Dernier mis à jour:

Lors de notre voyage en Argentine, les animaux ont émerveillé notre famille. Je ne savais pas à quoi m’attendre dans cet immense pays ! J’imaginais de grandes étendues grandioses, désertiques, de temps en temps monotones, mais je ne me doutais absolument pas que, dans tous ces paysages, les animaux seraient notre centre d’intérêt dominant… 

Alors voici un article récapitulatif sur les lieux où voir tous ces animaux … Je vous renvoie vers les articles déjà publiés sur le blog.

Envie de voyager avec bébé? Retrouvez notre boutique pour voyager léger avec bébé et enfants… Tous nos produits sont testés et approuvés pour votre confort et celui de bébé.  J’y vais

Quels animaux terrestres argentins voir?

Des capybaras, caïmans et anaconda au parc Ibera del Esteros

Le parc Ibera del Esteros ressemble, parait-il, à un petit Pantanal argentin (région brésilienne où vit une faune très variée).
On y découvre des capybaras, ces étranges « cochons » qui aboient un peu comme des chiens! On peut se promener tranquillement au milieu d’eux.

Les caïmans sont aussi faciles à voir, lors d’une promenade à pied. Et pour les plus chanceux: des anacondas se cachent dans la végétation du lac. Payant.

>> Voir notre article sur Ibera

Capybara
Capybara
Caïman
Caïman
Cerf des Marais
Cerf des
marais

Des tatous, le « Speedy Gonzales » de la pampa

Tatou Peluda

C’était une de mes marottes de voyage. J’avoue que j’espérais en voir un, énorme à carapace... Hélas, nous avons vu que des « petits peludas », recouverts de longs poils. Par contre, c’est assez difficile de les voir en pleine nature, ils filent à toute vitesse, sur leurs toutes petites pattes, dès que vous les apercevez en journée. Ils sont d’ailleurs plutôt nocturnes!

Où les voir: sur la Péninsule Valdès, vous en verrez, car ils sont attirés sur les parkings par la nourriture des visiteurs. Ne leur en donnez pas, sous peine de leur donner à long terme des maladies!
Pour notre part, ceux que nous avons vus ont traversé notre chemin sur les pistes arides de la Patagonie.

Les zorros (renards): les rusés entreprenants

Nous n’avons jamais autant vu de renards qu’en Terre de Feu… Dans certains bivouacs, ils traversaient notre campement à la tombée de la nuit. C’est surtout le renard gris que nous avons vu (enfin, je crois), car de nombreuses variétés cohabitent sur l’Argentine: renard des Andes, Renard d’Aszara… Je ne suis pas assez experte pour vous dire quel renard nous avons vu.

On peut aussi en voir vers Perito Moreno, car les visiteurs insouciants n’ont rien trouvé de mieux que de les nourrir… Gratuit

Les huemuls (cerfs andins): le noble craintif

Ces magnifiques cerfs sont difficiles à voir, car assez méfiants. Mais, si vous avez la chance d’en croiser, et en ne bougeant pas trop, vous aurez le temps de les observer pendant qu’ils s’inquiètent de votre présence. Ils restent en effet longuement immobiles à surveiller nos réactions.

Nous avons vu notre huemul à El Chalten, tout au bout de la piste (Gratuit)…

Alors que nous mangions au chaud dans la voiture, je vois soudain, une jeune fille avancer tout doucement à côté de la voiture ! Nous retournant, nous voyons le Huemul à quelques mètres derrière la voiture! Là, il a fallu refréner les loulous, qui ont pris toutes les précautions pour sortir de la voiture sans bruit, nous procurant 15 min de bonheur paisible et attentif! 

Huemul attentif

Les maras: un lapin à grande patte

Autre animal emblématique de l’Argentine, les maras se trouvent dans la pampa patagonienne.

Nous en avons vu surtout sur la péninsule Valdes, mais aussi en traversant les pistes de Patagonie vers le Bosquet Pétrifié.

Lapin
Mara

Lamas, Alpagas, Guanaco et vigogne: les reconnaitre

Pour nous Européens n’ayant jamais visité l’Amérique du Sud, difficile de faire une différence. Pourtant, après quelques jours à rouler au milieu des troupeaux de ces espèces animales et en posant des questions aux locaux, nous avons vite réussi à les différencier.

Je crois qu’en Argentine, nous avons surtout croisé des guanacos et des vigognes. Les lamas et Alpagas ayant été découverts en Bolivie! Les vigognes et les guanacos sont plus petits que le lama, et la vigogne a la tête claire alors que celle du guanaco est noire (d’après les guides!). Mais difficile de les reconnaître quand ils sautent les barbelés le long des routes argentines!

Guanaco
Têtes claires: vigognes
Têtes noires: guanaco

Les Castors de la Terre de Feu: infatigables travailleurs

Importés par les Canadiens, ces castors sont devenus une vraie plaie pour la région, détruisant des forêts primaires. Hélas, nous n’avons vu que leur « travail »!

Et encore….


Quelques règles à respecter pour observer les animaux

  • Ne touchez pas les animaux, même s’ils sont craquants, ne peuvent vous faire aucun mal ! Ce ne sont pas des peluches !
  • Ne pas faire de bruit ou de mouvements brusques. Restez calme, en apprenant aux plus petits à chuchoter.
  • Avoir toujours des jumelles à proximité, dans la portière de la voiture ou dans le sac-à-dos lors des promenades.
  • Apprendre dès tout-petits à regarder avec des jumelles. Les laisser chercher seuls

Quels animaux marins observer en Argentine en famille?

Les baleines et des orques autour de la Péninsule Valdes

Les baleines visibles depuis la cote d’août à septembre, avant même d’entrer dans le parc de la Péninsule Valdes sont des baleines franches australes. Elles viennent dans cette immense baie pour mettre bas et élever leurs nouveau-nés.

Si comme nous, vous avez déjà vu des baleines, évitez une croisière aux baleines, qui finiront à terme par gêner ces animaux, là pour se reposer et veiller sur leurs petits!

Autre endroit d’observation furtive pour nous: en traversant le détroit de Magellan, des queues de baleine émergeaient au loin. Impossible d’être sûr de quoi que ce soit, mais cela ressemblait à des baleines à bosse.

>> Lire aussi: la péninsule Valdès

Les lions de mer et éléphants de mer: les balourds d’Argentine

Difficile de différencier ces pachydermes ! Sur place, j’arrivais à les distinguer un peu, mais là en triant les photos, je ne suis plus sûre de moi et vous mets donc les photos sans être sûre de l’animal qui apparait dessus: éléphant de mer ou lions de mer!

Les premiers lions de mer (otaries à crinière) aperçus en Argentine, c’était sur la fin de la route 1 (une piste superbe) qui arrive à San Antonio del Este. Relire mon article ici.

Ensuite, nous les avons observés de longues heures à Playa Escondida, une plage accessible par une piste (même aux camping-cars). Là, notre bivouac était à quelques centaines de mètres des animaux; nous nous étions volontairemeent écartés pour ne pas les déranger et avions ensuite pu promener tout près d’eux.

Sur la Péninsule Valdès, vous en verrez aussi, mais de plus haut, sur les plages se dorant au soleil et risquant de servir de repas aux orques. C’est aussi une drôle observation de ces énormes mâles courant après les toutes petites femelles de son harem. Un lion de mer peut s’entourer d’un troupeau de 100 femelles

Lors de notre superbe croisière à Puerto Deseado, avec l’entreprise Darwin expéditions et Roxana que je vous recommande, car cette femme est topissime avec les enfants (elle navigue d’ailleurs en hiver dans les Açores pour guider des croisières aux baleines !). Nous en avons encore vu sur les rochers depuis le bateau. Nous pouvions les voir sauter dans l’eau…

Les dauphins gris, australs et toninos: les joyeux joueurs

Je ne savais pas qu’ils existaient autant de variétés de dauphins et surtout aussi différentes!

Pour voir les dauphins de Commerson (toninos), rendez-vous à Playa Union. Ils se trouvent à quelques encablures de la ville. Ces tout petits dauphins noirs et blancs sautent dans tous les sens, sont ultra rapide, et jouent comme des fous dans les vagues du bateau. Un rêve à l’état pur! 

Toujours sur la croisière à Puerto Deseado, les toninos sont venus jouer autour de nous, ainsi que des dauphins australs, mais très difficiles à prendre en photo! Vous pourrez également peut-être en voir en traversant le canal de vers la Terre de Feu. 

En rentrant de notre croisière, nous avons vu des dauphins australs. Et même sur la plage où nous passions l’après-midi, des dauphins communs s’amusaient dans les vagues.

Les manchots de Magellan, et les incroyables gorfous sauteurs: les costards cravate blanche

Je n’ai pas su classer ces animaux: animaux marins ou oiseaux. Je laisse les pros s’en occuper! Cette côte atlantique regorge de lieux pour voir les manchots de Magellan, l’espèce la plus nombreuse sur cette côte. Ces petits pingouins sont parmi les plus nombreux de cette espèce. On les trouve à différents endroits sur la côte, en premier lieu à la Péninsule Valdès. 

Un chouette centre d’interprétation se trouve dans la réserve payante de Punta Tombo; le centre d’interprétation est gratuit alors que l’observation des manchots est payante.

Nous n’avons visité que le centre d’interprétation, ayant déjà vu ces animaux à Valdès. De plus, après Camarones, une autre réserve Cabo Dos Bahias, propriété de Florent Pagny, gratuite lors de notre visite, permet de voir encore de nombreux manchots! Les mamans couvaient leurs œufs lors de notre passage!

Manchots de Magellan
Les bébés sont nés

Les gorfous sauteurs, de leur vrai nom gorfou doré, sont le spectacle incroyable de la croisière à Puerto Deseado. Sur la première partie de l’île, les manchots de Magellan nourrissaient ici leurs petits qui étaient déjà nés! Quelques centaines plus au sud que Cabo Dos Bahias, les cycles naturels ne sont pas les mêmes, car le temps se réchauffe! En respectant bien les règles de notre guide, l’observation a duré plus d’une heure, assis à quelques mètres de ces curieux petits oiseaux sauteurs!

Quels oiseaux voir en Argentine?

Les perroquets

En s’aventurant sur la route puis piste 1, en direction de Viedma, on tombe sur une immense falaise, abritant ces perroquets. C’est la plus grande colonie au monde de ces perroquets. Ils sont superbes, et vous réveillent les matins quand ils prennent leur envol!

>> Voir notre article sur la ruta 1

Les condors

Nos premiers condors nous ont survolé à Iruya, tout au nord de l’Argentine, remplissant de magie, un petit matin très frais! En continuant, au sud de Salta , dans la Quebrada de las conchas, une autre matinée fut occupée à regarder les condors s’envoler de la falaise au-dessous de laquelle nous avions bivouaqué. Ils s’envolaient des nids que nous apercevions aux jumelles, pour ensuite nous poser sur les rochers et chauffer leurs ailes en les écartant! Spectacle que nous avons eu l’occasion de revoir au Canyon de Colca au Pérou!

Les toucans

Les toucans ont été repéré en liberté aux chutes d’Iguazu. C’est apparemment pas facile, mais nous avons eu la chance de les regarder pendant de longues minutes, à la jumelle, car ils se posaient sur de hautes branches.

>> Notre article sur Iguazu en famille

Les nandous: les coureurs de la pampa

Les nandous sont des oiseaux immenses, ressemblant aux autruches, mais ne vivant qu’en Amérique du Sud. A la différence des autruches, leur plumage est gris.

Quelle joie de les voir courir, à une allure folle, puis sauter par-dessus les clôtures des élevages argentins!

Les caracaras: le rapace sans gêne et opportuniste

Nous avons découvert ce rapace pendant ce voyage. Nous ne le connaissions absolument pas, et avons vite fait connaissance. En effet, c’est sur les routes que vous le croiserez le plus! Il cherche sa nourriture parmi les cadavres d’animaux qui se font écraser par les voitures! Efficace pour ce fainéant, comme l’ont appelé les enfants. Ils finissent par ne plus avoir peur des voitures qui circulent!

Les urubus

Un beau charognard que cet urubu, un vautour d’Amérique du Sud. Au départ, je pense qu’on l’a confondu une ou deux fois, avec un condor. Mais la différence se repère ensuite rapidement: tête rouge ou noire, et surtout pas de collier de plumes blanches, ni de crête sur le tête!

Les Kamichis à collier

Cet oiseau au son étrange et facilement reconnaissable ne se promène qu’en couple. C’est incroyable! On les repère vite!

En voilà encore

Comment intéresser les enfants à l’observation animalière?

Lors de nos observations, nous chuchotons beaucoup, pour tenter d’expliquer ce que nous voyons à mini Voyageur. Cela agace un peu sa grande soeur, mais c’est nécessaire pour mieux le tenir en place!

Prendre des photos avec un zoom assez conséquent. Le zoom sur notre Panasonic Lumix Gx80 est multi-usage 14-140 (eq. 280). Vous pourrez ainsi prolonger l’observation en zoomant vos photos pour voir tous les détails de l’animal.

Ensuite, quand l’animal est parti, nous cherchons d’autres photos et des infos sur l’animal vu, pour que l’enfant le voit mieux. Car souvent, l’observation est un peu frustrante pour un petit, car trop rapide, ou l’animal reste en partie caché.

Créer un carnet d’observation: ma grande et un de nos copains de 10 ans, ont commencé chacun leur carnet d’observation. Nous avons imprimé des photos trouvées sur internet, mais on aurait pu aussi imprimer les nôtres.

Des idées de circuits famille en Argentine

 

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Embarquez! Inspirez-vous! Informez-vous! Equipez-vous!
Le voyage en famille devient un jeu d'enfant! avec la carte postale envoyée une fois par mois dans votre boite mail.