En arrivant au Lac TitiCaca avec ma famille, je ne savais pas exactement à quoi m’attendre. Et les paysages agricoles sur fond de lac parsemé de totora, cette fameuse herbe aquatique permettant de créer les fameux bateaux totora, nous ont subjugués.

Ce lac est le plus grand lac d’Amérique du Sud, et le haut lac naviguable au monde. Il y a même la marine bolivienne, privée de mer qui y évolue! Il fait environ 200 km de long par 70 km de large et sa profondeur peut atteindre jusqu’à 400m.

Voici tout ce que nous avons vu et visité sur ses berges:

  • Les iles sur le lac Mineur:
  • Visite de Tiwanaco
  • Visite des îles sur le lac mineur
  • Isla del Sol et de la luna
  • Péninsule de Capachica
  • Les îles Uros

 

Le Lac Titi Caca côté Bolivie en famille

Nous avons d’abord découvert le lac mineur en allant sur les bords du lac, avant la visite du site de Tihuanaco, qui se trouve à 20 kms du lac environ.

Visite du site de Tihuanaco

Sur le parking de ce site, nous retrouvons 2 autres familles françaises, les enfants sont ravis. La visite du site se fait donc tous ensemble, motivant ainsi tous les enfants !

Voyage Am. Sud en famille: tout type de casa rodante!

 

Le site est assez impressionnant par ses dimensions, même s’il ne reste peu de vestiges. On se rend bien compte de la pyramide, et on passe en long moment à admirer tous les visages taillés dans la roche.

On retrouve aussi la fameuse porte du soleil dont s’est inspirée Hergé pour Tinitin et le temple du soleil, avec une erreur de période !

Tarif du site Tihuanaco: 230 $Bs pour nous 4, donnant l’accés au musée et un autre site, que nous n’avons pas vus…

 

 

 

 

Visite des îles du lac mineur avec une communauté, sans tour

Une très belle journée en compagnie du guide Oscar mais qui se mérite. En effet pour rejoindre le village de Quehuaya, sur la prequ’île du même nom, il faut passer par la piste… En compagnie d’amis en camping-car (c’est donc faisable), nous avons mis un long moment pour y arriver (30km en 3h30)

 

A peine débarqués dans le village, le guide a accouru vers nous !

La visite comprend le tour en bateau entre les îles de Pariti et Suriqui. Au départ, nous allons vers une petite île flottante en totora. Ce roseau local pousse les pieds dans l’eau et peut atteindre presque 3m ; il est souple, doit être sécher avant d’être tressé. Notre guide nous montrera tous les objets artisanaux qu’il fabrique. Le bout des tiges peut aussi se manger : cela n’a pas vraiment de goût.

 

Sur l’île flottante,le villageois nous explique que les descendants des Uros n’y habitent plus depuis 10 ans, mais ils continuent de créer des bateaux totoras pour promener les touristes. Comme avec nos loulous, contents de jouer à Esteban, Tao et Zia en vrai.

 

Ensuite direction les tours funéraires au sud de l’île Quehauya, cela fat bizarre de voir des constructions en pierre ; c’est assez rare en Bolivie ! Quelques momies ont été retrouvées (malgré les pillages) dont une est dans le petit musée de Pata Patani.

 

Le musée de Pariti est très intéressant pour un petit musée. Il expose de nombreuses poteries de Tihuanaco ; les prêtres venaient en effet sur cette île pour y faire des offrandes… Les archéologues en ont trouvé énormément..

Après Pariti, direction Suriqui ! Là on prend un petit en-cas local à base de haricots aba, et fromage… Très bon et très copieux! Sur cette île, nous allons voir un lieu de sacrifice, taillé dans la roche.

 

Et voilà, en 3h, avec nos petites barques de pécheurs, bien moins rapides que les bateaux des tours, nous avons pu apprécier la quiétude du lac titi caca et en apprendre un peu plus sur la difficile vie d’un pêcheur (notre guide avait les 2 casquettes).

 

Le petit musée de Pata Patani est vraiment petit. Son principal attrait est la momie, à laquelle le village fait encore des offrandes. En guise d’accueil, les villageois nous ont entrainé dans une danse (payante, en supplément du musée!) Ils feraient mieux de mettre un prix d’ensemble, on serait un peu moins surpris.

Mais au final, nous sommes ravis d’avoir découvert ce petit coin qui survit grâce à nos visites en direct, sans passer par un tour !

Tarif de cette sortie: 200 $Bs pour notre bateau + 100$ Bs pour le musée et la danse de Pata Patani + 40$Bs pour le musée de Parati.

 

Autres visites possible côté Bolivien : Las islas del sol et de la luna

Nous n’avons pas visité ces îles ; dans un voyage au long cours il faut faire des choix budgétaires ! De plus au moment de notre visite, des problèmes entre le nord et le Sud de l’île du Soleil empêchaient de profiter de l’île dans son intégralité !

 

Copacabana

Le bac pour arriver à Copacabana est assez mythique: en voyant les photos de ce bac en bois, cela peut faire peur.

 

La principale attraction de Copacabana est son cerro sur lequel on peut admirer le coucher de soleil, son église assez étonnante, et la bénédiction des voitures le samedi matin ! Le reste est beaucoup trop touristique pour nous !

 

 

ATTENTION: Evitez les îles flottantes depuis Copacabana, qui ne sont en fait que des copies, trop touristiques !

 

Nos bivouacs sur le lac Titi Caca côté Bolivien

Nous avons trouvé ces points sur Ioverlander: Près du site Tiwanaco, Sur l’île de Quehauya, et sur la péninsule où nous avons assisté au tournage d’un clip d’un groupe bolivien.

 

Le Lac Titi caca en famille côté Pérou

Péninsule de Capachica

Là, nous passerons juste du temps sur la plage de Chifron avec nos amis les Arcs en ciel et los Arteromand.

 

La curiosité du coin, ce sont les nouveaux chapeaux de la communauté, dont ils sont très fiers puisque même les arrêts de bus leur empreintent leur forme !

 

A vous de partir

Visiter les îles Uros tintinos, Amantani, Taquile

Ces îles seraient moins touristiques que celles accessibles depuis Puno. Or, en lisant les blogs, je me suis aperçues que tous les français visitent celles-ci… donc forcément le mode de vie s’est aussi adaptés aux touristes.

Du coup ayant déjà fait une sortie côté bolivien, nous avons évité de visiter ces îles qui me paraissaient bien trop touristiques. Sur les îles tintinos, les gens y vivraient vraiment, mais est-ce que cela ne seraient pas que pour les touristes puisque de toute façon la civilisation Uros s’est éteinte et diluée avec celle des Aymaras, qui ont repris le contrôle de ces îles au moment de l’essor touristique.

Puno

Ville ultra touristique, nous aurons juste fait une pause supermarché!

 

Au total, nous avons passé presque 7 nuits sur les berges du lac, en 2 fois du 18 au 20 mars puis du 27 au 31 mars 2019, puisque nous avons fait un gros détour jusqu’à Sajama. Et vraiment, ce sont les paysages sur ce lac qui nous ont ébloui !

D’autres idées de circuits famille

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.