Parcourir la Côte Atlantique en famille et à vélo, c’est ce qu’ont réalisé les Graines de Baroudeurs, une petite famille passionnée de vélo. Ils ont fait ce joli parcours, la Vélodyssée et la Vélo Francette en 7 jours et ça a l’air particulièrement adaptée au cyclotourisme familial.

 

Pouvez-vous vous présenter, nous donner l’âge de vos enfants durant ce voyage en famille et l’année du voyage à vélo sur la Vélodyssée et sa durée ?

 

Bonjour ! Notre joyeuse tribu est composée de Cédric en congé parental, Caroline consultante en communication, Manon 4 ans et demi et Hugo qui fêtait ses 15 mois le jour du départ !

Nous avons quitté notre Auvergne pour rouler sur la Vélo Francette et la Vélodyssée avec notre « convoi exceptionnel » du 7 au 13 juillet 2015. Nous avons ainsi parcouru 250 km en 7 jours.

marais mouill+®

 

Comment avez-vous préparé ce voyage avec vos enfants et comment avez-vous géré le voyage

 

Notre expérience de randonnée pédestre et nos balades occasionnelles à vélo sur la demi-journée ou journée nous ont permis de nous préparer physiquement à ce cyclotour et de valider le matériel nécessaire.

Nous nous sommes rapprochés de l’office de tourisme Aunis Marais Poitevin : la gentillesse de l’équipe, leur disponibilité et conseils nous ont permis de créer un séjour sur mesure correspondant à nos attentes !
Nous avons également utilisé les sites de la Vélo Francette et Vélodyssée en exploitant les cartes et infos pratiques proposées sur les tronçons que nous allions emprunter.
Sites http://www.lavelodyssee.com/ – http://www.lavelofrancette.com/ – http://www.aunis-maraispoitevin.com/

passerelle du brault

 

Où avez-vous dormi sur le parcours de la Vélodyssée ? N’hésitez pas à nous faire partager vos bonnes adresses !

 

Lors de la préparation du séjour, nous avions envisagé de louer des mobil-homes chaque soir. Mais en pleine saison estivale, il s’est avéré difficile de réserver un hébergement en dur pour une seule nuit dans les campings.

Nous avons donc investi dans une tente 4 places légère (4 kg) pour pouvoir camper et être autonome. Solution finalement plus souple : si un problème survenait en route, nous avions ainsi la possibilité de bivouaquer.

Nous avons toutefois pu dormir une nuit dans un appartement de la résidence Park & Suites à Marans, idéal pour recharger les batteries humaines et celles du matériel audiovisuel !

Nous recommandons cet hébergement situé à côté de l’embarcadère de Marans (17) avec 2 belles piscines ainsi que le camping familial Les Ramiers à Longeville-sur-Mer (85) pour l’accueil des plus sympathiques réservés à notre famille « roulante », le confort et le calme offerts.

Quelques photos et coordonnées :
http://grainesdebaroudeurs.com/une-nuit-au-park-suites-la-rochelle-marans/
http://grainesdebaroudeurs.com/la-faute-sur-mer-85-les-conches-85-a-velo/#!

camping les ramiers 2

 

Et comment est la nourriture pour les enfants ? Est-ce adapté à leur gout ? Avez-vous de bonnes adresses pour manger ?

 

Côté provisions, nous sommes partis avec des petits pots pour Hugo, des gâteaux et des compotes ainsi que des féculents.

Nous achetions le frais (laitages, fruits, viande, légumes) et les pains de glace au jour le jour dans les commerces rencontrés au fil du parcours, que nous stockions dans notre petite glacière.

 

Quel climat avez-vous eu lors de votre voyage le long de la côte Atlantique ? Quel type d’habits faut-il prévoir pour ce voyage ?

 

En ce début juillet, nous avons roulé avec de belles conditions : soleil avec nuages, pas de pluie mais souvent avec le vent de face ! Attention certaines nuits ont été fraîches sous la tente !

Chaque membre de la tribu avait embarqué 1 pantalon, 1 short, 1 cycliste, 2 T-shirt manches courtes, 1 manches longues, 1 gilet, 1 polaire, 1 coupe-vent, 2 culottes, 3 paires de chaussettes.

Nous lavions chaque soir notre linge afin d’assurer le roulement. Les habits encore humides étaient accrochés sur l’étendoir improvisé autour de la charrette le lendemain matin.

Heureusement nous ne sommes pas à cheval sur le repassage ;)

marans 6

 

Avez-vous utilisé des accessoires de voyage ou du matériel spécial pour les plus jeunes ? (poussette, sac à dos de portage, autres…)

 

Notre charrette vélo a été fort appréciée par Hugo qui a tour à tour, dormi, observé les paysages et joué. Depuis notre investissement en 2012, nous sommes ravis de ce modèle 2 places, avec de bonnes suspensions : plus confortable pour les secousses (plus ou moins fortes subies par les enfants) suivant le type de revêtement sur lequel nous roulons. Elle offre un bel espace aux bambins, un coffre pour stocker le matériel, et peut servir de poussette grâce à une troisième roue mobile, qui se fixe à l’avant.

 

Qu’avez-vous visité pendant ce parcours en vélo sur la Vélodyssée ? Comment organisiez-vous les journées avec vos enfants ?

 

Après avoir découvert la maison du Marais Poitevin à Coulon, nous être promené en barque sur la Venise Verte (magnifique embarcadère à Arçais), et flâner à Marans lors de nos premiers jours sur la Vélo Francette, nous avons opté pour les plaisirs de l’Océan le long de la Vélodysée. Nous avons ainsi profité des ports et des plages pour la plus grande joie des enfants ! A nous châteaux de sable et pique-nique « croquant » ;)

Nous décollions entre 10 et 11h du camping, et arrivions vers 19h au suivant, en privilégiant des arrêts fréquents.

 

Quel est votre meilleur souvenir de ce voyage à vélo en famille ?

Question difficile ! Certainement notre arrivée aux Sables d’Olonne avec le soleil couchant sur l’Océan.

Avouons que Manon attendait ce moment avec impatience et que le cadre était vraiment magique pour petits et grands !

Toutefois, la vie au grand air, ce premier grand périple à 4 à vélo dont nous rêvions depuis quelques mois et la variété de paysages rencontrés sont autant d’heureux moments !

mat+®riel

 

Quels sites recommandez-vous de voir ou quelles activités sont à faire absolument avec les enfants ?

 

Un tour s’impose du côté du Port de la Guittière (Talmont-St-Hilaire – 85) pour profiter du cadre paradisiaque : magnifique plage entre rivière et océan, idéalement à découvrir à marée haute. Bonne étape pour déguster les huitres et autres produits de la pêche du jour !

Une virée aux Sables d’Olonne (85) : promenade sur le front de mer, découverte des étals du marché couvert, baignade sur le bord de plage entre roches et plage sablonneuse tout en admirant les voiliers au large.

 

Qu’est-ce qui vous a déplu (visite, façon de voyager, ambiance…) ?

Deux petits bémols :
– l’accueil réservé aux campeurs dans certains gros campings de la Côte qui privilégie la clientèle hebdomadaire en mobil-homes ;

l’attitude de certains vacanciers, qui caractérise malheureusement une partie de la clientèle de haute saison (manque d’ouverture et de sourires !).

sables d'olonne 2

 

 Avez-vous eu quelques « galères » et si oui lesquelles ?

Pas de véritable problème recensé lors de ce cyclotour en famille, même pas une crevaison !
2 chutes au tableau mais sans blessure : 1 duo papa-manon (éternel problème de la pédale automatique qui ne se décroche pas assez vite !) – 1 maman (sa sacoche avant s’est prise dans une roue de la charrette lorsqu’elle roulait trop rapproché d’où un salto avant !).

 

Quelles précautions avez-vous prises pour suivre la Vélodyssée avec des enfants (sécurité, santé, protection solaire, qu’avez-vous mis dans la trousse à pharmacie) ?

Equipement obligatoire pour tous les membres de la tribu sur les accès routiers : un gilet jaune.

Le vélo de Manon et la charrette d’Hugo étaient équipés d’un drapeau pour les rendre plus visibles.

Pour rouler tranquillement malgré le soleil : nous avions imaginé un petit auvent sur la charrette à partir d’une serviette de plage fixée avec des épingles à nourrice, permettant une protection contre le soleil ainsi qu’une ventilation.

Ecran total et vêtement anti-UV pour Manon qui pédalait tous les jours avec nous. Le vent frais qui nous a accompagné nous a permis de rouler avec un t-shirt manches longues, voire un leg-in sur certaines étapes et un coupe-vent.

Nous avions embarqué dans la trousse à pharmacie : doliprane en sirop (pas de suppositoires à cause des températures), dolodent, arnica en crème et homéopathie, spray désinfectant, pansements, sérum physiologique, mouche bébé, thermomètre.

Sans oublier beaucoup d’eau au quotidien en surveillant la consommation des enfants au fil des heures, et un brumisateur pour les journées plus chaudes.

passerelle du brault 3

 

Avez-vous des conseils pour d’autres voyageurs concernant un voyage en famille à vélo ? (vêtements, astuce de voyage etc…). 

 

Une idée simple mais qui a fait ses preuves : prévoir un sac aspirant permettant de faire le vide et donc de gagner de la place dans les sacoches mais surtout d’être étanche.

On est jamais trop prudent : même si ces dernières sont vendues comme étanches, nous avions ainsi une double protection. Il n’a pas plu sur cet itinéraire mais lors de notre cyclotour le long du canal de Bourgogne, nous avons pu constater que c’était réellement un bon plan !

oc+®an

 

Comment occupiez-vous les enfants durant les trajets ? Quelle sorte de jouet ont-ils pris pour ce voyage ?

Pour Hugo cela n’a pas été très compliqué : nous avions mis à sa disposition dans la charrette un petit sac de jeux comprenant livres dont un musical, de la dinette, une boîte à musique, 2 peluches, une maraca (fabriqué avec une bouteille d’eau et des cailloux en cours de route !). Il a aussi passé du temps le nez aux fenêtres pour admrier les paysages défilants autour de lui.

Nous savions qu’il faudrait surtout stimuler Manon pour rendre les kilomètres le plus ludique possible. Nous avons donc tour à tour chanté, compté, récité l’alphabet, résolue des devinettes et imaginé des jeux en fonction de l’environnement du moment. Par exemple : donner des noms de fleurs ou de fruits aux vaches rencontrées !

L’observation de la faune et flore, de l’activité agricole a finalement été la première activité. Elle est d’ailleurs aujourd’hui intarissable sur les moissonneuses batteuses et le travail dans les champs !

vendee a velo

 

Quel budget en moyenne par jour avez-vous dépensé lors de ce circuit le long de la Vélodyssée ?

Notre panier moyen est de 52€ par jour entre frais d’hébergement et de restauration.

port de la guitti+¿re 3

Pouvez-vous nous décrire votre itinéraire/ programme pour votre voyage ?

Notre carnet de route intégrait un départ de Niort (17-Charente-Maritime) pour rejoindre les Sables d’Olonne (85-Vendée) avec les étapes suivantes :

  • Surgères (17) > Coulon (79)
  • Coulon (79) > Damvix (85)
  • Damvix (85) > Marans (17)
  • Marans (17) > La Faute-sur-Mer (85)
  • La Faute-sur-Mer (85) > Les Conches (85)
  • Les Conches (85) > Les Sables d’Olonne (85)

Soit 250 km parcourus en 7 jours, tranquillement en famille, avec 2 nuits à Damvix.

  • Conditions sanitaires bonnes : 8/10
  • Facilité des transports sur place /10 : pas eu besoin d’y avoir recours, nous avons entièrement voyagé à vélo
  • Facilité pour trouver de tout pour bébé (lait infantile, couche, petits pots…) : 9/10: Beaucoup de traversées de villages contrairement à d’autres cyclotours
  • Activités adaptées aux enfants : 7,5/10
  • Beauté des paysage ou visites : 8/10
  • Budget abordable: 7/10

 

Un grand merci à Caroline pour cette belle interview qui vous donne pas mal d’infos sur cette Vélodyssée en famille, pour découvrir l’Atlantique depuis les voies cyclables. Pour plus d’infos, vous pouvez allez lire d’article de Maman Voyage qui a fait un beau tour par là-bas et bien sur le blog de Caroline Graines de Baroudeurs.

Voilà, moi à chaque fois cela me donne des envies de voyage en vélo, mais en aurai-je la force. Bon à tenter.

A voir si on tentera la Vélo Francette, la Via Rhona ou la Vélodyssée en famille…

 

 

Print Friendly

3 Réponses

  1. Mes carnets de découvertes

    Super ce périple ! Mon chéri a le vélo qui le démange en ce moment :) mais comme je suis enceinte de 8 mois et demi, le prochain voyage ne se sera pas avant l’automne prochain. Mais nous avons commencé à étudier les différentes possibilités de notre nouvelle région de vie, la Charente Maritime et elles ne manquent pas ! Bien évidemment nous regardons du côté de la velodyssee qui passe à 500 m de chez nous 😀

    Répondre
  2. Maman Voyage

    On a parcouru 300km sur cette Vélodyssée entre La Rochelle et Cap Ferret. On avait les enfants dans la remorque (2 ans et demi et 5 ans). On recommande !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.