La route des Crêtes en famille: notre itinéraire

Que voir, que faire sur la route des Crêtes dans les Voges?

Itineraire Routes des cretes Vosges en famille
Dernière mise à jour:

Parcourir la route des Crêtes dans le massif des Vosges, c’est découvrir un itinéraire par moment suspendu dans les nuages, avec des vues spectaculaires. Ce circuit traverse les 80 km qui séparent Sainte Marie aux Mines et Cernay. En prenant le temps de profiter des lieux, de très belles découvertes et balades sont au rendez-vous.

Nous avons suivi cette route des Crêtes du nord vers le sud, dans le sens Sainte-Marie aux Mines vers Cernay, en 4×4 et en tente de toit, en famille, avec nos enfants de 8 et 15 ans, à l’été 2020.

Voici nos différentes étapes, sachant que nous avons parcouru cet itinéraire en 2 jours pour mieux en profiter. Si vous êtes en voiture et que vous ne pouvez pas bivouaquer, sachez que quelques hôtels peuvent vous accueillir sur cet itinéraire incontournables des Vosges, mais pensez à réserver avant!

Alors que voir, que faire sur la route des Crêtes avec ou sans enfant :

Envie de voyager avec bébé? Retrouvez notre boutique pour voyager léger avec bébé et enfants… Tous nos produits sont testés et approuvés pour votre confort et celui de bébé.  J’y vais

Col du Calvaire : pause luge d’été dans la station du Lac Blanc

Depuis Sainte-Marie aux Mines, nous avons suivi la D48 passant par le col du Bonhomme pour arriver ensuite au Col du Calvaire. Avant de partir promener sur ce « gazon » nous avions tenté de trouver un bel endroit pour pique-niquer vers le Lac Noir et le Lac Blanc. Hélas, en plein mois d’août, la surfréquentation des lieux nous a fait rebrousser chemin.

Parc contre, dans la petite station du lac Blanc, l’attrait pour la luge d’été a imposé une pause à notre famille. Ce jour-là, une compétition de VTT avait lieu dans la station. L’endroit foisonnait de vie. Pour notre part, 5 descentes en luge ont permis aux enfants de bien s’amuser !

------------------------------------------------

Tout pour préparer votre voyage en France

------------------------------------------------

Gazon des Faing

Ensuite, une halte au Gazon des Faing fut l’objet d’une jolie promenade sur la ligne de crête, mais aussi dans les faings.

Ce secteur regorge de petits sentiers. Ne pas sortir des sentiers permet d’éviter d’abîmer cette végétation très particulière : les tourbières appelées aussi faings, qui forment un tapis dense et mou quand on appuie dessus.

En suivant le sommet de la montagne, vous pourrez contempler la vue exceptionnelle sur la plaine alsacienne et prendre les fameuses photos Instagram.

Mais en retournant dans les faings, des panneaux d’explications vous permettent d’en savoir plus sur ce lieu, et de vous promener loin de la foule.

Après encore quelques kilomètres, nous avons trouvé un petit coin loin de la route principale pour un bivouac en pleine nature. En van et en camping-car, de nombreux parkings sont accessibles pour une nuitée au pied du Honech. Vous n’y serez pas seuls, donc soyez respectueux des lieux (ne laissez rien traîner même le papier toilette !)

Le Honech

Notre pause au Honech devait nous permettre d’observer, de très bonne heure vers 5h30, les chamois et autres animaux. Hélas, avec une ado, pas toujours facile de se lever tôt ! Nous avons donc profité de notre petit déjeuner longuement, puis sans y croire avons fait une pause en haut du Honech, vers 10h30, sur le parking près du restaurant.

Un autre parking en bas permet de prolonger la promenade.

Là aussi, la vue émerveille ! À 360°, on se sent tout petit face à l’immensité de ces paysages. Nous prolongeons la balade en amorçant la descente vers le lac Schiesrothried qui se trouve au pied du Honech !

Mais soudain, après une pause d’observation, nous voyons nos 1ers chamois en contrebas ! Autant vous dire que la balade s’est arrêtée là ! Nous avons passé presque 2h à photographier chamois, faucon crécerelle et autres oiseaux ! L’ado était fière d’avoir pu dormir et observer les animaux.

Le Marsktein

La route des crêtes dans le massif des Vosges passe sous un autre sommet important dans la région : le Marsktein. Station de ski l’hiver,située entre 1000 et 1200 m d’altitude, de multiples activités existent également l’été. Nous avons assisté au vol des très nombreux parapentes, qui devaient se régaler de ces magnifiques paysages sous le soleil !

Pas d’étape ici pour notre famille ici, car le site était trop fréquenté. Mais il est possible de randonner ici aussi ou de tester la luge d’été.

Pique-nique avec l’ancien facteur de la région

Ce que nous aimons en voyage ce sont les rencontres. Hélas, en partant en France, c’est souvent impossible. Personne ne se soucie de vous ! Pourtant sur la route des crêtes, lors de notre pause repas, un homme s’est approché. Nous étions sur un petit parking, juste à côté des champs. Du papier toilette souillait le fond du parking et nous étions bien énervés du peu de respect des gens.

Quand l’éleveur de vaches, venu donner à boire à ces bêtes, s’est approché, nous avons tout d’abord cru qu’il venait nous dire de partir ! Mais non, il avait vu notre plaque d’immatriculation, et venait nous saluer pour prendre des nouvelles de Briançon, où il avait effectué son servicemilitaire, il y a longtemps.

L’occasion nous a permis d’en savoir plus sur les conditions hivernales étonnantes de son ancien métier de facteur : à l’époque, il livrait le courrier en ski, car les routes étaient coupées l’hiver. De quoi faire rêver les amoureux de balades hivernales loin de tout !

Il nous a aussi parlé de ses soucis d’éleveurs, avec des bêtes apeurées par les centaines, voire milliers de motos et voitures, qui parcourent chaque jour la route des crêtes à toute vitesse !

C’est un véritable ballet très bruyant auquel nous avons contribué, mais on ne se rend compte de cette gêne que si l’on s’arrête sur le bord de la route en pique-niquant par exemple !

Grand Ballon

Après le pique-nique, retour sur le Grand ballon  ou ballon de Guebwiller ! C’est le plus haut sommet du massif sur la Route des Crêtes, à 1424 m ! Il mérite une petite promenade de 1h30 à 2h. Une belle grimpette, par le sud de la montagne, moins fréquentée, permet d’accéder dans un premier temps au monument des Diables bleus, soldats de la Première Guerre mondiale tombés sur les lieux.

En continuant quelques centaines de mètres, on approche la boule visible depuis plusieurs kilomètres. C’est un radar militaire, qui abritait une petite exposition de photos à son pied.

Site historique du Vieil Armand ou Hartmannswillerkopf

Après grand Ballon, nous quittons la route des Crêtes qui continue vers Cernay, pour prendre la direction de Hartmannswillerkopf, site historique sur la 1re guerre mondiale.

Les enfants, ayant tous deux étudié la 1re guerre mondiale pendant l’année scolaire, nous avons décidé de visiter quelques sites sur les installations de défense de la Première Guerre mondiale (mais plusieurs étaient fermées à cause du Covid). Ici, dans le musée, un film permet d’en savoir plus sur le début de la Première Guerre mondiale. Ensuite, des reproductions des tranchées, plusieurs panneaux explicatifs détaillent mieux le site et les batailles qui eurent lieu sur le Vieil Armand(petite montagne permettant une vue stratégique sur l’Allemagne ou la France) entre 1915 et 1916. La défense de ce lieu a couté la vie à plus de 30000 hommes français ou allemands !

Après le musée, direction la crypte et le cimetière pour se recueillir. Ensuite, des sentiers permettent de découvrir le champ de bataille en lui-même avec des tranchées, etc. Hélas, nous ne l’avons pas visité.

Mon avis : À 9 ans, Mini Voyageur est suffisamment grand pour aller sur un tel site. Il avait étudié la période à l’école. La crypte et le cimetière sont assez éprouvants pour les adultes, les enfants prennent souvent les choses plus à la légère. En tout cas, le site est très instructif bien que pas assez interactif pour passionner les enfants. Des livrets pour les écoles sont disponibles en pdf, mais trop complet, Mini Voyageur n’a pas eu le courage de le finir !

Après cette visite, notre road-trip continue vers la plaine alsacienne, et nous trouvons un joli bivouac dans la forêt, avant de rejoindre le lendemain le parc du Petit Prince (dont je vous parlerai dans un prochain article)

Pourquoi prendre la route des Crêtes en famille?

  • Pour la beauté des paysages: des vues à 360° sur les Vosges ou l’Alsace
  • Pour les petites randonnées faciles avec les enfants, sachant que des plus grandes balades existent aussi avec des plus grands . Prévoyez plutôt un porte-bébé qu’une poussette pour profiter au mieux avec votre bébé
  • Des activités adaptées aux enfants tout le long du parcours de la route des Crêtes: luge d’été, VTT, randonnées…
  • Une route qui tourne mais pas trop!

En tout cas, gros coup de cœur pour cette route des Crêtes qui mérite vraiment d’y effectuer plusieurs pauses ! Un concentré de paysages des Vosges: sapin vert foncé, lacs, vaches, animaux… Bref, une carte postale où prendre son temps en famille!

Des idées de circuits famille en France

 

 

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.