Road-trip Grèce en famille depuis la France

itinéraire 3 semaines en Grèce pour van et 4x4

Dernière mise à jour:

Retour sur notre road-trip en Grèce en famille de 3 semaines cet été. Encore une fois, nous sommes partis avec le 4×4 avec tente de toit à 4 (Mini Voyageur 10 ans et Miss Voyageuse 17 ans maintenant). Le but du voyage: profiter de la mer et découvrir les incontournables de Grèce par un itinéraire de 3 semaines et demie au départ ! Nous sommes partis de France, en traversant depuis l’Italie en ferry vers le Péloponnèse pour ensuite rentrer par la route !

Vous pouvez tout à fait vous inspirer de ce road-trip pour créer votre itinéraire en Grèce en Van, nous n’avons que très peu pris de véritables pistes sauf en Albanie (mais je vous dit tout

La Grèce, nous connaissions déjà : j’y suis allée enfant, en van pendant 1 mois, en passant par la Yougoslavie à l’aller et au retour. Nous avions également effectué une croisière dans les Cyclades en famille, il y a quelques années. Pourtant, nous avons encore été conquis par ce pays au charme si particulier et ses habitants si chaleureux et adorables avec les jeunes enfants.

Je vous présente étape par étape notre itinéraire, le nombre de km, les visites effectuées et la durée de ces visites (si vous voulez en savoir plus sur ces visites ce sera l’objet d’un prochain article plus informatif sur les incontournables à voir en Grèce en famille)

Itinéraire à télécharger sur Acontresens planificateur

Conseils pratiques pour un road-trip en Grèce en famille depuis la France

Aller en Grèce en ferry

Traversée en Ferry Ancône Patras

Réservée en avril, en ayant raté les promotions valables jusqu’à fin mars, nous n’avons trouvé qu’un aller simple pour rejoindre la Grèce en bateau depuis l’Italie ! Les bateaux retours n’avaient plus de place pour notre 4X4 fin aout. Le départ du bateau était à 16 h, le premier jour de voyage. Nous avions donc dormi sur la route la veille au soir, en partant comme à chaque fois, dès la fin du boulot de M.Papa.
Le RDV pour l’embarquement est 1h avant l’heure du départ. Avant cette heure, l’enregistrement est obligatoire et il y a beaucoup de monde. Ici, avec les restes du Covid, une seule personne devait aller enregistrer la famille: prendre passeports ou CI, papier du véhicule….

Puis cette formalité effectuée, RDV sur le quai pour l’embarquement! Les véhicule haut comme nous (2,2 m) rentrent normalement en dernier. Les passagers doivent descendre de la voiture, donc prenez tous vos bagages (pyjama, trousse de toilette, jeux et pique-nique et repas) à ce moment-là. interdiction ensuite d’aller aux véhicules. Pourtant sur certains trajets il est possible de dormir dans son van ou camping-car lors de la traversée Italie – Grèce.

La traversée dure 20 h. Restaurant, bar et snack sur le bateau! Pas de salle de jeux sur ce bateau au grand désespoir de Mini Voyageur!

Tarif du ferry : 700 € pour l’aller avec une cabine pour 4 , sans hublot et le véhicule.

>> Réservez votre ferry ici

Road-trip Grèce en van, 4x4 depuis la France
Traversée Ancône- Patras pour notre itinéraire Grèce en famille

Traverser en ferry vers les îles des Cyclades

Nous avons pris 3 autres bateaux pour rejoindre les îles des Cyclades Kythnos et Sifnos. Au total, cela nous a couté 487€ supplémentaires pour nous 4 et la voiture.
La 1ère traversée vers Kythnos dure 2h environ, avec un bateau où l’on se mettre sur le pont – Cout moins de 100€ environ – La traversée vers Sifnos dure également 2h, pour le même tarif.
La traversée retour de Sifnos au Pirée (Athènes) est bien plus chère car bateau rapide, environ 280€ pour 3h de trajet ! Et là, pas possible de profiter du voyage, on s’installe dans des places comme dans un avion! Nous n’avons pas du tout apprécié cette traversée!

Je vous conseille de réserver vos ferries en ligne, comme cela vous aurez accés à toutes les compagnies! En arrivant sur le port le soir, une vendeuse nous a informé qu’il n’y avait pas de ferry le lendemain. pourtant en venant le lendemain pour réserver pour le jour d’après, mais à un autre bureau, nous avons trouvé un ferry pour l’après-midi même!

>> Réservez votre ferry ici

Trajet et routes:

5000 km en 3,5 semaines, c’est beaucoup, mais on aime ! Comme dit au bas de l’article, seul le manque d’anticipation sur les pauses sur la route nous a rendu ce retour moins agréable ! Heureusement M. Papa aime rouler !

Etat des routes

En Grèce continentale, les routes sont très correctes, elles sont moins bien entretenues en montagne surtout quand l’autoroute est mise en avant. Nous n’avons pris que très peu de fois l’autoroute, juste celle pour contourner Athènes!
Sur Kythnos et Sifnos: les routes sont très étroites, impossibles avec un gros véhicule, les locaux roulent tous en smart!

En Albanie, les routes principales sont déjà étroites! Les routes secondaires finissent souvent en piste

Monténégro, Croatie, les axes principaux que nous avons pris étaient en bon état

Carte itinéraire

Hébergement, bivouac et camping sauvage

Nous n’avons dormi qu’une seule fois en camping, gratuit, en Albanie !

Le camping sauvage est interdit en Grèce et peut faire l’objet d’amende surtout dans les réserves naturelles protégées et à côté des sites touristiques. Pendant un mois, nous n’avons que effectué des bivouacs éclair, installés à 19 h pour repartir tôt le lendemain matin. Jamais eu de souci ! Nous ne dormions pas sur les plages, mais toujours en retrait, en bordure de forêts et loin des sites touristiques à 30 min de route environ. Nous étions toujours seuls sur les bivouacs et n’avons pas utilisé d’application comme park4night.

Comme toujours, je ne partage pas nos bivouacs et vous laisse trouver vos bivouacs pour éviter les regroupements de véhicules et de gêner les locaux ! C’est toujours un petit bonheur que de trouver son propre bivouac.

Lever de lune incroyable !

———————-

A vous de partir en Grèce en famille

————————–

Que mettre dans ses bagages pour un road-trip en van/4×4 ou camping-car en Grèce ?

Pour les enfants :

des livres sur la mythologie et sur la Grèce. Voici ceux que nous avions:

> D’autres livres enfants sur la Grèce

Pour la baignade et la plage

  • Chaussure d’eau : certaines plages sont envahies d’oursins,
  • Masque et tuba pour le snorkeling,
  • Paddle pour profiter et s’amuser pendant les longues journées à la plage ! On bouge un peu au moins !
  • Tshirt anti-UV

Pour le véhicule :

nous avons eu très chaud pour dormir, donc couverture légère dans les Cyclades et le sud de la Grèce, mais dans les montagnes, nous étions contents de remonter nos duvets et couettes en fin de nuit (voir notre équipement 4X4)
Pas besoin de barbecue, en été tout est tellement sec que les feux sont interdits. d’ailleurs les pompiers veillent dans leur véhicule près de chaque forêt!

Alimentation et eau

Sur les Cyclades, les légumes n’étaient pas très beaux, dur de se motiver à les acheter. Pour l’eau, nous prenions soit des bouteilles de 8l, soit on remplissait aux stations services pour l’eau potable et aux cimetières pour l’eau de la douche et vaisselle (attention certaines fois, elle était à peine dessaliniser) – Attention, nous n’avons que 40l de stock, si vous avez de gros réservoirs, vérifiez où en prendre, l’eau est une denrée rare!

Attention, les horaires des restaurants sont très différents des nôtres! Sur les îles, brunch jusqu’à 12 h puis repas vers 13 / 14 h pas avant, mais ensuite, on a eu l’impression que c’était en continu jusqu’au soir! Plusieurs fois nous avons mangé le brunch vers 11h et juste le repas du soir! Souvent les plats sont très copieux dans les tavernes 3 plats pour 4 suffisaient largement (et si vous ne finissaient pas, ledoggy bag est possible!) Dans les restaurants plus chics et touristiques, les proportions étaient bien plus réduites.

Le budget d’un road-trip en Grèce en 4×4, van ou camping-car

  • Essence : En Grèce : 1,80 € en aout 2022 – Sur les iles des Cyclades : 1,97 € – En Albanie : 2 € – En Croatie : 1,60 €
  • Repas : environ 40 à 50 € en Grèce dans la majorité des restaurants pour 4 (sauf dans les très (trop touristique) – En Albanie, 20 € pour 4 dans un resto de bord de route, mais bon !
  • Ferry au total: 1100 € c’est le gros poste du budget
  • Hébergement : 0 €

En résumé : 125 € environ pour 4 par jour tout compris !

Notre road-trip de 3 semaines en Grèce depuis la France : itinéraire jour par jour

Briançon — Plaisance J1  – 340 km

Itinéraire Grèce en van / 4X4 en famille

Départ à 18 h route jusqu’à Plaisance en Italie, depuis Briançon – bivouac vers 23 h dans la campagne au bord d’une rivière. Nous n’en profiterons pas, car lever à 5 h du mat pour rouler à la fraiche.

Plaisance (Piacenza) — Acone J2 — 420 km

Arrivée au Port d’Ancône vers 13 h, montée vers la jolie place de la basilique et pique-nique sur place – Course pour acheter de quoi manger dans le ferry.

Embarquement dans le ferry en 1 h environ, les passagers du véhicule doivent rentrer à pied dans le ferry pendant que le conducteur gare le véhicule. Certains ferrys permettent de dormir dans leur van, camping-car. Nous n’avons pas tenté et avons pris une cabine sans hublot (pour 700 € au total la traversée aller – ici pour voir les tarifs)

Pour s’occuper dans le ferry, jeu de société, puis pique -nique en admirant le coucher de soleil. Coucher dans la cabine vers 22 h pensant pouvoir dormir le lendemain matin puisque nous devions arriver à 15 h 30 !

Arrivée à Patras et plage vers Pyrgos J3 – 150 km

Hélas, le ferry faisait aussi escale à Igoumenitsa avant vers 9 h, donc branle-bas de combat et appel au micro dès 7 h ! Mais cela nous a permis d’admirer les îles ioniennes, de jouer à des jeux de société et manger au restaurant du bateau !

Le débarquement se déroule assez rapidement : là, encore, les passagers descendent à pied et montent dans le véhicule rapidement en double file !

Pas de visite de Patras, nous avons envie de rejoindre la mer au plus vite. Direction Pyrgos pour trouver un bivouac. Nous découvrons de petits hameaux, complètement envahis par la montée des eaux le long de la côte. Un grec parlant très bien français nous fait visiter sa maison, et nous explique que 2 lignes de maisons sont maintenant englouties par les eaux.

On part plus loin pour trouver une plage plus déserte, mais où les vestiges des maisons sont là aussi ! La nuit tombe assez tôt et on a changé d’heure pendant la traversée.

Olympie — traversée du Péloponnèse — Nauplie J4 – 280 km

Visite d’Olympie

Lever à 6 h 30 pour arriver à Olympie à 8 h pour éviter la chaleur – Visite de 2 h environ avec très peu de monde sur le site. Les enfants, bien que peu motivés au départ, ont finalement bien apprécié le site dès qu’on a relié le site avec les histoires de mythologies qu’ils connaissaient !
Tarif 24€ – seuls les adultes payent!

Traversée du Péloponnèse

Une bonne journée de route, mais vue les chaleurs, la climatisation de la voiture était bien venue ! Ensuite, après 3 bonnes heures de route, nous trouvons une petite plage pour nous baigner 2 h

Visite de Mycènes

Le soir vers 17 h 30, direction la visite de Mycènes, site archéologique incontournable de Grèce. Les tombeaux d’Agamemnon et de sa femme qui m’avaient tant marqué enfant m’ont à nouveau impressionnés (durée de visite : 1 h 30 – tarif : 24 € adulte, enfant européen gratuit). Il faisait bien plus chaud que le matin. Nous avons donc décidé de ne visiter les sites que le matin à l’ouverture !

Etape Epidaure — Lavrio J5 — 310 km

Visite d’Epidaure

Visite du site d’Épidaure dès 8 le matin en 2 h environ. L’amphithéâtre est superbe; nous avons commencé la visite par lui pour éviter le monde et ainsi tester l’acoustique du lieu! On a pris le temps de dizaine de photo, et sommes partis quand le soleil pointait son nez.
Le reste du site est assez grand mais non ombragé! Les enfants ont eu du mal à se projeter dans les ruines! Et je ne connaissais pas assez l’histoire d’Esculape, médecin ressuscitant les morts!
Les enfants ont souhaité voir le musée et s’essayaient à déchiffrer le grec ancien!
Tarif: 24€ pour la famille – les moins de 18 ans sont toujours gratuits!

Admirer le canal de Corinthe

Nous prenons la route vers le canal de Corinthe, mais au lieu de la simple pause photo sur le pont au-dessus du canal, nous allons voir les 2 embouchures du canal, situées au niveau de la Terre. C’est joli et étonnant à la fois ! Et surtout, peu de monde aux autres passages de ce fameux canal qui se traverse en bac (traversier)

Pique-nique en bord de plage et baignade vers le lac Ireon

Pique nique et baignade sur la plage de Loutakri, avec un vent de folie! Mais je n’en ai pas profité, la climatisation de la voiture de la veille m’avait achevé!
Puis détour par curiosité par le lac Ireon pour savoir s’il était d’eau douce ou d’eau salée ! C’est en fait un petit canal qui remplit ce lac d’eau de mer ! Donc salé ! L’endroit est très joli et peu fréquenté même en août ! Parfait pour se mettre à l’abri du vent pour la baignade !

Le soir, direction Lavrio pour se renseigner sur les ferrys ! On ne nous annonce pas de ferry demain pour Kythnos ! Quelle déception ! Nous partons dans les collines pour dormir près des moutons!

Lavrio – Kythnos : J6

Retour au port pour trouver un bateau pour le lendemain, mais comme nous avons changé de compagnie, on nous annonce un bateau dans l’après-midi ! Je vous conseille d’ailleurs de réserver en ligne, vous verrez ainsi toutes les différentes traversées, ce sera peut-être un peu plus cher, mais ainsi nos stress pour vos dates de voyage et de retour ! Ouf, nous sommes ravis !

Tour du Cap Sounion et baignade

En attendant, tour du cap Sounion en voiture pour monter au site archéologique, que l’on pensait gratuit! Le Cap Sounion est un parc naturel, assez peu fréquenté! Puis, direction le resto les pieds dans l’eau, avec vue sur le site archéologique et baignade avant de retourner prendre le ferry direction Kythnos

2 h de traversée, pour arriver le soir à Kythnos. La descente du ferry sur ce si petit port est assez incroyable avec les vacanciers au milieu des camions qui viennent livrer l’île.

Kythnos J7 à J11 : Au total 160 km

Plage de Colona et visite de Chora

De bon matin , promenade à pied vers l’église, surplombant la plage de ColonaVisite de Chora en fin de matinée pour trouver du pain, des glaces — visite du monastère de….. – Direction la plage de Sostes pour baignade et promenade vers le phare pour voir la fin du coucher de soleil

Promenade dans Loutra et Castro

Baignade et paddle – petite marche sur le port de Loutra, après avoir cherché en vain le départ de la randonnée vers Castro, très joli, mais beaucoup trop tôt pour y trouver un restaurant ouvert. Nous reprenons la route et allons manger au resto à Merichas, sur le sable !

Baignade l’après-midi vers Gantromantra

Visite de Dryopida

très jolie petite ville aux ruelles étroites, arrêt aux moulins non rénovés pour quelques photos – après-midi, baignade sur les plages d’Akyle et de Dimitrios, plages perdues au bout de longue piste

Trajet sur les pistes et découverte d’une piste rejoignant une jolie plage ! Piste interdite aux véhicule non 4×4, plusieurs panneaux le signalent, car elle est trop raide pour la plupart des véhicules. Le vent est très fort depuis plusieurs jours, il est même difficile de partir en paddle en sécurité sans se faire entrainer au large !

Kythnos — traversée vers Sifnos — 40 km

Le ferry a 2 h de retard, donc nous prenons un brunch sur le port en l’attendant puis allons nous baigner ! Lors de la traversée, le ferry est bondé, il fait escale à Serifos !

Sifnos J12 à J15 farniente et plage

Pas de programme précis sur Sifnos, nous avons quasiment passé toutes nos journées sur la plage de Fassolu, plage bien abritée, avec un parking proche de la plage, pratique pour se préparer le pique-nique du midi et recharger les batteries avec notre panneau solaire nomade que nous devons surveiller ! Voici un résumé de nos quelques visites.

  • Visite de Kastro
  • Visite de Monastère de St Symeon

Découverte de la plage de galets de Broulidia, que nous n’avons pas du tout apprécié. Là encore, faut avoir le cœur bien accroché pour y aller avec une voiture de location ! Je ne conseille pas cette plage très pentue aux familles.

Restaurant le soir à Vathy : là, c’est une belle grande plage parfaite pour des familles, et justement c’est le repère des familles françaises ! La plage est assez bondée en journée

Visite de Agio Andréa avortée, car le site était fermé le jour de notre passage un mardi.

>> Un article plus précis arrive prochainement sur ces îles

Sifnos — traversée vers Le Pirée — Alyke 120km J15

Balade et brunch à Kamarès en attendant le ferry.

Traversée en bateau rapide vers Le Pirée : ce bateau n’est pas du tout sympa ! Pas de pont, on est assis sur des sièges comme en avion pour toute la traversée ! Masque obligatoire d’ailleurs — environ 300 € la traversée pour 4 avec le véhicule — 4 h de traversée au lieu de 7, il me semble

À la sortie du ferry, nous traversons vite Athènes pour retrouver les champs d’olivier, les collines au nord d’Athènes. Nous finissons notre journée par une baignade à Alyke sur une plage où ne se trouvent que des Grecs assez surpris de nous voir là (contrairement à Sifnos !)

Alyke — Itea — plage et farniente J16 120 km

À Itea, journée plage pendant que nous attendons nos vêtements donnés à la laverie. La seule marche du jour, vers le port et les magasins de souvenirs !

Itea — Pertouli — J17 260 km – au frais dans les montagnes de Grèce

Visite de Delphes

Le matin, lever tôt vers 7 h pour une visite de Delphes à la fraiche en 2 h (tarif 24 € toujours) Et heureusement, car à la fin de la visite, il faisait 35 °C à 10 h !

Détour par les montagnes

Vu les températures, nous décidons d’effectuer des détours par les montagnes rallongeant notre route vers les météores. La route par la montagne est magnifique, et les températures sont repassées autour de 30 °C. Détour par une petite gorge vers Pyli pour admirer et grimper sur son joli pont médiéval. L’endroit à l’air assez touristique, car on y propose pas mal de randonnées, d’accrobranche, mais nous sommes les seuls étrangers

Pause en fin d’après-midi à Pertouli, petite station de montagne à 1200 m et campement avant le village dans un camping gratuit.

Pertouli – Les Météores J18 150 km

Route vers Les Météores après une petite grasse mat par une jolie route de montagne en mauvais état – Repas à Kostania dans un resto typique où l’a encore notre présence intrigue !

Arrivés en fin d’après midi à Kalambaka, ville au pied des Météores, nous parcourons la route panoramique permettant d’admirer de belles vues sur les monastères des Météores.

Tour panoramique des Météores

En voiture le tour dure environ 2 h, le temps de prendre les photos et de repérer les heures d’ouverture des différents monastères pour le lendemain. Les photos ne sont pas vraiment top, car je suis tombée lors d’une descente vers un point de vue, et je n’ai pas vu que mon objectif avait pris la poussière!

Si nous avions pris le temps de bien nous renseigner, je pense qu’on aurait réserver une randonnée guidée à pied pour mieux s’en imprégner!

Météores — Monodendri — J19 200 km

Visite du monastère de Mégalu

Le matin, visite du monastère Megalou en famille dès 9 h, heure d’ouverture en 2 h environ : il y avait beaucoup de monde qui attendaient dans les escaliers ! C’est le plus grand monastère des Météores, on y visite les anciennes cuisines des moines, en mode libre donc sans explication. Des popes habitent encore dans la partie qui ne se visite pas! Ils descendent par le « téléphérique »
Je voulais visiter ensuite le tout petit monastère de Roussanou, mais personne d’autre n’a voulu!!!

Conseils pour la visite: les femmes et jeunes filles sont censés porter une jupe, et les hommes des pantalons, et pas de jeans. les filles de la famille avaient donc mis nos manos en guise de jupe, les garçons étaient en pantalon. Mais dans ce monastère, beaucoup de femme sont rentrées en pantalon souple et les hommes en short? Seuls les jeans étaient cachés. Prévoyez selon les monastères visités!

Détour par Metsovo

Puis nous décidons de rouler vers l’Albanie, mais en regardant la carte nous voyons que Metsovo vaut le détour. Le centre ville est charmant pour y promener, mais visitant un dimanche, il y a vraiment beaucoup de monde, et elle est victime de son succès: restos et boutiques de souvenir jolonnent la rue principale !

Canyon de Vikos coup de coeur

En reprenant la route, nous partons vers le canyon de Vikos, où nous allons découvrir le point de vue spectaculaire au-dessus du vide ! Puis où nous effectuerons à Monodendri une petite balade pour aller voir l’ancien monastère en 40 min de marche.

Pause resto le soir à Monodendri, dan ce petit village plein de charme. Et dodo dans la plaine!

Monodendri — Divjake : J20 — 280 km – la piste de la peur !

Passage de la frontière à Melissopetra pour rentrer en Albanie, cette fois-ci sans détour – pique-nique au bord de la rivière Vjosa dans un paysage superbe.

La piste du gros stress Ballaban – Prishté

Par contre, nous avons vu que le canyon d’Osum méritait un détour. Et quel détour! Nous décidons d’y aller et demandons à Google map et Maps.me l’itinéraire ! Le second nous trouve un itinéraire assez long, alors que Google maps nous dit que nous pouvons passer à travers les montagnes en un temps raisonnable. Ni une ni deux, nous choisissons cet itinéraire ! Arrivés au village de Ballaban, nous ne demandons à personne notre route, car nous voyons une petite route partir dans la montagne comme l’indique le GPS et qui doit rejoindre Prishté. La vue est splendide, la route goudronnée au départ se transforme en piste. Pas de souci, nous voyons des traces de pneus, donc nous savons qu’elle est utilisée (en Amérique du Sud, c’était notre façon de choisir les pistes quand le GPS était dans le flou ! Toujours prendre la piste avec des traces, c’est presque sur que ça passe !)

Peu à peu la piste se détériore, car l’ancien goudron se délite en gros blocs incrustés, puis la piste passe sur les rochers que nul engin n’a pu enlevé ! Nous on aime les pistes, mais on n’est pas du tout fan de 4X4 de franchissement ! Les traces sont toujours là, donc si on fait gaffe, ça passe ! Sauf que des nuages bien noirs sont arrivés tout autour de nous ! Nous continuons en se disant qu’il ne faut pas que l’orage nous surprenne ici, ce sera trop glissant pour le 4X4 ! À plusieurs moments, je descends pour indiquer à Nico où passer, puis quand on pense que c’est plus cool, sans besoin d’escalader les rochers, ce sont les nids de poule boueux qui surgissent, il y a beaucoup plus les derniers jours apparemment, les ornières glissent ! Bref on met 2 h pour parcourir 15 km, à nous accrocher aux poignées pour les passagers et Nico concentré sur sa route, se disant que s’il se plante, on est coincé jusqu’au prochain passage de 4×4 !

Enfin au bout de 2 h on aperçoit des habitations, cri de soulagement de Mini Voyageur ! Puis au détour d’un chemin, des enfants et un homme nous font signe sur le chemin, nous salue, nous crie qu’ils nous offrent le Cafre ! Et Émir, le papa albanais félicite Nico pour son passage. Des Espagnols sont là à boire aussi le café ! Eux ont été arrêtés, car le GPS leur indiquait la route en sens inverse de nous ! Mais eux, ont une corsa ! Emir arrêtent en effet les voitures car il en avait marre d’aller les décoincer! Bref, on passe un bon moment à ce café improvisé gratuit à discuter Très sympa ! !

En tout cas, ne pas prendre cette route sans 4X4 ce qui est indiqué dans ce sens par un gros panneau, mais pas le sens que nous avons effectué ! Je crois que c’était notre pire piste avec de vrais passages en équilibre !

Canyon d’Osum sous l’orage

Ensuite, direction le canyon d’Osum, que nous admirons au premier point de vue, mais l’orage tant redouté nous rattrape et nous abrégeons la découverte pour continuer la route, dont les parois instables s’éboulent partout sur la route ! Nous continuons jusqu’à Berat la ville aux 1000 fenêtres.

Plage albanaise

Vu le mauvais temps, nous rejoignons la côte au-dessus de la Lagune, parc national de Karavasta, à Divjake. Là, dodo sur un camping gratuit où sont déjà installés plusieurs vans et camping-cars allemands.

Dijvake — Budva : grosse route vers Stocker J20 — 270 km

Ce matin, personne n’est motivé pour aller voir la Lagune et le parc National ! Dommage il nous faudra revenir en Albanie ! On profite donc tranquille le matin, puis reprenons la route jusqu’à Shkroder ! Toute notre famille s’est mise en mode retour et n’arrive plus à se projeter dans les futures visites ! C’est dommage. Donc route avec halte rapide à Skhroder, avant de passer au Monténégro, où nous dormons sur les hauteurs face à la mer vers Budva !

Dudva – Krka ; grosse journée de route — J21 — 420 km

Visite de Kotor

Visite de Kotor en 2 h le matin à la fraîche, puis on continue le trajet en voiture le long des bouches de Kotor pour admirer de superbes paysages.

Evitement de Dubrovnik

Vers 12 h, arrivée à Dubrovnik ! Mais la queue pour y entrer dure 1 h ! Nous évitons donc la ville et allons nous poser en bord de mer pour un pique-nique baignade. Nous décidons de rouler jusqu’au parc National de Krka où nous arrivons à 17 h. Bien plus rapide que les informations de nos GPS qui ne prenaient pas en compte un nouveau pont qui évite de passer en Bosnie en traversant par l’île de

Nous prenons toutes les infos, réservons les billets et profitons de la soirée dans la nature.

Parc national de Krka – J22

Comme toujours, début de la visite dès l’ouverture à 8 h du matin, depuis l’entrée Lovozac. Cette entrée permet de rejoindre les plus célèbres chutes en fin de la balade obligatoire d’une heure. Si on avait pris l’entrée de Skradin, nous aurions dû prendre le bateau (non compris dans le prix) et en arrivant, on tombe sur les plus belles chutes, et ensuite le sentier ! Bien que très chouette, je pense qu’il perd de son intérêt en commencant par les chutes de Skradin !

En effet, par Lovozac, on marche 1 h à travers de joli décor tous plus rafraichissant les 1 que les autres. Avec les pauses photo, nous avons mis 2 h, avec la montée pour rejoindre la voiture. La visite du parc continue ensuite, en voiture ou en bateau selon vos gouts, pour aller découvrir l’Église Visovac perchée sur son îlot. Le reste de la matinée jusqu’à 14 h, nous permet de découvrir le Monastère, le site romain de Borum et une grande et belle cascade !

Cette visite nous a couté 98 € pour 4, c’est assez cher, surtout quand on sait que c’est 3 fois moins cher hors saison !

> Un article sera dédié au parc National de Krka prochainement

Derniers jours : le retour

Retour en plusieurs étapes, mais sans aucune visite.
La loose ! On aurait du mieux anticipé ce retour pour mettre de petites visites. Nous avons hésité à visiter Venise, mais on trouvait dommage de n’y passer qu’une journée ! Je pense que des arrêts nature avec une petite balade sont les bienvenus !

Notre avis sur cet itinéraire Grèce en van / 4×4 ou camping-car

Notre road-trip comportait de grandes journées de route. Ça ne dérange personne dans la famille, surtout que nous roulions avec la clim aux heures les plus chaudes de la journée ! Sans clim, nous n’aurions pas autant roulé. Nous avons beaucoup roulé en Grèce continentale, car nous avions des impératifs « bateaux » à l’aller et avions décidé de passer 10 jours de farniente dans les îles des Cyclades !

Les journées étaient longues puisque notre petite famille se levait tôt (au plus tard 8 h 30) pour un coucher vers 21 h 30 (car il fait nuit assez tôt en août)

Comme dit en story, la non préparation du voyage a influé sur le retour qui a été un retour et pas la fin du voyage. Nous n’avions pas programmé assez de coupure sur l’itinéraire pour profiter de ce retour comme des ballades ou des visites de petites villes !

Bilan carbone de ce voyage

Pour la 1re fois, j’ai tenté de calculer notre empreinte carbone. et je pense que je vais tenter de poursuivre l’expérience sur tous les futurs articles! Ici, partis en voiture à 4, malgré le nombre de kilomètres parcourus, nous sommes quand plus écoresponsable qu’en avion, auquel il aurait fallu rajouter l’empreinte carbone d’une location de voiture. Là, où nous n’avons pas été très bon, c’est sur les ferrys qui impactent de 335kg CO²e pour le Ancone-Patras, et 15kg CO²e pour l’aller dans chaque île et 30kg CO²e pour le retour Sifnos – Le Pirée. (calculateur carbone ferry ici)

>> Calculateur trajet ici (voir mon article ici comment calculer votre empreinte carbone pour un voyage)

  • Bilan trajet en voiture: 960 kgCO2e pour 4
  • Ferry: 395 kgCO2e pour 4
  • Nourriture: nourriture local, peu de viande…
  • Pas d’empreinte carbone logement

Donc on est à 1400 kgCO2e pour 4 soit 350kgCO2e par personne soit 17,5% de notre empreinte maximale qui doit être de 2 tonnes / personne / an!

L’écart n’est pas si énorme tout compte fait mais le dépaysement fut extrême, et nous n’avons pris aucun hébergement qui aurait eux aussi une empreinte carbone à ajouter selon s’ils avaient une piscine, une climatisation, etc…!

Si nous avions pris l’avion à Lyon par exemple pour Athènes

  • Avion: 720 kgCO2e x2 soit 1440 kgCO2e pour 4
  • Ferry vers les Cyclades: 50 kgCO2e
  • Voiture : 100 kgCO2e AR Briançon Lyon
  • Voiture sur place 288 kgCO2e pour 1500km pour 4
  • Empreinte logement
  • Empreinte carbone nourriture

Donc environ 1900 kgCO2e soit 23,75% de notre empreinte carbone annuelle idéale

Voilà, j’espère que le détail de ce road-trip en Grèce depuis la France vous donnera des idées. N’hésitez pas à poser des questions en commentaire si j’ai oublié des infos.

Road-trip Grece 3 semaines

Des idées de circuits famille en Grèce

 

 

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Reservez votre voyage