6 mois aux États-Unis en camping-car

Partir pour un voyage en camping-car d’un an, un tour du monde sur un seul continent, c’est le sujet de cet article où Nathalie nous décrit ses 6 mois aux Etats Unis, étape de leur découverte de l’Amérique du Nord en camping-car.

Bonjour, peux-tu présenter ton voyage ainsi que ta famille?

Bonjour, Je suis Carine Poirier. Avec mon mari, Nicolas, nous nous sommes accordé le luxe d’une année sabbatique sur l’année scolaire 2017-2018. Nous en avons profité pour faire un voyage de près d’un an en Amérique du Nord (Canada, États-Unis, Mexique) avec nos deux enfants, Nathan et Clément. Ils étaient âgés de 8 et 13 ans au moment du départ.

Nous avons fait ce voyage à bord de notre camping-car capucine auquel nous avons payé une traversée transatlantique en cargo. Le périple a démarré et s’est terminé à Halifax (Province de Nouvelle-Écosse au Canada).

 6 mois aux États-Unis en camping-car | VOYAGES ET ENFANTS

Pourquoi visiter les USA et l’Amérique du Nord en camping-car ?

Le choix de la destination : un véritable dilemme ! Nous avions beaucoup d’envies pour ce grand projet. Avoir la possibilité de prendre une année sabbatique n’arrive pas si fréquemment dans une vie !

Après pas mal de questionnements, nous avons opté pour l’Amérique du Nord et centrale. Sur le papier, le circuit devait en effet nous mener jusqu’au Panama. C’est pendant le voyage que nous avons décidé d’arrêter le périple au Mexique. Ça faisait déjà pas mal de kilomètres pour une année (près de45 000 km de plus au compteur en rentrant).

Donc, pourquoi le choix s’est-il porté sur l’Amérique du Nord et en particulier sur les États-Unis ?

  • Canada et États-Unis sont de très grands territoires, aux routes taillées pour la circulation en camping-car
  • Ces deux immenses pays contiennent des espaces naturels extraordinaires, ce qui correspond à nos envies de voyage de manière générale (on pratique pas mal la rando). De plus, leurs parcs nationaux se visitent pour presque rien si on « investit » dans leurs pass qui donnent un accès illimité à tous leurs parcs (80 $ America the Beautiful aux USA, 140 CA$ Park Canada chez son voisin du nord, par véhicule et par an)
  • Canada et USA sont des pays qui offrent des conditions de voyage assez simples (au niveau sanitaire, mais aussi des infrastructures, de l’alimentation, du climat, etc.) et cela nous semblait important de commencer par eux pour un voyage de longue durée. Certains diront que l’Amérique du Nord n’est pas très dépaysante. Nous ne sommes absolument pas de cet avis 🙂
  • Aux États-Unis, l’alimentation coûte sensiblement le même prix qu’en France. Le carburant est quant à lui nettement moins cher. De plus, si on s’en tient aux visites « nature » et que l’on bivouaque beaucoup avec le camping-car, on peut s’en sortir pour un budget très raisonnable. C’est donc le pays où nous avons passé le plus de temps. Près de 6 mois sur les 11 mois de voyage.
  • Enfin, on voulait visiter le Mexique pour baigner dans une autre culture, une autre langue, une autre histoire. Et cela a clairement été un excellent choix aussi.

————————————————

Tout pour préparer votre voyage aux Etats-Unis 

————————————————

Quel fut ton itinéraire pendant cette année en camping-car en Amérique du Nord ?

Nous avions choisi de faire une boucle de façon à faire repartir le camping-car par son port d’entrée.

En détail, l’itinéraire s’est grosso modo organisé comme suit :

  • 1 mois et demi au Canada
  • 3 mois à l’est et au sud des États-Unis du Vermont au Texas en passant par la Floride
  • 3 mois au Mexique
  • 3 mois à l’ouest et au nord des USA pour faire une cure de rando dans leurs splendides parcs nationaux de l’Arizona et de l’Utah notamment, mais pas seulement…
  • 1 mois au Canada

Infos Voyages et enfants: le visa touristique pour voyager aux Etats-Unis sur le long terme est de 3 mois, il est gratuit. Il faut pas mal de démarches supplémentaires pour rester plus longtemps. Il faut donc obligatoirement créer un itinéraire qui permette de passer une frontière au bout de 3 mois, même si c’est pour quelques heures!

Itinéarire 6 mois aux USA Etas Unis en camping-car 6 mois aux États-Unis en camping-car | VOYAGES ET ENFANTS
Un an en camping-car en Amérique du Nord

Vos coups de cœur sur cet itinéraire de 6 mois aux Etats Unis

Dire quels ont été nos coups de cœur est un exercice extrêmement difficile. Chaque étape a une saveur particulière et toutes ont été extraordinaires.

Commençons par les États-Unis puisque c’est le sujet de l’article. Dans l’ordre de notre itinéraire, voici quelques-unes de nos étapes inoubliables.

Coups de coeur sur la côte est :

  • New-Yok city, parce que c’est quand même dingue de se retrouver dans cette ville mythique au volant de son camping-car français… Et puis, clairement, il y a quelque chose d’envoûtant dans cette mégapole.
  • Dreher Island, un parc d’État en Caroline du Sud, parce que c’était la première pause après 2 mois et demi sur la route !
  • Les plages de Floride que ce soit sur le littoral atlantique ou sur le golfe du Mexique, surtout au mois de novembre 🙂
  • Canaveral National Seashore en Floride, pas pour la base de lancement mais pour la réserve naturelle extraordinaire et pourtant très peu connue. Lamantins et alligators dans leur espace naturel juste pour nous…
  • Le parc national des Everglades en Floride, une zone marécageuse avec ses lamantins, ses alligators et crocodiles, ses multiples oiseaux, et ses moustiques aussi ! Mais on oublie vite les désagréments.
 6 mois aux États-Unis en camping-car | VOYAGES ET ENFANTS
New-York – 6 mois en camping-car aux USA


Vos spots préférés dans l’ouest des USA en camping-car:

  • La Vallée de la Mort en Californie pour ses paysages lunaires,
  • Le parc national du Grand Canyon (Arizona) que nous avons sillonné pendant 3 jours en suivant toute la South Rim à pied, grandiose autant pour ses couleurs que pour la vue plongeante (j’ai le vertige…)
  • Le parc national de Bryce canyon (Utah) avec son paysage aux dentelles sublimes et la balade au cœur de ses célèbres cheminées de fée, les hoodoos
  • Le parc d’État de Valley of Fire dans le Nevada, un parc bien plus petit que les précédents mais où on peut admirer de nombreux paysages différents sur un petit espace. Un concentré de l’Ouest américain !
  • Le clou du voyage tous pays confondus : le parc national de Yellowstone pour ses phénomènes volcaniques avec ses puissants geysers et ses bains acides aux couleurs surréalistes, ainsi que pour l’observation de la faune. Nous y avons passé 5 jours.
Road trip Etats Unis en camping-car Yellowstone 6 mois aux États-Unis en camping-car | VOYAGES ET ENFANTS

Coups de coeur au Canada et Mexique

Pour le Canada, nous avons adoré observer les baleines à Tadoussac (Québec).

Et au Mexique, nous avons aimé :

  • déambuler dans les sites précolombiens comme Chichén Itzá, Uxmal ou Palenque,
  • profiter de leurs plages aussi bien dans le golfe du Mexique, que dans la mer des Caraïbes ou l’océan Pacifique (surtout en plein hiver français !),
  • la gastronomie !

Qu’ont préféré les enfants pendant ce voyage aux Etats Unis en camping-car ?

L’observation animalière les a enchantés (tout comme les parents). La faune est assez facilement observable dans les parcs nationaux des États-Unis (et même en dehors d’ailleurs).

Le parc de Yellowstone est incroyable sur cet aspect. Nous y avons observé de nombreux cervidés et, entre autres, des wapitis, des bisons, des coyotes, des serpents et des ours noirs !

Les enfants ont également adoré les livrets pédagogiques fournis à l’entrée des parcs et monuments nationaux. Énigmes, observation, histoire, sciences, tout est fait pour maintenir leur intérêt pendant la visite. Exclusivement en anglais aux États-Unis, le travail était parfois ardu pour toute la famille !

C’est plus simple au Canada où les livrets sont disponibles en anglais et en français.

À la fin du parcours, l’enfant n’a plus qu’à se présenter au Visitor Center avec son livret complété et on lui remet une médaille de shérif (ou un badge au Canada). Sur le site historique de Hopewell Furnace en Pennsylvanie où l’on visite une installation de sidérurgie du XIXe, le ranger a même fait prêter serment à Nathan ! Il était impressionné.

 6 mois aux États-Unis en camping-car | VOYAGES ET ENFANTS

Des anecdotes de belles rencontres avec les Américains ?

Avec un voyage comme le nôtre où nous étions à 4 et tout le temps à bord de notre camping-car, nous avons fait assez peu de rencontres.

Sur l’année complète de voyage, c’est avec des Québécois que nous avons été le plus en contact. Mais pas toujours au Québec ! On les a rencontrés un peu partout fuyant l’hiver rigoureux du Grand Nord. Nous avons fait des rencontres en Floride, au Mexique, dans les parcs nationaux de l’Ouest américain. Sans barrière de la langue c’est plus facile.

Concernant les États-Uniens, les rencontres ont souvent été plus fugaces. Sûrement dû au fait que nous ne pouvions pas tenir de longues discussions dans leur langue. Aux USA, les gens sont en général curieux et viennent facilement engager la conversation, surtout si eux aussi roulent en camping-car. Le nôtre, bien petit par rapport aux leurs, les a beaucoup intrigués.

La rencontre la plus marquante avec des habitants des États-Unis s’est faite au Mexique. Nous avons discuté (longuement cette fois-ci) avec 2 familles qui fuyaient leur pays car elles avaient peur de la police pour leur engagement politique (ils se disaient eux-mêmes activistes, ils luttaient contre le port d’armes, pour la paix, pour la préservation de l’environnement). Un échange extrêmement intéressant que seule une présence au fin fond d’un endroit méconnu autorise.

Comment s’organisaient vos journées (école, visite, logistique)

Après une période de tâtonnements, d’essais-erreurs, nous avons fini par opter pour l’organisation suivante :

  • Réveil selon l’horloge biologique de chacun (bon, dans un camping-car, l’horloge biologique de l’un sonne le réveil des autres…)
  • Petit déjeuner tranquille
  • 1 à 2 heures d’école en situation « classique » avec livre et cahier
  • Fin de matinée visites ou logistique : ravitaillement en nourriture, en eau, plein d’essence, vidanges des réservoirs des eaux usées et des toilettes (le camping-car n’est pas branché sur le réseau…), laverie, etc. La logistique pouvait prendre la journée complète.
  • Déjeuner
  • Après-midi route ou visites
  • Installation pour la nuit vers 16 h. Ça c’est dans la théorie, parce qu’il arrive fréquemment de tourner pendant des heures lorsque l’on cherche un bivouac et de terminer la recherche à la nuit tombée. Prévoir une arrivée pour le goûter a été une bonne idée pour espérer arriver avant la nuit…

Je vous rassure, il y a eu quelques accrocs dans cette organisation militaire. C’est d’ailleurs souvent sur le travail scolaire que l’on a rogné (ohhhh, pas bien !). Pas d’école lorsque l’on avait une grosse journée de route ou lorsque l’on était déjà sur place pour partir en visite le matin !

Cela dit, ces manquements à nos obligations ont bien souvent été rattrapés par des visites qui permettaient d’aborder certains points au programme scolaire, ou par des discussions le soir après le repas, etc.

Pourquoi avoir fait un shipping jusqu’en Amérique du Nord ? Quels furent le coût et la formalité d’une telle traversée ?

C’est parce que l’on avait déjà le camping-car que la question du transport vers un autre continent s’est posée. Sinon, je pense que l’on n’en aurait jamais eu l’idée !

Nous avons trouvé un transitaire maritime qui facilite énormément les démarches lorsque l’on veut se rendre en Amérique du Nord. Le fait d’avoir repéré ce prestataire a d’ailleurs également influencé le choix de la destination. Tout paraissait si simple avec lui ! Et ce fut d’ailleurs le cas.

Question formalités, impossible de tout détailler ici, ou il va me falloir encore 10 pages et je crois que ce témoignage est déjà assez long comme cela. Pour ceux qui seraient intéressés, nous avons rédigé à notre retour toute une série d’articles pratiques à retrouver sur le carnet de bord de notre voyage.

Le coût du fret est assez important, certes, mais vite rentabilisé pour un voyage de plusieurs mois si on compare à une location de camping-car sur place ou à un autre mode de voyage (voiture + hôtel ou même camping)

 6 mois aux États-Unis en camping-car | VOYAGES ET ENFANTS

Où dormir en camping-car aux USA ?

Pour limiter le coût du voyage, nous savions qu’il nous faudrait bivouaquer le plus possible. Nous en faisions déjà pas mal en France et en Europe, donc cela nous convenait parfaitement.

Seulement, il y a des régions où il est plus simple de bivouaquer que d’autres. Clairement, ça n’a pas été simple à l’est des États-Unis ! Mais on y est arrivés quand même et c’est une de nos petites fiertés.

À l’Ouest, le bivouac est plus aisé car certaines zones des BLM (Bureau of Land Management) ou des National Forest sont expressément ouvertes au bivouac.

Nous avons aussi utilisé les campings. Dans les parcs nationaux ou les parcs d’état, c’est plus abordable que dans les campings privés du type KOA. Mais les services y sont souvent très sommaires.

Pour ceux qui ne sont pas dérangés par le bruit et les lumières, il faut savoir que la chaine de magasins Walmart (incontournable aux USA) accueille favorablement les camping-cars sur ses parkings (sauf interdiction locale). Alors, très peu pour nous, on les a fuis comme la peste, mais ils nous ont dépannés parfois. Certains voyageurs ne s’embarrassent pas et passent toutes leurs nuits sur ces parkings d’hypermarchés.

Valley of fire 6 mois aux États-Unis en camping-car | VOYAGES ET ENFANTS
Valley of fire

Quel budget pour un voyage de 6 mois aux États-Unis en camping-car ?

35 575 € pour 4 personnes pour 11 mois de voyage – dont 9271,66 € pour les 6 mois passés aux USA, le reste étant réparti entre le Canada, le Mexique et les frais avant départ (assurances, billets d’avion, fret)

Notre budget quotidien sur place était de 57 € par jour pour 4. Nous n’avions pas un centime de plus.

Pour connaître le détail par poste de dépense et par pays, j’ai écrit un article dédié sur notre blog : « Quel budget pour une année en Amérique en camping-car ».

Quels autres conseils donnerais-tu à des familles avec la même envie de voyage ?

Je n’ai qu’un seul conseil à donner.

Osez ! Si un tel voyage vous fait de l’œil, faites-le ! Prendre la décision de partir est l’épreuve la plus difficile. Une fois que ce premier pas est fait, tout roule ensuite.

On n’a qu’une vie et le temps file à vive allure. Si un périple en famille comme celui-ci vous tente, ne tardez pas trop, les enfants grandissent vite…

 6 mois aux États-Unis en camping-car | VOYAGES ET ENFANTS
Plage de Floride

Bilan USA seuls (sujet de l’article)

  • Conditions sanitaires bonnes  9/10 (eau potable parfois douteuse)
  • Facilité des transports sur place  9/10
  • Facilité pour trouver de tout pour bébé (lait infantile, couche, petits pots…) : aucune idée, nous n’étions pas concernés
  • Activités adaptées aux enfants  10/10
  • Beauté des paysages ou visites  10/10
  • Budget abordable  8/10
 6 mois aux États-Unis en camping-car | VOYAGES ET ENFANTS
Vous aimez?! Epinglez-moi sur Pinterest! USA en camping-car

Des idées de circuits famille aux USA

 

 

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.