Se déplacer en famille dans Istanbul

Se déplacer en famille dans Istanbul
Istanbul 2012- Plan du métro et du tram
Dernière mise à jour:

Lors de notre séjour d’une semaine à Istanbul , nous avons pas mal bougé en famille. Nous avons pris le tramway, les bus locaux, les dolmus et tout cela avec enfant et bébé.

Voici quelques infos pour acheter votre titre de transport et comment utiliser les moyens de transport avec vos enfants.

La carte de transport d’Istanbul

Pour cela, nous avions suivi les très bonnes recommandations du blog Vivre à Istanbul, et avons acheté une carte rechargeable anciennement l’Akbil (7TL=3.5€ de caution mais nous l’avons gardé en souvenir, et 20TL chargé au départ).

Istanbulkart
Carte de transport d’Istanbul
[column size= »1/3″][box title= »Votre voyage en Turquie » style= »soft » box_color= »#e6b907″] [/column]

Cette carte s’achète dans les petits kiosques à journaux et autres points de ventes à proximité du métro. Elle peut servir à plusieurs personnes à la fois. Nous en avions pris une seule pour nous: Les enfants ne payent pas leur place! Après avoir passer les tourniquets pour le tramway et le métro, nous faisions passer Mini Voaygeur par le portillon handicapé ou poussette.

Attention toutefois, c’est un peu la galère pour la recharger, nous avons souvent du courir sur plusieurs rues pour trouver où la recharger, donc créditez-la d’une bonne somme dès le départ (20TL nous permettait de voyager 2 jours environ en sachant que nous rentrions à l’hotel le midi).

Les différents moyens de transport

Je crois bien que nous avons testé tous les moyens de transport de la ville.

Le tramway, le métro, le ferry ainsi que le funiculaire sont accessibles avec cette carte. Nous avons trouvé 2 machines seulement pour recharger la carte: à l’entrée du métro, arrêt Aksaray, et à l’entrée du Funiculaire montant à Taksim. Le reste du temps, comme dit plus haut, vous cherchez la boutique qui veut bien vous la recharger!

Les bus sont aussi accessibles avec cette carte. Par contre quand elle n’est plus chargée, on nous a quand même permis de monter en payant nos tickets avec de la monnaie: une fois le chauffeur a mis la monnaie directement dans sa poche, l’autre fois le chauffeur a passé une carte devant la machine. Apparemment c’est parce que nous étions des touristes, puisque certains turcs se payaient entre eux en échange d’un bip sur la carte.

Les dolmus par contre eux doivent être payés à chaque trajet. Les indications sur leur itinéraire sont sur le côté du dolmus et écrites très petites, il a fallu en héler plusieurs avant de trouver celui qui pouvaient nous déposer à la bonne destination! Nous n’avions pas vraiment prévus de les tester mais après être descendu à la mauvaise station de bus, nous avons du nous débrouiller pour arriver jusqu’à Miniaturc et là difficile de trouver un turc parlant anglais, donc bonne heure de débrouille à arrêter les dolmus au bord de la route!

Le tramway est lui très pratique mais extrêmement bondé. Toutefois les demoiselles turques prenaient souvent Mini Voyageuse sur leur genoux pour éviter qu’elle ne chute. Et on proposait souvent un siège à M. Papa qui portait Mini Voyageur!

Voici une carte du métro et tram que j’avais trouvé sur le net avant de partir mais je ne sais plus où..

Se déplacer en famille dans Istanbul

Le ferry est très pratique pour passer d’une rive à l’autre d’Istanbul. Attention toutefois aux horaires. Le ferry permettant d’aller d’Eminomu à Kadikoy fermait à 20h30. Nous avons donc pris un premier ferry jusqu’à Ortakoy et ensuite le tramway… et tout cela à 22h30 alors que Mini Voyageur voulait dormir!

Istanbul en famille les transports

Pour les taxis, allez sur le blog Vivre à Istanbul pour savoir quel taxi prendre. Nous avons été vigilants et n’avons eu aucun problème.

------------------------------------------------

Tout pour préparer votre voyage 

------------------------------------------------

Et vous avez-vous d’autres infos ou anecdotes sur les transports à Istanbul?

Des idées de circuits famille en Turquie

 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. pourquoi essayez-vous de mentir sur l’âge de vos enfants juste pour ne pas payer un transport ou une visite de monuments que vous devez. Etonnez-vous ensuite qu’ils ne payent plus les transports ou autre : ils auront été éduqué dans ce sens.

  2. Bonjour Sandrine, comme promis je reviens vers le site afin de donner des nouvelles sur notre séjour à istanbul : Nous sommes rentrés ce Samedi 02 Mai 2015, alors pour renseigner les parents, les transports à Istanbul, je dis bien TOUS les transports sont payants aux enfants à partir de… 6 Ans. Ceci dit 1/2 fois avec le sourire la personne qui est au contrôle a ouvert le portique à notre fille de 9 ans… pourtant grande de taille (1m43), d’autres fois les gens étaient moins aimables à notre demande d’ouverture alors nous passions notre carte Istanbulcard, somme toute 2,15 TRY ce n’est pas le bout u Monde pour contempler les splendeur de cette ville !
    Pour ce qui est des sites touristiques payants : Ste Sophie, Topkapi, St Sauveur Chora, Citerne basilique et Téléférique vers Eyup Pierre Lotti là c’est payant à partir de… 8 Ans, l’on peut tjs mentir » bouhhhh si petite taille mais pour nous ce ne fut pas possible 🙁
    Bonnes vacances à toutes les famille à Istanbul si ces infos peuvent aider c’est le but… Pascal

  3. Merci Sandrine pour votre réponse concernant le change des bébés à Istanbul.
    Nous sommes revenus de notre semaine là-bas et quel plaisir de voir qu’ils ont mis des toilettes publiques avec un endroit spécial pour les bébés (peut être qu’il y en avait déjà il y a 2 ans mais pas rendu compte comme mon fils était propre).
    Et quand on en avait pas on s’arrangeait : au font des restaurants sur deux chaises côte-côte, ou carrément par terre sur un tapis de change dans les toilettes des restaurants avec une écharpe sous la tête …
    Bref on a toujours réussi à se débrouiller alors qu’on ne pouvait pas la changer dehors car pluie pluie et pluie et pas franchement chaud.
    Et pour la poussettes elle ne nous a pas embêté (en complément avec le Manduca) 😉

    1. Bonjour Inconnu P, Merci pour ce retour! Effectivement pas beaucoup de table à langer en Turquie! Mais les habitants sont si sympathiques avec les enfants que je pense que personne n’oserait faire une remarque quand on se sert d’une banquette pour changer bébé, contrairement aux grandes villes de France!
      J’avoue que n’étant pas fan de poussette, je vois vite les inconvénients, mais une maman turque m’avait dit que c’était la galère dans certains coin, mais pas les plus touristiques!

  4. Bonsoir, pratique votre petit site, bravo 😉 Nous ferons Istanbul en Avril avec notre fille de 9 ans, pouvez-vous me confirmer que les enfants ne payent pas les transports en commun ? Merci de votre réponse

  5. svp je pars avec mes 2 filles en AOUT 3 ET 10 ANS EST CE QUE JE PEUX PRENDRE LA POUSSETTE AVEC MOI POUR CELLE DE 3 ANS CAR ELLE MARCHE DIFFICILEMENT MERCI POUR VOS CONSEILS QUI NOUS SONT PRÉCIEUX

    1. Bonsoir Hajer, si vous restez à Istanbul, la poussette est possible mais comme dans toute grande ville, c’est un peu difficile avec le métro, tram(y’a quand même un passage accessible poussette, hancapé), bus etc… Mais j’ai vu pas mal de mamans turques avec des poussettes. Par contre si vous sortez du centre touristique, les trottoirs ne sont pas toujours bien adaptés.
      J’espère que cela vous aidera à faire votre choix et n’hésitez pas à participer à votre retour pour nous raconter votre voyage!

      1. Bonjour,
        Nous sommes partis à Istanbul il y a 2 ans alors que notre fils avait 3 ans. Toute la journée à marcher ça ne l’aurait pas fait pour lui alors nous avons pris une
        petite poussette canne à laquelle nous avions attaché une sangle de sacoche. Du coup quand on avait des difficultés avec la poussette on la pliait et hop sur
        l’épaule avec la sangle. 😉
        Dans les transports : hop pliée et aux pieds à terre.
        Ça nous à posé aucun problème pendant toute la semaine à Istanbul mais après c’était avec un enfant qui marchait et c’était une petite poussette canne toute bête.
        Avec un bébé qui ne marche pas je conseille plutôt un porte bebe en plus d’une petite poussette.
        D’ailleurs nous y retournons dans 10 jours avec un bébé de 14 mois qui ne marche pas encore. Ça sera petite poussette avec sangles pour la porter à l’épaule en cas de besoin et manduca pour porter bebe dans ce cas là. 😉

        Moi je me pose une question par contre : c’est ou changer les fesses de bebe quand on part toute la journée ? Mon grand était propre la dernière fous donc je n’ai pas prêté attention à ça.
        Merci pour votre éventuelle réponse.

        1. De temps en temps on trouve des tables à langer dans les toilettes des musées! Mais moi à Istanbul, comme c’éait l’été et qu’il faisait chaud, on lke changeait sur les bancs publics et dans les parcs sur notre petite couverture! Il faut alors un tapis à langerétanche d’un côté pour pouvoir le nettoyer ensuite!

  6. Bonjour,

    Merci pour ces précieuses informations, nous partons à Istanbul avec notre louloute qui aura 10mois en mai et LA question qu’on se pose c’est : comment se passe le transfert depuis l’aéroport avec un bébé, on pensait prendre le taxi mais avec un bébé, y’a t’il des sièges auto ?
    Aviez vous pris la poussette car nous ne voulions pas la prendre et se contenter d’un porte-bébé, comment avez vous fait ?

    Merci

    1. Bonjour Vanessa,

      Pour le transfert aéroport-hotel, nous avons pris un taxi. Trajet d’une demie heure environ. Pas de siège auto dans le taxi, Mini Voyageur (9 mois) était sur mes genoux à l’arrière. Nous avons pris le taxi au dernier moment, peut être pouvez vous demander en réservant la taxi mais cela fera plus d’attente à l’aéroport!

      Pour les 15 jours, nous n’avions pas de poussette! On m’avait déconseillé et effectivement pour prendre le tram nous étions bien content de n’avoir qu’un sac à dos porte bébé Little Life ultralight. Mini Voyageur faisait de courtes siestes un peu moins confortables le matin dans le sac à dos et faisait une grosse sieste l’aprem à l’hotel! ET pour les restos nous avions un siège nomade en tissu.

      J’espère avoir répondu à vos questions et n’hésitez pas à poser d’autres questions.

    1. A l’arrêt d’Aksaray, en tout cas on ne pouvait qu’acheter des jetons et le petit stand qui vendait et rechargeait les cartes nous a souvent envoyé à quelques rues de là pour recharger notre carte (2 fois sur 7 jours!).

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.