen de transport avez-vous utilisé?

C’est donc là que je tue le suspense, nous avons pris un vol avec la compagnie Air Caraïbes pour 250€ aller-retour par adulte et 5€ pour notre fils (pas de siège pour lui à ce prix-là bien sûr).

C’est un tarif promo qui n’inclut aucun bagage en soute mais le bagage cabine par personne est de 12kg, et bébé a droit à 10 kg et une poussette sans supplément.

Le coût pour un bagage en soute varie de 50 à 100€ aller-retour.

Je précise aussi car c’est bon à savoir que Air Caraïbes accepte les chèques vacances et propose même un paiement en 3 fois moyennant un petit supplément (et comme nous voyageons à 5 l’été, autant vous dire que c’est loin d’être un détail si nous voulions y retourner l’été !).

Pour les bébés, Air Caraïbes prévoit 2 petits pots bio (1 sucré et 1 salé) sur les transatlantiques. Il vaut mieux le faire savoir à la réservation.

Le retour sera opéré par Corsair. Au final, le système de divertissement est meilleur chez Corsair (plus varié, films plus récents) mais le service et l’espace entre les sièges sont meilleurs sur Air Caraïbes (et de loin).

 

Sur place, il est indispensable de louer une voiture pour vous déplacer, il existe un réseau de transports en commun pour les plus courageux d’entre vous, il est plutôt bon entre Fort-de-France et les communes limitrophes, pour le reste des liaisons existent mais les fréquences de passage sont faibles.

Nous sommes passés par Jumbocar, pour 9 jours, une voiture prise et rendue à l’aéroport, avec un siège enfant : 160€, dont 100€ de location, 30€ de siège enfant et 30€ de surcharge aéroport.

Le prix de l’essence est le même partout, c’est la préfecture qui le fixe (1.40€/L au moment de notre voyage), ne soyez donc pas étonnés de ne trouver aucun prix affiché dans les stations.

Attention à la propreté du véhicule au moment de la restitution, les loueurs vous facturent jusqu’à 100€ si le véhicule est sale.

 

Où avez-vous dormi durant ce voyage en famille? N’hésitez pas à nous faire partager vos bonnes adresses ?

Nous avons loué un logement en duplex avec vue mer et piscine (on n’a pas tous les jours 40 ans hein !   ) sur les hauteurs du Diamant via Antilles Location, c’est une plateforme qui met en relation avec des loueurs privés, la consultation des annonces est totalement gratuite, vous traitez ensuite directement avec le propriétaire, il faut donc être vigilent aux termes du contrat qui vous sera proposé.

C’est une super alternative aux sites tel Airbnb (les logements sont souvent présents sur les 2 sites) qui facturent des frais de plus en plus importants. Nous avons économisé 200€ sur 8 nuits en louant directement avec les propriétaires plutôt qu’en louant ce même logement via Airbnb.

 

Et comment est la nourriture pour les enfants? Est-ce adapté à leur gout? Avez-vous de bonnes adresses pour manger

Le poisson est à l’honneur, les fruits et les légumes aussi. Les épices sont très présentes, le piment aussi mais c’est une destination très familiale et les locaux savent épargner les palais délicats.

J’ai peu l’habitude de recommander des adresses mais là, si vous êtes du côté de Trois-Ilets, en bord de route, arrêtez-vous au Samcielo, ils ont vue sur toute la baie de Fort de France, portent une vraie attention aux enfants (menu, sièges) et font les meilleurs acras crevette de la planète (si, si !!)

 

Quel climat avez –vous eu en Martinique? Quel type d’habits faut-il prévoir pour ce voyage?

Novembre est encore en basse saison aux Antilles, c’est la fin de la saison cyclonique. Côté météo, tout est possible, le meilleur comme le pire.

Cette année, nous avons eu une chance du tonnerre, un temps radieux tout le séjour, quelques averses très courtes (jamais plus d’1/4 d’heure de temps à autre). Il semble aussi que le temps soit plus sec au sud de l’île, où nous logions.

Mais il y a 3 ans, aux mêmes dates en Guadeloupe, le temps avait été beaucoup plus pluvieux.

 

Avez-vous utilisé des accessoires de voyage ou du matériel spécial pour les plus jeunes ? (poussette, sac à dos de portage, autres…)

Non, bien que nous ayons beaucoup hésité sur le porte bébé, mais à 23 mois, notre petit bonhomme pèse son poids. On a préféré s’adapter à son rythme de marche, quitte à en découvrir un peu moins.

Pas de poussette non plus, on préfère qu’il marche même si ça réduit les distances parcourues.

Quant au siège enfant pour la voiture, c’est le loueur qui nous l’a fourni (30€ pour 9 jours).

 

Pour le quotidien, la Martinique c’est la France et c’est un sacré avantage, on y trouve exactement les mêmes références en lait, petits pots, couches, etc. Par contre, tout est plus cher !

 

Qu’avez-vous visité pendant ce voyage? Comment organisiez-vous les journées avec vos enfants ?

L’avantage en voyageant vers l’ouest, c’est que le décalage horaire nous lève tôt, on a donc gardé ce rythme sur tout le séjour afin de pouvoir profité de longues matinées, de rentrer déjeuner à la maison, puis de mettre notre petit bonhomme à la sieste et de repartir l’après midi ou de profiter de la piscine que nous avions dans notre logement.

Exception faite de 2 jours où nous sommes partis à la journée, mais où il a pu dormir en voiture.

Visite des villes pour des vacances peu onéreuses en Martinique

Pour ce qui est des lieux visités, nous avons voulu limiter les dépenses en évitant les sites payants (qui sont pour la plupart assez chers) et avons donc beaucoup vadrouillé dans les villes:

  • du Diamant,
  • de Ste Luce,
  • du Marin,
  • de Fort de France,
  • du Carbet,
  • de Saint Pierre,
  • du Prêcheur.

Bref, toute la côté caraïbes du sud au nord.

Attention, ne faites pas comme nous, le dimanche à Fort de France, tout est fermé. Vous aurez la ville presque pour vous seuls, mais vous n’y ferez pas grand-chose !

 

Arpenter la côte atlantique de la Martinique

La côte atlantique est très belle aussi (presqu’île de la caravelle et les îlets du Robert) mais noyée sous les algues sargasse lors de notre passage, l’odeur est par endroit difficilement supportable (et c’est toxique), nous n’avons donc pas pu l’arpenter comme nous l’aurions voulu.Une autre fois certainement.

Rhumerie en famille

Côté rhumerie, nous avons opté pour l’habitation Clément qui nous semblait un lieu très complet.

Au delà de ce qu’on y apprend sur la canne et le rhum, le lieu abrite un immense jardin très agréable, une partie de l’habitation a été aménagée pour découvrir l’habitat traditionnel créole et un dernier bâtiment abrite des expos d’art contemporain. Ça c’est un peu mon domaine professionnel, et croyez-moi cet endroit n’a pas à rougir face à ses homologues parisiens/métropolitains, ce que nous y avons découvert est superbe ! (artistes cubains).

13€ l’entrée, pas donné, mais le lieu les vaut très largement.

 

Profiter des plages de Martinique: que pour les enfants… mais pas seulement

Côté plages, attention, pour profiter tranquillement des plages les plus populaires, il faut partir tôt le matin, ça permet d’éviter la foule.

On a adoré anse figuier, les salines, anse turin et sa sublime plage de sable noir, la plage de la grande anse aux anses d’arlet (la plus adaptée avec des petits pour la profondeur) mais aussi la plage d’anse corps de garde qui a le mérite d’être surveillée (c’est je crois la seule de l’île).

Les plages d’anse céron et du diamant sont magnifiques mais imbaignables avec des enfants, les courants et la houle déferlent.

Et avec la foule, nous avons renoncé à anse dufour et anse noire, ainsi qu’à anse couleuvre, il faut vraiment arriver tôt (sauf si le monde ne vous dérange pas).

 

Quel est votre meilleur souvenir de ce voyage en famille?

L’arrivée en avion bizarrement.

On entend souvent que la Guadeloupe est plus belle, que c’est plus sauvage, je m’étais donc préparée à une île plutôt plate et très urbanisée.

Notre avion a survolé de superbes côtes déchirées, des mornes à foisons où l’homme a su s’installer discrètement, des pitons au loin. J’étais collée au hublot, ravie de cette bonne surprise esthétique, le sourire jusqu’aux oreilles !

 

Je peux aussi ajouter la facilité pour trouver des lieux aménagés pour le pique-nique absolument partout. Un déjeuner improvisé dans le nord, sous les arbres sur la plage d’anse Céron, les pieds dans le sable noir à regarder les surfeurs dans les rouleaux de l’eau turquoise. Quel décor !

 

Et comme à chaque fois que nous quittons Paris, retrouver un accueil souriant avec les enfants, sentir mon fils heureux et libre, le voir nourrir les colibris, l’entendre apprendre du vocabulaire créole :  zandoli, morne, colibri, cocotiers.

 

Quels sites recommandez-vous ou quelles activités sont à faire absolument avec les enfants?

L’habitation Clément propose vraiment un lieu qui se prête à tous, le jardin de la Savane à Fort de France également (aire de jeux aménagée face à la mer). Le bourg des Anses d’Arlet nous a aussi beaucoup plu, on y flâne, on y mange bien et pour pas trop cher.

 

Qu’avez vous moins aimé, et qu’il vaut mieux éviter?

Pas grand-chose, peut-être la Pointe du Bout du côté de Trois-Ilets qui nous a vraiment paru comme une usine à touristes. Trois-Ilets dans son ensemble d’ailleurs est vouée au tourisme et ne nous a pas beaucoup plu (mais on y a la plus belle vue sur la baie de Fort de France)

Et hélas, fuir les côtes sargassées, c’est vraiment nocif, mais c’est une évidence !

 

Avez-vous eu quelques « galères » et si oui lesquelles?

Ce n’est pas une galère mais c’est vrai qu’à 23 mois, si on peut, il vaut mieux un siège dans l’avion. A l’aller la compagnie a fait en sorte de replacer certains passagers afin de laisser un siège aux plus jeunes qui devaient voyager sur les genoux. C’était très appréciable.

La vie est chère aux Antilles, il vaut mieux le savoir avant de partir. Beaucoup de produits sont importés d’Europe et sont extrêmement taxés, donc faire ses courses comme en métropole coûte plus cher (à titre d’exemple, un yaourt c’est 1€, des barquettes à la fraise c’est 2€ le paquet et 5€ le rouleau d’aluminium… ça calme !). Il existe parfois des équivalents produits aux Antilles moins chers, ici plus qu’ailleurs, il va falloir regarder les étiquettes de très près ! Pour compenser, les fruits, légumes et volailles vendus sur le bord de route sont bien moins chers qu’en supermarché (et excellents). Quant au poisson, il est en vente à chaque retour de pêche, toutes les villes que nous avons traversées ont un emplacement réservé pour la vente, fraîcheur garantie.

Enfin, la gestion du décalage horaire qui est toujours plus longue quand on voyage vers l’est. Il aura fallu presque 6 nuits à Samuel pour se recaler sur le bon rythme à notre retour. Ça donne des parents bien fatigués par les javas nocturnes mais on n’a rien sans rien !

 

Quelles précautions avez-vous prises pour visiter ce pays avec des enfants ?

Encore une fois, aucune, c’est la France, on trouve tout, nous avions emmené du doliprane, de la crème solaire, des lunettes, un chapeau et de l’anti moustique spécial tropique (ils sont super voraces et très présents !!).

 

Comment occupiez-vous les enfants durant les trajets? Quelle sorte de jouet ont-ils pris pour ce voyage?

Dans l’avion, j’oublie absolument tous les principes de la maison, je suis capable de le laisser jouer avec l’écran des heures durant si ça le canalise. C’est aussi la fête de la sucrerie !

En voiture, les trajets étaient plutôt courts (entre 30 et 60 minutes, 1h30 une fois), dès l’instant où il écoute de la musique et qu’il peut chanter, il se tient ! Donc rien de spécial en dehors de son doudou qu’il a trimballé dans toutes les villes martiniquaises !

Hors transport, nous avions des petits livres, des crayons de couleur et quelques voitures. Et nous avons acheté un seau, une pelle et un rateau que nous avons laissés sur place pour les prochaines familles.

 

Avez-vous des conseils pour d’autres voyageurs concernant un voyage en famille (vêtements , astuce de voyage etc…) en Martinique

Du coton pour les vêtements, ne pas négligez les rayons UV même sous les nuages et faire attention aux moustiques, ils sont déchaînés !

Nous avons voulu nous faire plaisir, nous avions une piscine dans notre logement, je n’avais pas anticipé que ça attirerait à ce point les moustiques. Si vous n’avez pas avec vous quelqu’un comme moi qui leur sert d’aimant, aspergez vous dès que vous sortez de l’eau

Mais mon seul vrai conseil, c’est une mise en garde sur la conduite locale sur la route. Il ne s’est pas passé une journée sans que nous ne voyions un accident. Nous avons trouvé la conduite dangereuse (c’est moins vrai dans le nord) et c’est bien la 1èrefois que ça nous arrive. Donc soyez vigilent, ouvrez l’œil, attention au mélange soleil+rhum, gardez bien vos distances de sécurité, vous êtes en vacances, pas besoin de courir !

 

 

Conditions sanitaires bonnes : 10/10 bonne nouvelle, c’est la France

Facilité des transports sur place : 3/10 voiture de location INDISPENSABLE, où vous risquez de ne pas quitter votre hôtel/appartement très souvent

Facilité pour trouver de tout pour bébé (lait infantile, couche, petits pots…) : 10/10 Attention, on trouve tout mais c’est extrêmement cher.

Activités adaptées aux enfants : 10/10 si vous aimez le soleil, la plage et les jolies balades. Sans compter la gentillesse des martiniquais jamais avares d’un bon conseil quand ils vous voient avec des enfants.

Beauté des paysages ou visites : 8/10 Superbes paysages, des champs de canne à perte de vue, les pitons du carbet la montagne pelée superbes, des plages de rêves, de la forêt primaire au nord. Si les sargasses ne gâchaient pas les côtes atlantiques, ce serait idéal. Pour les visites culturelles à proprement parlé, nous avons trouvé que la Martinique offrait plus de choses que la Guadeloupe.

Budget abordable : 5/10 Les vacances aux Antilles peuvent coûter cher si vous conservez vos habitudes de consommation métropolitaines. Un peu moins si vous testez les produits locaux et réduisez votre consommation de laitage.  Les endroits qui proposent à emporter permettent de se faire plaisir pour pas trop cher et c’est souvent copieux !

 

Pour conclure, la Martinique a confirmé notre gros coup de cœur pour cette partie de monde, les gens, les couleurs, les marchés, les sublimes plages, mais aussi des coins très natures et préservés au nord de l’île.

Le revers de la médaille, c’est le prix, des vacances en famille aux Antilles, ça peut rapidement faire exploser un budget.

Malgré ça, nous rêvons d’un futur voyage à 5 avec mes beaux enfants pour qu’ils découvrent eux aussi la beauté des îles antillaises ! Et pour un combiné Guadeloupe-Martinique car on n’a décidément pas réussi à les départager, on les aime toutes les deux !

 

D'autres idées de circuits en famille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.