Pause à Puerto Lopez et Isla de la Plata

Que voir sur la côte Pacifique d'Equateur

Dernière mise à jour:

Après une traversée de l’Équateur depuis Cuenca sous la pluie, c’est avec un grand soulagement que nous arrivons sur la côte de l’Équateur sous le soleil. Nous sommes maintenant de nouveau sur la côte Pacifique avec de beaux rouleaux. Alors voici que faire sur la côte pacifique d’Équateur en famille :

Dans cet itinéraire, nous étions comme pendant le reste du voyage en 4×4 et tente de toit, avec nos enfants de 8 et 14 ans. Nous trouvions nos bivouacs au jour le jour, assez facilement dès que nous nous éloignions des villages trop touristiques.

Envie de voyager avec bébé? Retrouvez notre boutique pour voyager léger avec bébé et enfants… Tous nos produits sont testés et approuvés pour votre confort et celui de bébé.  J’y vais

Infos trajet sur la côte équatorienne du 8 au 11 Mai 2019

  • Trajet Guayaquil – Playas: 120km – 3h par route goudronnée
  • Trajet Playas – Puerto Lopez: 220 km – 5h30 (dont Playas – Salinas par piste bord de mer)
  • Trajet Puerto Lopez – San Placido (n°191): 190 km – 4h

Profiter des villages de pêcheurs

En partant de Guayaquil, vous arrivez tout d’abord à quelques stations balnéaires, Santa Elena avec d’immenses plages et leur petite paillasse à louer. Puis en remontant vers le nord, les villages deviennent de moins en moins touristiques. C’est là qu’il faut guetter les retours de pêche pour se régaler tous les midis de poissons frais. Aucune activité en particulier sauf celle de se baigner, jouer au foot sur la plage, etc.

Nous avons volontairement évité le village de guesthouse Las Tunas juste avant Puerto Lopez, paradis des touristes pour surfer…

Playas
Bivouac à Playas
Bivouac à Playas

Pêcheurs et marché au fond

Puerto Lopez et Isla de la Plata en famille

Puerto Lopez est encore une petite ville de pécheur, mais le tourisme s’y développe de plus en plus avec les départs en bateau vers l’Isla de la Plata, les Galapagos des pauvres.

Nous avons passé ici 3 jours à nous reposer, à traverser en bateau jusqu’à l’Isla de la Plata. Cette île doit son nom « argent » au guano (déjection des oiseaux ) qui lui donne une étrange couleur argent. Guano dont la commercialisation à fait la fortune d’entreprises.

Puerto Lopez – quai d’embarquement

Que voir sur l’Isla de la Plata avec des enfants : dauphins, tortues, fous à pied bleus, frégate et baleine…

L’île de la plata fait du parc National du Machalliila, l’autre partie se trouvant dans les terres. La traversée en bateau dure environ 1h, c’est parfait avec des petits pour ne pas qu’ils s’impatientent. D’un côté, croiser un banc de dauphins mettra du piment à la traversée !

L’excursion se réserve auprès d’agences locales se situant le long de la plage allant vers le port. Pour 4, le prix était de 120$ pour une sortie de 9h à 16h environ, repas inclus, avec l’agence Palo Santo.

Pause photo
Les dauphins

Arrivés sur place, on voit les tortues de mer, mais pas les grosses terrestres, endémiques aux Galapagos. Dommage que ces tortues libres soient nourries de salade, mais c’est sûrement la seule façon de les apercevoir !

Tortues marines

Tortue marine

Ensuite, débarquement sur l’île. Là, les guides vous emmènent en haut d’un col. Selon votre façon de marcher et votre forme physique, vous partez pour le chemin le plus long (2h environ) qui monte au sommet de l’île pour voir les frégates ou le plus court qui après la première montée qui fait le tri des marcheurs, part à plat et vers le bord de l’île. Pour des voyageurs au long cours en forme, même avec des enfants, vous arpenterez sans aucun doute le parcours le plus long.

------------------------------------------------

Tout pour préparer votre voyage 

------------------------------------------------

Le point d’orgue de cette visite, c’est l’observation des fous à pieds bleus et des frégates, dont les mâles possèdent un énorme jabot rouge pour impressionner les demoiselles frégates ! Les fous à pied bleus sont impressionnants avec leurs yeux aussi bleus que leur pied. D’ailleurs, c’est la différence de forme d’yeux qui permet de voir si c’est un fou mal ou femelle.

fous à pieds bleus
Crabes
fous à pieds bleus
fous à pieds bleus
Frégates de l'Isla de la plata - Equateur en famille
Frégates de l’Isla de la plata – Equateur

Sur le retour de l’excursion, pause snorkeling pour voir d’impressionnants poissons mais dans une eau assez trouble.

Des baleines à bosse viennent dans le coin de l’Isla de la Plata, mais seulement de juin à septembre. Au mois de mai, nous n’en avons vu aucune, même si ce n’était pas complètement impossible !

Puerto Lopez fut une halte bien sympathique, malgré le seul vol de notre voyage : les maillots de Nico et de Miss Voyageuse ont disparu pendant la nuit alors qu’ils séchaient sous la tente. Nous sommes quasi sûrs que c’est la famille de voyageur argentine qui les a piqués. Bref, ce n’est pas grave, la rencontre marquante de ce bivouac a été celle d’un motard équatorien, ayant vécu longtemps en Espagne… Une soirée complète a partagé notre vision du monde et des voyages !

Bivouac Puerto Lopez

bivouac Puerto Lopez
bivouac Puerto Lopez

Plage Los Frailes et le parc Machachilla

Un rendez-vous manqué !

Le mois de mai a été marqué par le mauvais temps et par un moral à zéro pour nous, les parents… Le fait de réserver les billets retour, la fatigue de 9 mois de voyage et une pluie pendant 3 jours d’affilé tous les 2 jours a eu raison de notre bonne humeur.

Du coup, nous avons fait le choix de nous poser tranquille sur Puerto Lopez et avons raté le parc Machalliila.

Par contre, nous avons fait la pause « obligatoire » à la plage Los Frailes, et avons été assez déçus. Effectivement, elle est belle, mais le temps n’était pas top ! Bien sûr, c’est la plage fréquentée la plus propre que nous ayons vue ! Mais pour cela, les conditions pour y accéder sont drastiques, la plage est payante (2$), vos sacs sont examinés de fond en comble, n’espérez pas pique-niquer là !

Plage paradisiaque?! de Los Frailes

Donc, quand on est avec son véhicule, de nombreuses autres plages sont tout aussi bien. Une randonnée en grimpant sur les alentours de la plage aurait pu être sympa….

Comme dit plus haut, RDV manqué ! Ce sera pour une autre fois !

Découvrir les chapeaux Panama à Montecristi

Après une pause sur une plage de Manta, sous les tankers, une autre étape nous a bien plus ravis

Par contre, la jolie découverte un peu hors des sentiers battus, c’est d’aller voir les fabricants de Panama à Montecristi. Parce qu’ils ne se fabriquent pas seulement à Cuenca ! En effet, la plante  paja toquilla qui permet de les fabriquer est cultivée ici. J’ai donc cherché un magasin pour enfin trouver mon Panama, et là, nous avons pu voir comment ces chapeaux étaient tressés ! Un vrai régal à voir, mais un vrai calvaire à fabriquer, courbée en 2, pendant des heures, appuyée sur une cale en bois, votre décolleté à l’air. Cette fabrication est classée au Patrimoine immatériel mondial de l’UNESCO depuis 2012.

Tissage de la paja toquilla
Et voilà un panama

Voilà, j’espère que vous trouverez tout les renseignements dont vous avez besoin pour venir dans ce coin de l’Equateur hors des sentiers battus!

Des idées de circuits famille en Equateur

 

 

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.